Mutuelle dentaire : quelques astuces pour une couverture optimale

Dans la vie trépidante de l’homme moderne, la dentition et les soins dentaires sont devenus incontournables de nos jours. Le statut social d’une personne pourrait être évalué, à tort ou à raison, par le biais de sa dentition. Les soins qu’apporte une personne à sa dentition soulignent le souci qu’elle donne pour une meilleure image de soi, pour mieux percer dans le monde du travail de plus en plus concurrentiel. Les caries dentaires, par exemple, sont considérées comme une tare héréditaire pour les uns, tandis qu’elles dénotent une mauvaise hygiène buccale pour les autres, et nécessitent de ce fait des soins particuliers chez les dentistes. Les dentistes sont les seuls praticiens habilités à définir les véritables causes de ces caries dentaires ou d’autres problèmes de dentition. De leur coté, les patients sont encouragés à consulter ces spécialistes et à suivre les traitements prescrits. Les frais de ces soins dentaires sont actuellement remboursés ; c’est la fonction même de la mutuelle dentaire.

Il y a des bonnes raisons pour souscrire à une mutuelle dentaire. Entre autres, avoir des dents saines est une chose non négligeable pour le bien-être. Les conséquences des dents mal soignées sont couramment très graves, ne serait-ce que l’esthétique et la mauvaise haleine. L’assurance complémentaire est une aide non négligeable.

Chez un dentiste, les dépassements d’honoraires deviennent une pratique fréquente qui entraîne certains patients à renoncer aux soins dentaires, car il est quasi-impossible de prévoir le prix à payer pour soigner les dents. Pour résoudre ce manque d’informations, une grille tarifaire est conçue pour le remboursement des soins dentaires. Parce que la Sécurité sociale limite son remboursement des actes dentaires à 70%, l’assurance complémentaire est nécessaire pour prendre en charge le reste à charge. Pour une couverture optimale, il faut trouver la mutuelle santé qui accepte de rembourser tous les frais de soins dentaires, et non seulement les frais de chirurgie ou le traitement de carie.

La mutuelle dentaire est mieux pour une meilleure couverture. Pourtant, il faut tenir compte de certains points essentiels, à savoir :

    (i) les conditions d’indemnisation, c’est-à-dire le taux de remboursement maximum pour chaque acte ;
    (ii) évaluer les besoins, y compris ceux des ayants-droit dans le cadre du contrat ;
    (iii) une garantie de suivi et de traitement régulier chez le dentiste.


Si on choisit une mutuelle dentaire sans plafond, il n’est plus nécessaire d’insister sur ces points. Par exemple, une mutuelle dentaire 600 sans plafond permet un remboursement de 600% pour les implants dentaires et de 800% pour les soins conservateurs. Le tarif conventionné est la référence. Dans la pratique, la mutuelle dentaire sans plafond est mieux pour les séniors car ils sont les plus concernés par les prothèses dentaires, les bridges et les implants dentaires.

Le reste à charge Zéro dentaire est une réforme appelée 100% Santé qui vise à offrir un remboursement de 100% des dépenses de soins dentaires, au même titre que l’optique et l’audiologie. A noter que la réforme s’adresse aux personnes adhérentes à une complémentaire Santé responsable. L’objectif du RAC 0 est de lutter contre le renoncement aux soins dentaires et aux prothèses dentaires et surtout pour bannir l’inégalité d’accès aux soins. Le RAC 0 se déploie progressivement de 2019 à 2021. En tout cas, trois paniers dentaires sont conçus pour trois modalités différentes de prise en charge, à savoir le panier 100% Santé dentaire ; le panier intermédiaire ou panier reste à charge maîtrisé ; et le panier aux tarifs libres permettant l’accès aux matériaux et techniques les plus hauts de gamme.

Avec la multiplication des offres proposées par les mutuelles santé sur le marché, il existe actuellement une multitude de choix pour les souscripteurs selon leurs besoins spécifiques et leurs attentes. Il est en effet possible aujourd’hui de souscrire une assurance santé qui soit adaptée spécifiquement aux besoins de ces adhérents. Ces besoins varient d’un adhérent à un autre et il s’agit pour chaque patient de bien définir ces besoins avant toute adhésion à une mutuelle. Un contrat d’assurance établira ensuite officiellement les liens entre l’assurance santé et le souscripteur.

Les termes de ce contrat sont élaborés sur la base de ces besoins spécifiques en santé ou bien sur le profil du futur adhérent qui décrit son état de santé et son travail (fonctionnaires, indépendants, privés …). Les avantages que l’adhérent pourrait tirer de sa souscription à une mutuelle dentaire sont multiples. Ces avantages ne font pas de distinction entre les classes d’âge des adhérents : ils sont valables aussi bien pour les adultes que pour les enfants. Les formules proposées permettent effectivement la prise en charge des soins dentaires pour les enfants de tout âge.

Une étape très importante que le futur adhérent doit prendre en compte avant sa souscription mutuelle santé est d’utiliser un comparateur de mutuelle santé. Bien qu’elle soit d’une importance capitale, son utilisation est gratuite : il permet de comparer les offres des mutuelles et d’éviter de tomber sur de mauvais contrats, non-adaptés au profil du souscripteur et à ses besoins vitaux. Il s’agit de trouver le contrat qui répondra le mieux à ces besoins et de ne pas s’engager sur une mauvaise formule. La simulation des contrats permet de mieux les cerner et d’identifier le meilleur contrat mutuelle. Même si cette simulation n’est pas obligatoire, elle est d’une grande importance pour les années à venir, du moins durant la durée du contrat.