Choix d’une mutuelle collective : les critères essentiels

Certes, la mutuelle d’entreprise est aujourd’hui obligatoire pour toutes les sociétés, même de petites tailles, mais ce n’est pas une raison pour choisir n’importe quelle assurance. En effet, il y a toujours moyen de négocier de meilleur prix et une meilleure qualité de couverture en prenant le temps de comparer les différentes propositions des entreprises d’assurance. Mais comment faire le bon choix en la matière dans ce cas ? Voici quelques points à prendre en compte.

Le premier détail à prendre en compte pour le choix de votre mutuelle santé est bien évidemment la prime d’assurance. En effet, selon la loi, il s’agit d’une charge plus ou moins importante pour les employeurs qui doivent prendre en charge au moins 50 % des cotisations mensuelles. Bien que cette charge soit déductibles des obligations patronales de l’entreprise, comparer les offres proposées par les assureurs reste de mise afin de profiter du meilleur rapport qualité-prix et minimiser ainsi les dépenses de la société. C’est d’autant plus nécessaire de comparer que pour les mêmes garanties, certains prestataires majorent leur tarif.

Il importe toutefois de noter que les primes peuvent varier en fonction du contrat de mutuelle d’entreprise et du profil de celle-ci. En effet, si vous avez des cadres dans votre entreprise par exemple, ces derniers peuvent vous faire profiter de cotisations moindres puisque pour les assureurs ils présentent moins de risque.

Si vous avez opté pour des garanties complémentaires, pour assurer davantage de confort et de sécurité à vos salariés, vous aurez également des primes supplémentaires à payer. Les contrats varient selon le ticket modérateur que vous souhaitez laisser à la charge des bénéficiaires et le nombre de personnes adhérant au contrat.

Les entreprises d’assurance peuvent vous proposer différentes formules pour une meilleure gestion et une personnalisation de votre mutuelle d’entreprise. Plus simple et plus pratique, la formule à prix unique est la plus usitée par les sociétés, notamment XXL. Il s’agit d’un contrat qui vous impose les mêmes mensualités, et ce, peu importe les changements dans le nombre de bénéficiaires ou les situations personnelles de vos salariés. Pour les comptables, c’est plus facile ainsi de gérer les primes. Et pour les grandes enseignes, ce peut également présenter des avantages économiques.

Mais pour les petites entreprises, d’autres alternatives existent. Il y a les primes qui varient en fonction de l’âge et de la situation personnelle de chaque salarié. Vous pouvez également hiérarchiser les avantages de votre assurance : les responsables auront plus de couvertures que les simples salariés.

Les assureurs vous proposent en tous les cas un accompagnement personnalisé. Attention, si la prime unique est disponible auprès de toutes les entreprises d’assurance, les autres formules se font de plus en plus rares de nos jours. Aussi, vous devez poser directement la question aux courtiers en assurance pour garantir la personnalisation de votre contrat d’assurance.

La souscription à une mutuelle d’entreprise est aujourd’hui très règlementée. Les employeurs ne peuvent plus souscrire à n’importe quelle assurance. Selon la loi ANI, il y a un minimum d’obligation à respecter. On s’avance vers des assurances collectives plus responsables avec un panier de soins minimums obligatoires. Dans ce dernier, il doit y avoir :

 

    Un ticket modérateur à 0 euro pour les frais d’hospitalisation journaliers, et ce, sans limite de durée.
    Une prise en charge intégrale des actes médicaux et des factures de médicaments.
    Un remboursement plafonné des dépassements d’honoraires des médecins non membres de l’OPTAM.
    Une couverture plafonnée des soins optiques et dentaires. On peut citer par exemple le remboursement des montures et des verres tous les deux ans, le remplacement des équipements médicaux en cas d’évolution de la vue, etc.

 

Si ce sont les bases du panier de soin ANI, certains souscripteurs peuvent choisir un contrat beaucoup plus avantageux pour leurs salariés. Mais attention, les primes augmenteront en conséquence.

Pour choisir votre mutuelle d’entreprise, vous devez également prendre en compte les besoins de vos salariés et le monde de fonctionnement de votre entreprise. C’est-à-dire qu’en fonction des dépenses moyennes santé de vos salariés en général, il est possible d’axer sur certaines garanties plutôt que d’autres. En règle générale, les souscripteurs insistent sur les soins dentaires et les soins optiques.

Attention toutefois, il n’est pas possible d’entièrement personnalisé les offres de mutuelle d’entreprise. Elles doivent être des assurances prémium qui couvrent au minimum le panier de soin ANI, et plus si possible. Elles doivent prendre en charge tous les types de soins, avec un plafonnement des remboursements qui varie en fonction de la qualité de votre contrat et des primes que vous pouvez vous permettre.

Pour ce qui est du mode de fonctionnement de votre entreprise, il a déjà été susmentionné. Il s’agit de varier les avantages de votre contrat d’assurance en fonction du poste du bénéficiaire. Les responsables auront alors droit à de plus de prise en charge que les simples salariés. Dans ce cas cependant, vous devez apporter ce genre de précision dans la convention collective de votre entreprise pour éviter tout malentendu.

Certes, la digitalisation s’est également invitée dans le domaine des mutuelles d’entreprises depuis quelques années. Ce qui a facilité le remplissage des formulaires d’adhésion à une assurance collective. Néanmoins, la facilité d’accès aux offres ne se vaut pas. Certaines entreprises d’assurance sont plus pointilleuses que d’autres et font énormément de vérifications, notamment concernant le profil des bénéficiaires, celui de l’entreprise, etc. avant de décider ou non d’octroyer une assurance à telle ou telle enseigne.

Si sur le papier, ce genre de vérification peut être avantageux, car vous garantissant un accompagnement personnalisé, dans les faits, rien n’est moins sûr. Cela retarde simplement les démarches de souscription à leur offre. En outre, chez certains prestataires, un accompagnement sur mesure vaut une commission plus importante. Ce qui n’est pas l’idéale.

Pour vous aider à comparer à bon escient les différentes offres d’assurance d’entreprise, on vous conseille les sites comparatifs en ligne. En quelques clics et en quelques minutes, vous aurez une liste personnalisée des meilleures offres disponibles en rapport avec votre profil et vos besoins.

Quelques informations seront notamment demandées par les plateformes de comparaison en ligne. Ce peut être la taille de votre entreprise, les besoins moyens de vos salariés en termes de santés, la formule que vous souhaitez suivre, etc. Les comparatifs prendront ensuite en compte les primes, la qualité des accompagnements et même la réputation des entreprises d’assurance en ligne pour vous proposer une liste exhaustive. De quoi vous faciliter les recherches. Il ne vous reste plus alors qu’à visiter les sites des prestataires et à faire votre choix en vous basant sur votre ressenti.

Attention, il importe de bien choisir votre assurance d’entreprise avec minutie dans la mesure où c’est le gage de la sécurité de vos employés, mais aussi c’est un contrat qui vous engagera pour un minimum de 12 mois.