Mutuelle adaptée au personnel de la restauration

Des contrats collectifs destinés aux entreprises, ou des contrats individuels sont proposés par la Mutuelle GPS ou Gestion Prestation Service qui est chargée de la gestion des contrats Santé pour HCR Santé. Cette abréviation signifie : Hôtels, Cafés, Restaurants. Repérez les bonnes mutuelles restauration, à l’aide de notre comparateur santé. La mutuelle restauration est soumise à un régime particulier appelé régime HCR de frais de santé de la restauration. Les salariés dans le secteur restauration sont invités à souscrire une mutuelle d’entreprise de la même façon que tous les autres salariés du secteur privé. Cependant, la mutuelle restauration doit répondre à certaines exigences de la convention collective des hôtels et cafés et restaurants.

La mutuelle adaptée à la restauration peut être choisie selon divers critères, y compris le statut de restaurateur ou être salarié de la restauration, où la protection doit être respectivement correcte.

En parlant de régime Hôtel Café Restaurant ou régime HCR, c’est le régime spécifique pour le secteur restauration, plus précisément pour la mutuelle restauration. Plusieurs sont les compagnies d’assurances qui proposent leurs prestations à l’endroit d’une telle mutuelle, entre autres le MACIF, MALAKOFF, AUDIENS, etc. Le HCR Santé peut directement assurer les mutuelles dans ce secteur. L’essentiel est que la mutuelle restauration doit être conforme aux besoins de la convention collective et doit protéger les salariés dans le secteur restauration comme ils se doivent. C’est-à-dire que l’obligation est fonction du statut professionnel, par exemple pour un salarié dans le secteur restauration, la mutuelle restauration est obligatoire. Il est soumis à la Loi ANI au même titre que les salariés des autres entreprises privées, devant être soumis à une mutuelle collective.

Cependant, certains de ces salariés peuvent être dispensés de la mutuelle restauration s’ils sont bénéficiaires de la CMC-U, de l’ACS ou autres, ou bien ils sont déjà membres d’une quelconque mutuelle obligatoire. HCR Santé se réfère aux conventions collectives entre les différents acteurs dans la détermination des remboursements de frais de santé de tous les salariés du secteur. Il existe la disposition spécifique mise en place par les organisations syndicales patronales et salariales dans ces branches d’activités HCR. En effet, le contrat GPS propose une formule de complémentaires Santé et 3 formules de sur-complémentarité Santé notées Surco A, B et C.

A partir de ces formules, le salarié choisit selon l’accord signé par son employeur avec HCR. A titre illustratif, si l’employeur a choisi la formule Surco A, l’employé n’a pas le droit de choisir l’augmentation de ses remboursements que par le biais des formules Surco B et Surco C. Comme avantages perçu du HCR, il n’y a pas de limite d’âge en fin de garantie, c’est-à-dire que c’est une garantie viagère. Aussi, d’autres frais de santé peuvent être pris en charge, entre autres la prime de naissance, le remboursement d’un psychologue, d’un orthodontiste, des frais d’implants dentaires, etc.

Le contrat d’assurance santé doit être observé à la loupe pour comprendre les détails et les avantages. Un simulateur de remboursement de mutuelle Santé au niveau de la mutuelle GPS/HCR peut aider les salariés et les employeurs à bien choisir les formules et les garanties. Spécifiquement pour les salariés, ils peuvent compléter le contrat de son employeur pour couvrir sa famille et non moins pour booster les remboursements. Il en existe 4 niveaux de garantie dont on peut améliorer au fur et à mesure du changement de situation.

Comme convenu entre les organisations patronales et salariales du domaine de la restauration et de l’hôtellerie, les restaurants, les cafés et les hôtels doivent se soumettre à un régime de santé. Ces derniers, en adoptant la convention du régime obligatoire et collectif, ont intérêt à figurer au nombre du régime HCR Santé, ainsi que tous leurs employés. En contrepartie, ce régime, spécialement conçu pour ce profil, est tenu de prendre en charge de la couverture santé complémentaire des adhérents. La souscription à cette mutuelle restauration ou mutuelle de branche obligatoire fait passer les risques qui peuvent survenir, à la charge de la mutualité.

