La prévention de l’asthme et le récouvrement des frais de soins

Une maladie respiratoire touchant aussi bien les petits que les grands, l’asthme touche 4 millions de personnes en France dont 60 000 cas d’hospitalisation et de presque 1 000 décès par an. Il s’agit d’une crise aigüe d’hyperventilation, accompagné de toux qui empêche le patient de respirer correctement provoquée par différentes choses : odeurs, environnements, etc.

On peut trouver dans la société 7 types d’asthmes.

  • Il y a l’asthme léger qui peut se régler avec un bronchodilatateur
  • Il y a l’asthme persistant modéré dont les crises sont quotidiennes
  • Il y a aussi l’asthme persistant sévère dont les crises peuvent être permanentes
  • >Il y a également l’asthme saisonnier dont les crises dépendent des plantes en floraison
  • Par ailleurs, on peut être victime d’un asthme nocturne qui est une conséquence directe des troubles du sommeil
  • L’asthme professionnel qui se caractérise davantage par des sifflements au niveau de la poitrine. Celui-ci touche les salariés qui travaillent en permanence avec de la poussière
  • Il y a l’asthme qui est la conséquence directe d’une allergie à certains produits ou médicaments


Si les parents savent à l’avance que leurs enfants sont atteintes par l’asthme, ils bénéficieront d’un remboursement. Puis, on peut diminuer les risques éventuels quand la maladie est traitée à ce stade. Il est à noter que l’asthme est héréditaire, et il est causé par des allergies. Toutefois, les parents sont indemnisés afin d’alléger leurs charges financières et d’assurer la santé de leurs enfants.

Comment peut-on mener une vie normale ?
Les enfants asthmatiques rencontrent parfois des difficultés à l’école et ne sont pas aptes à pratiquer une activité physique. Pour éviter ces genres de problèmes, une bonne communication entre la famille et le médecin ainsi qu’une prise en charge s’imposent.

Un remboursement intégral
Durant le traitement, on apprend aux enfants à gérer leur crise d’asthme et à prendre leurs médicaments.

D’après les accords internationaux, le remboursement des soins en asthme doit suivre les formalités définies. La dose des médicaments dépendra de l’état de santé de la personne. Ceux qui réussissent le traitement n’ont plus besoin de médicament en permanence. Ils pourront bien contrôler leur crise d’asthme.

Global initiative for asthma propose des soins adaptés aux personnes à faible revenus. Pour cela, il offre des médicaments à petit prix et une couverture optimale. Depuis la mise en place du guide de l’asthme, la maladie au sein des pays en difficulté ne s’est plus aggravée. Les directives entraînaient même la réduction des doses des remèdes, les visites chez les urgences, ainsi que les hospitalisations.

Avec les traitements et les dispositifs médicaux disponibles sur le marché, les asthmatiques peuvent parfaitement vivre confortablement. Le tout est de respecter les prescriptions médicales. Une couverture 100 % des traitements et des suivis médicaux nécessaires aux patients de ce genre est notamment proposé par les assurances maladies à condition que votre médecin en fasse la demande express. Le remboursement sans reste à charge dépend notamment de la gravité de votre cas et de la qualité aussi de votre couverture santé. Pour s’assurer de ne payer que le minimum possible pour le traitement de l’asthme, on vous conseille de bien choisir votre assureur via les comparatifs en ligne.

Si la maladie est héréditaire, on peut encore éviter ou retarder sa survenue et réduire les risques chez un enfant. La première prévention consiste à allaiter le bébé dès sa naissance afin de renforcer les anticorps. En fait, le lait de vache n’apporte que des protéines allergisantes et peut favoriser l’asthme. Il faut également éviter les facteurs allergisants pour ne pas provoquer la maladie. Les pièces peuvent comporter des agents favorisant l’allergie : les fenêtres de cuisine fermées et les liquides servant de nettoyage. En outre, les oreillers en plume ne sont pas recommandés aux gens asthmatiques. De plus, il faut passer l’aspirateur sur les draps et les housses tous les jours pour éliminer les poussières. Par ailleurs, les insecticides ne sont pas conseillés car ils sont allergisants. On peut utiliser des mousquetaires à leurs places. Les personnes atteintes de l’asthme ne devront pas élever des chats et des chiens car les poils de ces animaux produisent des allergènes.

Les climatiseurs ne sont pas non plus les bienvenus car les asthmatiques ne les supportent pas. Ces derniers diffusent des bactéries et d’autres virus. Pour finir, les cigarettes et tous types de tabacs sont interdits. En effet, le tabagisme peut développer petit à petit la maladie.