Tableau comparatif des meilleures mutuelles entreprise

Depuis l’obligation d’adhésion à une mutuelle du groupe le 1er janvier 2016, les chefs d’entreprises imposent à ses employés la souscription au contrat santé collectif, en complément du régime social. Le secteur privé est le principal concerné de cette prévoyance complémentaire. Le salarié peut invoquer la dispense s’il remplit les conditions de l’acte juridique ou s’il était déjà présent dans l’entreprise avant la mise en vigueur de la loi. Toutefois, quand sa mutuelle individuelle vient à terme il est de nouveau obligé de s’adhérer à la mutuelle collective. Pour le chef d’entreprise, sa tâche consiste à la recherche d’une mutuelle pas chère qui respecte les critères d’un contrat responsable et solidaire. En effet, le nouveau contrat doit être conforme au nouveau cahier de charge afin de bénéficier des avantages fiscaux et sociaux de la réforme. Quelles sont les meilleures offres mutuelles pour une entreprise de moins de 50 ou 75 personnes ? Réponse de notre comparateur de mutuelle collectives.

Tout d’abord, si vous hesitez sur le choix pour votre mutuelle d’entreprise, le plus efficace pour trouver la bonne mutuelle est de consulter les comparateurs de mutuelles collectives en ligne . Ces outils aident à dénicher au plus vite des compagnies d’assurances qui peuvent coller à vos besoins. Parmi les prestataires les plus consultés par le entreprises privées figurent notament Harmonie mutuelle, Malakof Mederic, Swisslife, MGEN, Gan, Generali, Groupama, Groupe Istya, Apicil , April et Allianz. Notons qu’il y a plus de 300 mutuelles sur le territoire français avec chacune ses offres de prestations. Les mutuelles d’ entreprises les plus satisfaisantes dépendent en fait des besoin de santé des salariés, du budget de la société et de prise en charge de l’assurance. Nous avons basé cette étude sur plusieurs mutuelles qui offrent les meilleurs remboursements à des cotisations assez abordables.

  • Malakof Mederic
    Ce groupe propose 4 formules dont 2 ont de niveaux de garanties plus étendus sur l’optique et le dentaire. Il assure un remboursement intégral des verres avec la « formule R3 » et offre une prise en charge d’actes dentaires de tous les actes en dentaires dans toutes ces formules. L’assurance rembourse également les appareils auditifs avec des frais réels dans son offre « Prim’Audio ». L’accessibilité, l’assistance et la qualité de service sont très satisfaisantes et des nombreuses cotisations y sont proposées. En revanche, leurs tarifs sont plutôt élevés comparés aux autres mutuelles d’entreprises et ils ne prennent pas aussi en charge les médecines douces dans le contrat collectif obligatoire.
  • Swisslife
    Cette assurance propose 6 formules se déclinant en nombreuses garanties. On y trouve des produits 100% modulables dans le choix de prestations comme la médecine douce, les excès d’honoraires des professionnels de santé, ou les frais optiques et dentaires. On y voit aussi une formule donnant des forfaits pour les soins de médecine alternative, le remboursement dentaire et optique et les chambres individuelles ainsi que les primes de maternité. Il y a également une formule exclusivement senior et une couverture pour les employés âgés de plus de 55 ans. Enfin, il y a une formule spéciale pour les jeunes avec un remboursement de 100 à 150%. Notons que les cotisations de cette assurance santé sont aussi assez élevées.
  • Axa
    Cette compagnie présente une complémentaire santé modulaire et complète. Leurs produits sont divisés en 3 formules : la formule Axa essentielle qui s’occupe du remboursement de base obligatoire à partir de 8,10 euros par mois, la formule intermédiaire Axa confort qui offre un contrat responsable à des taux de remboursement de 100%, 125% et 150% à partir de 15,85 euros par mois. Et enfin, l’Axa optimale qui est la formule la plus coûteuse à hauteur de 35,16 euros par mois. Les souscripteurs peuvent choisir entre deux options selon leurs besoins. Le remboursement classique pour les séjours hospitaliers, les frais dentaires et optiques, les médecines douces ou le cure thermale sont fixés à hauteur de 200 ou de 400 euros. D’autre part, elle offre l’option de tiers payant et la prise en charge directe des frais hospitaliers en cas d’hospitalisation. Cette assurance a reçu des nombreux avis positifs bien que ses prix sont également un peu élevés.
  • Generali
    Cette assurance qui s’est implantée sur le sol français en 1832 commence à séduire de plus en plus de Français. Elle propose des tarifs compétitifs pour la première année de souscription. Le versement de la prime de naissance ainsi que la prise en charge en cas d’hospitalisation ou d’achat de lunettes est très rapide. Son point faible est la communication et la gestion de dossiers. Cette compagnie propose la formule « budget » simple avec 3 niveaux de garantie, la formule confort où le souscripteur peut bénéficier d’une chambre particulière de 80 euros par jour lors d’un séjour en hôpital, ainsi que d’une prise en charge allant jusqu’à 300 euros pour l’achat de lunettes, et une dernière option dédiée aux familles avec ou sans enfant avec 3 niveaux de garanties comme le forfait dentaire de 120 à 200 euros.

Soulignons que la meilleure mutuelle de groupe est celle qui propose une politique de protection englobant les besoins de salariés, des tarifs intéressants et un remboursement rapide. D’autres mutuelles comme April, MMA, AGR2 la Mondiale, Mercener-Henner peuvent également offrir des prestations intéressantes. Parmi celles qui offrent le meilleur remboursement, citons la mutuelle bleue dont la prise en charge des soins dentaires vont jusqu’à 700 euros, la SMAM qui rembourse ces soins à 350 euros et Malakof Mederic qui propose une prise en charge jusqu’à 250 euros. Le pire d’une complémentaire de groupe, nous le savons, est le suivi incompétent de son dossier, le service client inaccessible et le remboursement en retard.

Si le dirigeant d’entreprise a fixé son choix sur la première mutuelle qu’il voit, au lieu de faire jouer la concurrence, il peut être tenté de changer de compagnie d’assureur lors de la date d’échéance du contrat. Pour éviter ce genre de situation, quelques questions incontournables doivent obtenir de réponses avant l’accord du contrat.

  • Est-ce que l’offre de la mutuelle répond seulement aux garanties santé plancher ou propose des avantages « plafonnés » pour être classé de « contrat responsable » ?
  • Quels sont les besoins de santé des salariés de l’entreprise ?
  • Quels sont les niveaux de remboursements pour les soins courants ?
  • Les cotisations sont-elles susceptibles d’augmenter les prochaines années ?
  • Est-ce qu’il y a une formule pour les salariés et pour les cadres (avec des avantages plus performant s) ?
  • Quel est le délai d’attente pour le remboursement ainsi que le délai de carence?
  • La résiliation du contrat se fait-elle sans conflit ? (se méfier d’une société de courtage non soumise à la loi Châtel )

Mais le chef d’entreprise plus généreux peut également offrir le nec plus ultra des garanties santé supérieures au panier de soins minimum. Ce moyen entre dans le cadre de la fidélisation de ses salariés. Toutefois, il faut comprendre qu’une mutuelle haut de gamme est beaucoup plus chère que la couverture basique. Et le salarié est censé payer la moitié de la cotisation. Ces offres évolutives font bénéficier des tarifs exclusifs lors des soins optiques ou dentaires, de remboursement de la chambre individuelle… En somme, l’essentiel pour le dirigeant d’entreprise est de bien cerner les profils santé de ses salariés et les offres proposant un rapport qualité-prix satisfaisant pour sont personnel.