Il est important d’adhérer tout le personnel au régime HCR, que ce soit des employés titulaires d’un contrat de travail CDI ou CDD, les employés sous contrat de professionnalisation ou encore sous contrat de formation en alternance. Tous ces types d’employés doivent être souscrits au régime HCR Santé. Toutefois, il est indispensable qu’ils aient travaillé au moins un mois dans l’entreprise.

L’employeur et l’employé se partagent équitablement, soit 50% de chaque, le frais de cotisation mensuelle. Le salarié adhéré à la mutuelle n’est pas le seul à bénéficier des garanties. En effet sa famille aussi y est comprise. Il est aussi possible de moduler le type de garantie santé selon l’importance des besoins santé du salarié. Il est à noter qu’en cas de résiliation du contrat de travail, la mutuelle assure temporairement la continuité des garanties.

Dans le cas d’une mutuelle restauration, le montant à payer pour la souscription est calculé et fixé pour une durée de 3 ans. Comme il a déjà précisé ci-hait, l’employeur et l’employé se partagent à moitié-moitié la cotisation du régime HCR et les deux parties paient mensuellement un forfait. Le tarif exact est de 32 euros par employé adhéré au régime général de la Sécurité Sociale. Par contre, pour ceux qui sont soumis au régime local d’Alsace Moselle, qui est un régime particulier, le montant prélevé est de 22,90 euros.

Néanmoins, les employés adhérés au CMU C ou couverture maladie universelle complémentaire sont dispensés de ce régime obligatoire. Pour ce qui est des employés qui travaillent temporairement, ils cotisent un montant de 10% de leur salaire. Pour ceux qui ont un revenu inférieur ou égal à 160 euros par mois, la souscription du régime HCR Santé peut aussi se détacher du régime.

Un panier de soins minima doit être proposé, où la garantie de frais de santé obligatoire et minimale vaut 28€, c’est-à-dire que le contrat obligatoire HCR doit être supérieur ou égal à 28€, dont au moins la moitié est prise en charge par l’employeur. Trois formules sont disponibles au choix, en sus de la formule de base conventionnée. Le tarif dépend de l’importance des garanties choisies où l’employeur n’est plus obligé de cotiser s’il a préféré la garantie de base pour ses salariés.

A titre d’informations, voici quelques spécifications des garanties du contrat obligatoire de base pour 28€ dans le secteur HCR :

    Si le professionnel de la santé choisit l’option de pratique tarifaire maîtrisée ou OPTAM, les frais d’hospitalisation du salarié sont remboursés sur la Base Sécurité Sociale de 230% en sus du ticket modérateur. Si Non, le remboursement est sur la Base SS 100% + ticket modérateur. A noter que ce système vient remplacer le contrat d’accès aux soins depuis le 1er Janvier 2017.
    Si le salarié prend une chambre particulière, le remboursement est limité à 50€ par jour d’hospitalisation. Pour les autres actes médicaux, le contrat HCR 28€ propose 160 à 300€ par verre pour le forfait verre, en fonction de la correction ; tandis que la monture est fixée à 100€ comme remboursement forfaitaire ; l’orthodontie à 166% Base Sécurité Sociale et les prothèses dentaires à 240% Base SS. Pour les médicaments prescrits par un professionnel, il s’agit de prendre en charge le ticket modérateur pour le salarié.


Les implications des salariés sont relativement difficiles sur le plan physique, d’où la mutuelle restauration obligatoire doit proposer des garanties accommodées. A noter que l’on identifie la mutuelle restauration rapide et la mutuelle restauration traditionnelle, mais ces deux catégories ne négligent en aucun cas les remboursements complets. A cet effet, il est recommandé à la mutuelle restauration de rembourser les frais de soins en médecine douce, entre autre l’ostéopathie qui n’est pas du tout prise en charge par la Sécurité Sociale. Au fait, les métiers dans la restauration ne sont pas à l’abri des divers risques, par exemple le risque de chute qui peut entraîner le salarié à un séjour à l’hôpital.

Sont également indispensables comme garanties dans le secteur de la restauration les actions sociales HCR comprenant des aides pour la garde d’enfant au cas où le salarié doit honorer des horaires décalés très tard dans la nuit, ou pire encore si le salarié est en situation de souffrance et ne peut pas s’occuper de ses enfants.

