Mutuelle Entreprise – Convention collective de la banque – IDCC 2120

La convention collective nationale de la banque, IDCC 2120, a été signée le 10 janvier 2000. Convention étendue par arrêté du 17 novembre 2004 JORF 11 décembre 2004. Cette convention collective nationale de la banque est appliquée sur l’ensemble du territoire national mais aussi dans les DOM. Sont concernées par cette convention les entreprises agréées au titre de banques par le code monétaire et financier. L’objectif premier de cette convention est de gérer les conditions de travail entre employeur et personnel salarié qui sont liés par un contrat de travail aux banques qui sont les employeurs.

Les salariés en charge de l’entretien, du gardiennage, du ménage et de la restauration au sein des établissements bancaires ne sont pas concernés par cette convention collective de la banque. En outre, cette convention collective de la banque ne s’applique pas aux sociétés financières qui sont régies par la convention collective des sociétés financières. La Convention collective nationale de la Banque a été actualisée au 1er juillet 2021 afin d’intégrer les derniers accords de branche signés, en particulier l’accord sur la formation professionnelle et l’accord sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC). Les dernières mises à jour de cette convention datent le 30 juil. 2021 et concernent les salaires annuels (hors ancienneté, à l’ancienneté), puis la garantie salariale individuelle à l’ancienneté, et enfin les salaires plancher pour les cadres de plus de 50 ans : Accord du 7 février 2019 étendu par l’arrêté du 19 juillet 2021, JORF du 30 juillet 2021, en vigueur le 1er janvier 2019.

Les salariés des banques, signataires de la convention collective IDCC 2021, bénéficient d’un régime santé qui prend en charge la maladie, l’accident du travail et la maternité. Il est nécessaire de comprendre les critères à considérer lorsque l’on choisit une mutuelle entreprise “Banque”. Effectivement, le dirigeant de la banque doit comprendre ce que l’on recherche entre le prix, les garanties et la gestion facile de ses contrats de mutuelle. Il n’y a pas de tarif maximum, ni de tarif minimum, de cotisation mensuelle recommandé par qui que ce soit. Par conséquent, un comparateur de mutuelle santé entreprise en ligne est nécessaire pour l’employeur qui souhaite trouver le meilleur contrat.

La formule et l’assiette de cotisations décident les tarifs de la mutuelle Santé de la Convention collective nationale de la banque, IDCC 2120. Le tarif change suivant certains critères tels que : l’âge moyen des salariés, l’implantation géographique de l’entreprise, le niveau de garanties, etc.

Tarifs des soins médicaux convention collective – de la banque

Dépenses moyennes Remboursement Sécurité sociale Remboursement Mutuelle Minimum
Consultation généraliste avec Dépassement d’honoraires 40 € 16,50 € 100 % BRSS, Soit 25 €
Consultation spécialiste avec dépassements d’honoraires maitrisés 60 € 16,50 € 100 % BRSS, Soit 25 €
Pharmacie remboursée par la Sécurité Sociale 100% des frais réel
Médecine douce (ostéopathe, kiné etc..) 50 €/séance 0 € 0 €

Montants des remboursements optique convention collective – de la banque

Dépenses moyennes Remboursement Sécurité sociale Remboursement Mutuelle Minimum
Verres simples avec monture pour adulte 278 € 7,42 € 100 €
Verres progressifs avec monture pour adulte 568 € 17,48 € 200 €
Lentilles 300 €/an 47,38 € 100 % BRSS, soit 39,48 €

Montants des remboursements dentaire convention collective – de la banque

Dépenses moyennes Remboursement Sécurité sociale Remboursement Mutuelle Minimum
Couronne Paris 590 € 75,25 € 125 % BRSS, soit 150 €
Inlay Core 400 € 85,78 € 125 % BRSS, soit 112,50 €
Détartrage 35 € 20,24 € 100 % BRSS, soit 28,92 €
Orthodontie 800 € 193,50 € (maximum 6 semestres) 125 % BRSS, Soit 241,88 €

Montants des remboursement hospitalisation convention collective – de la banque

Dépenses moyennes Remboursement Sécurité sociale Remboursement Mutuelle Minimum
Chambre individuelle 61 €/jour 0 € 0 €
Frais de séjour : Secteur conventionné 828 € 80% des dépenses d’hospitalisation 20% des dépenses d’hospitalisation

Travailleurs indépendants
Les TNS qui évoluent dans le secteur bancaire, ce qui est rare, peuvent bénéficier d’une protection spécifique en cas de maladie. Ils bénéficient également des indemnités journalières en cas d’arrêt de travail et de déficit de revenus dus à une maladie invalidante ou à un accident. Il importe également de comparer les mutuelles travailleur non-salarié.

Seniors retraités anciens salariés
En cas de départ volontaire à la retraite, le salarié bénéficie d’une indemnité dont le calcul est plus favorable que celui qui est légalement prévu. En effet, l’indemnité de départ à la retraite pour salariés de banque qui partent avant le 1er janvier 2022, est choisie entre les dispositions antérieures à la Convention collective nationale de la banque, IDCC 2120 et du régime général. Pour la mutuelle Collective Santé des banques, le senior retraité a droit à la portabilité des droits suivant certaines conditions. S’il souhaite se libérer de sa mutuelle entreprise, il devra également commencer par chercher une mutuelle santé senior.

Entreprises
Quel que soit le niveau de garanties obligatoire choisi, le dirigeant de la banque doit financer au moins 50 % de la cotisation du salarié et de ses ayants droit. Cette contribution payée par l’entreprise est exonérée de cotisation sociale, et déductible du résultat imposable. L’établissement bancaire encourt un risque prudhommal en cas de défaillance.

On vous conseille désormais de vous adresser à un banquier pour la majorité des opérations financières que vous devez faire. Ce peut être un virement, une ouverture de compte bancaire ou la réalisation d’une épargne. Mais qu’est-ce réellement le métier de banquier et comment en devenir un ?

Un gestionnaire de portefeuille
Pour dire simplement, le banquier est celui qui s’occupe de votre portefeuille. Il doit gérer les comptes de ses clients et leur proposer des alternatives d’investissement adapté. C’est également celui à qui on s’adresse en cas de problèmes de comptabilité ou pour négocier des emprunts pour le financement d’un projet.

Comment devenir banquier ?
Vous ne pouvez aspirer au métier de banquier qu’après des années d’études. Un Master en Banque et relation d’entreprise sera notamment nécessaire. Outre les connaissances en finances et comptabilité, vous devez remplir certaines conditions personnelles pour espérer devenir banquier. Notamment, vous devez avoir le sens de la communication et avoir un bon esprit d’analyse ainsi qu’un sens de la minutie.

Chaque dossier de client qui vous sera confié devra faire l’objet d’une bonne étude avant de proposer des solutions adaptées. A cela s’ajoute une bonne écoute pour pouvoir mettre en place des services sur mesure pour chaque profil de client. C’est ce qui vous permettra de gagner des clients pour le compte de votre banque. De plus, vous devez avoir le sens de la discrétion et respecter l’intimité de vos clients. Les données financières et bancaires sont sensibles.