Les vitamines sont-elles prises en charge par les mutuelles ?

À chaque début d’hiver, il est important de faire le plein de vitamines car notre alimentation ne nous en apporte pas assez ce dont nous avons besoin. Bref, notre alimentation n’est pas équilibrée. Une cure de vitamines s’avère indispensable pour apporter à l’organisme tous les éléments dont il a besoin pour supporter les rudes intempéries de l’hiver. Il est bon de savoir lors de la souscription a sa complémentaire santé quelles vitamines sont remboursées par le contrat mutuelle  .

La vitamine A agit sur la vue, la peau et la croissance des enfants. Elle agit également contre le vieillissement et renforce le système immunitaire de l’organisme contre les maladies. On la trouve dans le foie, le thon, le beurre, le camembert, les huîtres, la laitue, etc. La vitamine B1 renforce l’organisme en favorisant la production d’énergie. On la trouve dans le foie, le lait, le jaune d’œuf, la levure et dans les céréales. La vitamine B2 aide à réparer les muscles et à produire de l’énergie. Elle agit également dans la croissance et sur la peau. La vitamine B3 (PP) facilite la production d’énergie. Elle se trouve dans les cacahuètes, les céréales, le thon, le café, le saumon et les levures. Quant à la vitamine B5, elle agit sur la peau et les cheveux. On la trouve dans le jaune d’œuf et les œufs durs, la viande de bœuf, le poulet et les céréales.

On retrouve particulièrement la vitamine B6 dans les abats, les viandes, les poissons, les levures et les céréales. La vitamine B8 est semblable à la vitamine B5. Elle embellit les cheveux, la peau et les ongles. On la trouve dans les levures, les œufs, les bananes, le riz, les champignons, les avocats, les huîtres, les tomates et les noix. La vitamine B9 agit sur la production de globules rouges. Une insuffisance en B9 entraîne une anémie. On la trouve dans les œufs, les noix, les levures, la laitue. Enfin  la vitamine B12 est un antipoison, elle facilite la production d’énergie par l’organisme.

La Vitamine C agit sur la peau contre le vieillissement et nettoie l’organisme. Elle renforce l’organisme contre la fatigue et contre les infections. On la trouve dans les fruits et dans les légumes.
La Vitamine D agit principalement sur les os et les dents. La Vitamine E agit sur la beauté de la peau et sur la vue. La Vitamine K aide l’organisme pour la coagulation du sang et le renforcement des os.

Les vitamines sont essentielles pour notre organisme. Même si l’alimentation est équilibrée  un apport en vitamines  comme compléments alimentaires  s’avère nécessaire des fois. Elles sont vendues sous forme de comprimés et de pilules dans les pharmacies.

Si les vitamines sont incorporées dans des compléments alimentaires, il est fort possible que la Sécurité Sociale accorde un remboursement. Par exemple : un complément alimentaire qui comporte du fer ou de l’acide folique (Vitamine B9) qui est essentiel en termes de prévention en début de grossesse, est remboursable. C’est pour réduire le risque de malformation du tube neural de la colonne vertébrale appelé spina bifida. La sécurité sociale rembourse également les frais d’achat de la vitamine B12 qui est prescrit suite à des chirurgies de l’obésité.

D’autres compléments alimentaires et des produits sans gluten sont considérés par la Sécurité sociale si l’assuré nécessite, par voie d’ordonnance, des régimes calorifiques ou atteint d’une maladie cœliaque. Une partie d’alimentation sans gluten agréé est prise en charge, mais il faut avertir que la procédure est tellement compliquée. En tout cas, liste des produits remboursables est prévue à l’Art. L165-1 du code de la Sécurité Sociale. Le pain brioché « anti-vieillissement » figure certainement dans cette liste à titre d’ajout récent, alors que les galettes Protibis de la Société Solidages y figuraient depuis le début.

Les vitamines utilisées pour le traitement de la mucoviscidose est remboursables à 100%. Le patient atteint de cette maladie est par ailleurs exonéré du ticket modérateur. A noter que la mucoviscidose est une maladie qui figure sur la liste des affections à traitement prolongé et relativement onéreux. C’est inscrit à l’article L-322-3 du code de la Sécurité Sociale.

Pour assimiler le calcium et pour que les assurés aient des os solides et aient une bonne immunité et une jolie peau, etc. le traitement par la vitamine D est nécessaire, surtout quand le soleil ne brille pas assez pour aider l’organisme à amplifier le taux de vitamine D. Même si la vitamine D ne coûte que 7€ sur le marché, elle est remboursée par la Sécurité Sociale à raison de 65% soit 4,55€, d’où un reste à charge à 2,45€, et la mutuelle prendre en charge le ticket modérateur, le patient ne paie que 1€ de participation forfaitaire et la mutuelle lui rembourse 1,45€.

A noter que les compléments alimentaires portant sur les poly-vitamines ne sont pas du tout remboursables par la Sécurité Sociale. Un complément alimentaire ne peut être remboursé que s’il a le statut de médicament et a déjà prouvé officiellement son efficacité contre une ou des pathologies.