En résumé, la mutuelle restauration doit être conforme avec le métier et les besoins en soins de santé, et significativement les remboursements, pour l’hospitalisation et les soins de suite, sont renforcés. A noter que le secteur HCR provoque des taux d’accidents les plus élevés en France de l’ordre de 5,8 à 6,5% dont les jeunes entre 20 et 29 ans sont les plus touchés, de l’ordre de 60% des actifs dans le secteur restauration. En effet, le restaurateur employeur a intérêt à bien choisir une bonne formule santé en harmonie avec le régime HCR.

Si possible, la meilleure est de trouver une formule santé avec option 100% Santé, sinon trouver des remboursements supérieurs par rapport aux garanties des métiers dans le secteur HCR, en maintenant des tarifs avantageux fixés par cette convention. Des comparateurs Mutuelle de restauration peuvent aider à trouver une telle garantie, et par persévérance trouver des professionnels de santé indépendants qui proposent des frais de santé accessibles et qui sont spécialistes de la restauration rapide et traditionnelle. A noter que les devis en ligne sont normalement gratuits et sans engagement s’il s’agit de chercher une mutuelle pas chère et conforme avec les garanties de la convention nationale collective dans le secteur restauration ou tout simplement le HCR.

Tous les professionnels dans le secteur sont invités à utiliser le comparateur de Mutuelle restauration quel que soit son statut : salarié ou apprenti, chef cuisinier indépendant ou traiteur, gérant majoritaire de restaurant ou artisan restaurateur.

Les apprentis, les saisonniers les salariés CDD de moins d’un mois ne sont pas obligés de souscrire la mutuelle restauration obligatoire. Egalement, certains métiers de la restauration ne sont pas obligés de souscrire, par exemples : un restaurateur commercial pour son propre compte dans son fast-food ou dans son Café-Bar ou un serveur qui travaille pour plusieurs restaurants. Cependant, il peut souscrire une Mutuelle Santé individuelle pas chère de son choix. Lorsque le salarié ou le non salarié utilise le comparateur de Mutuelle restauration, ce dispositif prend en considération les exigences personnelles, entre autres : le besoins de santé, la capacité financière, le statut du travailleur, la composition familiale, l’âge, etc. Il est toujours pertinent de faire faire un devis personnalisé sur la base de ces données.

Pour gérer la mutuelle restauration des salariés en CDD et des saisonniers, sachant qu’il arrive des moments où l’on a besoin d’embaucher des CDD ou des saisonniers, surtout en haute saison, il faut être méticuleux et éviter les mauvaises tournures. En effet, il faut choisir une mutuelle obligatoire adaptée aux métiers de restauration qui propose plusieurs niveaux de garanties, en sachant qu’un saisonnier peut faire bénéficier ses ayants droit et peut s’attendre à une portabilité de droit. Également, il faut être attentif aux services proposés en ligne par une mutuelle entreprise, et si possible il faut préférer une mutuelle restauration de proximité pour bénéficier des conseils de temps à autre.

Une lettre de résiliation de mutuelle, envoyée à l’assureur deux mois avant la date d’anniversaire, peut suffire si vous êtes un restaurateur indépendant. Pour le cas d’un salarié adhérent dans le secteur restauration, il peut résilier sa mutuelle restauration lorsqu’il change de situation ou lorsqu’il quitte son poste. Cependant, en tant que chômeur qui bénéficie des indemnités de chômage du Pôle emploi, il a droit à la portabilité pour une durée maximum de 12 mois. S’il trouve un emploi avant ces 12 mois, la portabilité s’achève.

Le salarié peut résilier son contrat de mutuelle restauration indépendamment de la date d’échéance, selon la Loi Châtel et si le changement est bien motivé, par exemple : un déménagement, une modification de situation matrimoniale, cessation définitive d’activité, départ à la retraite, devenant bénéficiaire de CMU ou couverture maladie universelle, adhésion à une autre mutuelle entreprise obligatoire. Le salarié doit aviser l’assureur au plus tard trois mois suivant son changement de situation. La résiliation s’applique le mois suivant l’avis à l’assureur.