Tableau comparatif des meilleures mutuelles entreprise en 2021

Depuis le mois de janvier 2020, les contrats de complémentaire santé collective et responsable devront donner accès aux soins sans reste à charge pour les assurés. Depuis l’obligation de la mise en place d’une mutuelle du groupe le 1er janvier 2016, les chefs d’entreprises imposent à ses employés la souscription au contrat santé collectif, en complément du régime social. Le secteur privé est le principal concerné par cette prévoyance complémentaire. Le salarié peut invoquer la dispense s’il remplit les conditions de l’acte juridique ou s’il était déjà présent dans l’entreprise avant la mise en vigueur de la loi. Toutefois, quand sa mutuelle individuelle vient à terme, il est de nouveau obligé d’adhérer à la mutuelle collective.

La mise en place des contrats solidaires et avantageux fait partie des devoirs des chefs d’entreprise pour couvrir les risques encourus durant l’exercice professionnel, aussi bien pour les salariés que pour eux-mêmes. L’entreprise doit se référer à la loi en vigueur sur la mutuelle collective d’entreprise et doit choisir un contrat qui répond aux critères définis lesquels englobent le cahier de charge à respecter, les avantages sociaux, les avantages fiscaux, la portabilité des droits, etc. Trouver le contrat qui convient à la situation sera difficile sans passé par les comparateurs de mutuelles.

En effet, les comparateurs mutuelles en ligne sont conçus pour aider les dirigeants d’entreprise à trouver le meilleur contrat de mutuelles entreprises. L’important est de mettre au point d’abord les besoins avant de passer au comparateur.

Ce ne sont que le top 5 pour cette année 2021, sachant que plus de 300 mutuelles sont opérationnelles en France et peuvent proposer autant de prestations, au risque de tourmenter le choix des dirigeants d’entreprises. Normalement, le chef d’entreprise doit consulter les représentants du personnel pour déterminer les besoins de l’ensemble des salariés, même s’il veut appliquer la décision unilatérale (DUE). L’important dans le choix d’une mutuelle santé collective d’entreprise est de bénéficier des meilleurs remboursements contre une cotisation assez abordable.

MalakofMederic
Ce groupe propose 4 formules dont 2 avec des niveaux de garanties plus étendus sur l’optique et le dentaire. Il assure un remboursement intégral des verres avec la « formule R3 » et offre une prise en charge de tous les actes en soins dentaires dans toutes ses formules. L’assurance rembourse également les appareils auditifs avec des frais réels dans son offre « Prim’Audio ». L’accessibilité, l’assistance et la qualité de service sont très satisfaisantes. En revanche, leurs tarifs sont plutôt élevés comparés aux autres mutuelles d’entreprises.

Swisslife
Cette assurance propose 6 formules se déclinant en nombreuses garanties. On y trouve des produits 100% modulables incluant des prestations comme la médecine douce, les excès d’honoraires des professionnels de santé, les frais optiques et dentaires, etc. Le groupe propose aussi une formule incluant des forfaits intéressants pour les soins en médecine alternative, le remboursement dentaire et optique et les chambres individuelles ainsi que les primes de maternité. Il y a également une formule exclusivement senior et une couverture pour les employés âgés de plus de 55 ans. Enfin, il y a une formule spéciale pour les jeunes avec un remboursement de 100 à 150%. Notons que les cotisations de cette assurance santé sont aussi assez élevées.

Axa
Cette compagnie présente une complémentaire santé modulaire et complète. Ses produits sont divisés en 3 formules : la formule Axa essentielle qui s’occupe du remboursement de base obligatoire, la formule intermédiaire Axa confort qui offre un contrat responsable à des taux de remboursement de 100%, 125% et 150%. Et enfin, l’Axa optimale qui est la formule la plus coûteuse. Les souscripteurs peuvent choisir entre deux options selon leurs besoins. Le remboursement classique pour les séjours hospitaliers, les frais dentaires et optiques, les médecines douces ou la cure thermale sont fixés à hauteur de 200 ou de 400 euros. D’autre part, elle offre l’option de tiers payant et la prise en charge directe des frais hospitaliers en cas d’hospitalisation. Cette assurance a reçu de nombreux avis positifs bien que ses prix soient un peu élevés.

Generali
Cette assurance commence à séduire de plus en plus de Français. Elle propose des tarifs compétitifs pour la première année de souscription. Le versement de la prime de naissance ainsi que la prise en charge en cas d’hospitalisation ou d’achat de lunettes est très rapide. Son point faible est la communication et la gestion de dossiers. Cette compagnie propose la formule « budget » simple avec 3 niveaux de garantie, la formule confort où le souscripteur peut bénéficier d’une chambre particulière de 80 euros par jour lors d’un séjour en hôpital, ainsi que d’une prise en charge allant jusqu’à 300 euros pour l’achat de lunettes. Il y a aussi une option dédiée aux familles avec ou sans enfant avec 3 niveaux de garanties comme le forfait dentaire de 120 à 200 euros.

Harmonie Mutuelle
Cette mutuelle d’entreprise est implantée sur l’ensemble du territoire français, voici ses principaux atouts :

 

  • Tiers payant
  • Analyse gratuite des devis en optique, dentaire et prothèses auditives
  • Réseaux partenaires pour les appareils d’optique, dentaire et audio.
  • Tarifs négociés avec les hôpitaux pour les chambres particulières.
  • Plateforme de suivi en ligne des remboursements santé

 

Soulignons que la meilleure mutuelle de groupe est celle qui propose une politique de protection englobant les besoins de salariés, des tarifs intéressants et un remboursement rapide. D’autres mutuelles comme April, MMA, AGR2 la Mondiale, Mercener-Henner peuvent également offrir des prestations intéressantes. Parmi celles qui offrent le meilleur remboursement, citons entre autres la Mutuelle Bleue dont la prise en charge des soins dentaires va jusqu’à 700 euros, la SMAM qui rembourse ces soins à 350 euros et Malakof Mederic qui propose une prise en charge jusqu’à 250 euros.

