Alléger ses dépenses en hospitalisation en souscrivant à une mutuelle

Il faut disposer des pièces justificatives si on veut déclarer son hospitalisation dans un établissement public ou dans une clinique privée conventionnée. La sécurité sociale couvre certaines dépenses mais les frais de séjour dépassant 24 heures restent à votre charge. L’assurance santé peut indemniser les frais restant à la charge du patient à condition qu’il soit hospitalisé chez lui. Dans ce cas, on parle d’une hospitalisation à domicile ou HAD. Ainsi, pour bénéficier d’une indemnisation, il faut faire des comparaisons sur les complémentaires pour que vos dépenses en hospitalisation soient acquittées totalement. Faites appel à des courtiers spécialisés en la matière pour ne pas se tromper de mutuelle.

En cas d’accident, d’accouchement, d’opération de toutes sortes, les médecins conseillent une hospitalisation. C’est l’une des dépenses les plus importantes en matière de santé. En effet, la facture peut notifier plusieurs petites dépenses qui la feront grimper à quelques milliers d’euros.

Les frais de location de chambre
Les chambres des hôpitaux, tant public que privé seront payants. Dans le cadre d’un accouchement notamment, plusieurs formules et tarifs vous seront proposés en fonction de la catégorie de chambre que vous souhaitez. Les chambres personnelles avec une télévision et des sanitaires privées sont celles qui coutent le plus cher. Tel est également le cas pour toute autre raison d’hospitalisation.

Les soins
Bien évidemment, vous allez devoir aussi régler les soins. Ce peut être des examens, des opérations plus ou moins lourdes ou encore les exercices thérapeutiques et les kinésithérapies, ou en somme toutes les démarches nécessaires pour retrouver la santé.

Les médicaments
Les médicaments que les médecins conseilleront que vous deviez notamment prendre à la pharmacie de l’établissement devront également être réglés. Il en est de même pour les produits d’hygiènes après un accouchement comme les serviettes maternité, les savons intimes, etc.

Les visites des médecins
Et dans certains cas, les visites des médecins tôt le matin ou tard le soir sont également payantes. Elles sont considérées comme des consultations. Autant donc, en profiter pour poser toutes les questions qui vous taraudent.

Le transfert en ambulance
Ne vous y trompez pas, le transfert en ambulance n’est pas gratuit. Aussi bien en faisant appel à une entreprise de location d’ambulance en ligne qu’aux véhicules des hôpitaux directement, vous allez devoir payer quelques centaines d’euros de supplément pour profiter de ce service. Le devis varie en fonction de la distance à parcourir. En tous les cas, ce sont des dépenses qui peuvent être couvertes par les assurances santé.

En général, ce genre d’assurance se charge de couvrir les frais liés à l’hospitalisation d’une personne. Quant au régime obligatoire, il acquitte juste une partie des dépenses mais ne prend pas en charge les dépassements d’honoraires des spécialistes ou des chirurgiens. Pour être remboursé de façon intégrale et éviter une charge trop lourde, il vous est conseillé de souscrire à une mutuelle hospitalisation.

Même si le régime social indemnise 80% à 100% de vos dépenses, les 20% restantes à votre charge peuvent s’avérer très élevées. De plus, il y a encore les coûts supplémentaires non remboursés par la Sécu tels que les frais d’ hébergement qui s’élèvent à 18 euros la journée, le prix à payer pour bénéficier d’une chambre individuelle, l’utilisation d’un lit confortable, les examens et les analyses. Si le malade n’appartient pas à une compagnie d’assurance, ses dépenses risquent d’être particulièrement coûteuses.

Dans les hôpitaux publics, on ne tient pas compte des dépassements d’honoraires. Si l’intervention n’est pas très compliquée, le patient paiera 20% du tarif mentionné dans la convention. La complémentaire hospitalisation peut verser les 20%, les frais journaliers ainsi que les accompagnements si l’individu y ait souscrit et a bien payé ses cotisations.

Que ce soit avec une mutuelle hospitalisation ou une complémentaire santé, les charges engagées lors d’une hospitalisation seront acquittées convenablement, où que l’hospitalisation ait eu lieu.
Les remboursements des assurances sont très différents. Les unes pourront prendre en charge une partie de vos frais de chambre, vos frais d’accompagnant comme le lit et le repas, vos dépassements d’honoraires ainsi que vos frais de confort. Alors que les autres offrent une meilleure formule et acquittent tous vos frais réels de séjour et les honoraires sans limite, tout cela avec un système de tiers payant.

Effectuez des simulations via les sites de comparateurs pour trouver l’assurance adaptée à vos attentes et à votre revenu. Un devis non-payant vous sera proposé et il n’y aura aucun engagement. Les comparatifs listent les mutuelles à petit prix et offrant des prestations de qualité comme les remboursements en 48 h ou immédiats. Ainsi, faites une demande de devis en ligne et profiter d’un bon remboursement sur les soins en optique et en orthodontie, les dépenses en hospitalisation et les frais de consultation des médecins traitants.