Si le dirigeant d’entreprise a fixé son choix sur la première mutuelle qu’il voit, au lieu de faire jouer la concurrence, il peut être tenté de changer de compagnie d’assureur lors de la date d’échéance du contrat. Pour éviter ce genre de situation, quelques questions incontournables doivent être posées avant toute signature de contrat.
 

  • Est-ce que l’offre de la mutuelle répond seulement aux garanties santé plancher ou propose des avantages « plafonnés » pour être classé de « contrat responsable » ?
  • Quels sont les besoins de santé des salariés de l’entreprise ?
  • Quels sont les niveaux de remboursements pour les soins courants ?
  • Les cotisations sont-elles susceptibles d’augmenter les prochaines années ?
  • Est-ce qu’il y a une formule pour les salariés et pour les cadres (avec des avantages plus performants) ?
  • Quel est le délai d’attente pour le remboursement ainsi que le délai de carence ?
  • La résiliation du contrat peut-elle se faire sans conflit ? (se méfier d’une société de courtage non soumise à la loi Châtel)

 
Le chef d’entreprise plus généreux peut également offrir le nec plus ultra c’est-à-dire des garanties santé supérieures au panier de soins minimum. Ce moyen entre dans le cadre de la fidélisation de ses salariés. Toutefois, il faut comprendre qu’une mutuelle haut de gamme est beaucoup plus chère que la couverture basique. De plus, le salarié est censé payer la moitié de la cotisation. Ces offres évolutives font bénéficier des tarifs exclusifs lors des soins optiques ou dentaires, lors du remboursement de la chambre individuelle.

Une mutuelle de groupe est obligatoire désormais pour toutes les entreprises françaises. Non seulement vous ne pouvez y échapper, mais vous devez aussi respecter un panier de soin de base lors de votre souscription.
Une offre personnalisée en fonction de votre entreprise
Les compagnies d’assurances peuvent vous proposer différentes offres en fonction de votre profil. Les primes varient notamment selon le nombre de bénéficiaires, leur âge, leur poste, etc. Il est même possible de personnaliser les garanties complémentaires en fonction des besoins généraux de vos salariés. Ce qui leur garantira une meilleure prise en charge. Attention, cependant, selon la loi ANI, toutes les mutuelles d’entreprise doivent avoir une couverture de base réglementaire : prise en charge optique, dentaire, etc.
L’employeur paie 50% de la prime d’assurance
L’assurance d’entreprise fonctionne différemment de la mutuelle privée. En effet, dans ce cas, les employés payent 50% minimum de la prime d’assurance. Vous ne devez donc pas choisir votre contrat aux petits bonheurs la chance, et ce, quand bien même cette cotisation est déductible de la charge patronale de l’entreprise.
Une comparaison objective avec les comparateurs
La meilleure solution pour être sûr de profiter de la meilleure assurance est de recourir aux comparateurs en ligne. Disponibles gratuitement sur les plateformes dédiées, ils vous assurent une mise en concurrence objective de toutes les offres du marché. Ce qui vous permettra de trouver la meilleure couverture et de profiter du meilleur rapport qualité-prix. Via ces comparateurs virtuels, en quelques clics, vous pouvez comparer les primes, l’importance des couvertures, la qualité des prestations, la réactivité du service client, les délais de carence, etc. Le choix final du prestataire dépend donc de vous. Il vous suffit de comparer les différentes offres, afin de sélectionner la plus efficiente pour votre groupe.

ACTUALITES MUTUELLES ENTREPRISE

Pour titre de rappel, la réforme du 100% Santé a pour objectif de réduire, voire d’annuler le reste à charge lorsque les assurés sociaux doivent passer par ces trois types de soins pour lesquels la Sécurité Sociale et les complémentaires Santé interviennent dans la prise en charge.La Stratégie Nationale Santé 2018-2022 prévoit la mise en œuvre progressive de cette réforme 100% Santé, car entamée depuis 1er janvier 2019 pour être complète le 1er janvier 2021, pour ces trois postes de dépenses, notamment le secteur audiologie.

En effet, l’audiologie a subi deux plafonnements successifs en ce qui concerne les tarifs des appareils auditifs et parallèlement, les bases de remboursements de la sécurité sociale ou BRSS ont été réévaluées.

A l’issu de la réforme, deux catégories de paniers ont été mises en place, à savoir : (i) la catégorie relative au panier 100% santé et (ii) la catégorie relative au panier libre.
 

  • Dans la catégorie I, le patient assuré social n’a rien à payer si les soins sont liés aux prothèses auditives. Il n’y a pas de reste à charge, en revanche le choix des modèles est limité, et il n’y a pas assez d’options.
  • Dans la catégorie II, la prise en charge est encadrée et plafonnée à 1700€par oreille pour les appareils hors catégorie I. Les matériels sont plus modernes, et en sus de l’intervention de la Sécurité sociale et de la mutuelle santé, le patient aura un reste à charge.

 
Pour respecter les textes en vigueur, l’audioprothésiste, lors d’un devis, doit proposer 2 types de tarifs en rapport aux deux catégories, c’est-à-dire une offre correspondante aux équipements 100% santé et une offre correspondant au panier libre. Effectivement, depuis le 1er janvier 2021, l’ensemble des assureurs doit prendre en charge le ticket modérateur de l’équipement 100% Santé, tout en imposant les critères de qualité techniques et esthétiques de ces équipements en audiologie avec le marquage CE, un gage de sécurité.