Liste des meilleures mutuelles santé artisan – 6

Le secteur artisanal attire de plus en plus de jeunes diplômés à cause de la difficulté à trouver un emploi dans les entreprises privées ou en tant que fonctionnaire d’Etat. Pour rappel, est considéré comme artisan toute personne qui n’emploie pas plus de 10 salariés. Il peut exercer cette fonction à titre principal ou secondaire. En règle générale, les artisans et les travailleurs indépendants sont affiliés au régime de RSI. Comme les salariés dans les entreprises, les artisans ont également besoin de couverture de mutuelle selon leur domaine d’intervention pour compléter le remboursement insatisfaisant du régime obligatoire. De l’artisan pâtissier, en passant par l’artisan paveur, le peintre en décoration, jusqu’au plombier ou au réparateur de guitares, tous ont besoin d’une complémentaire santé afin de préserver son budget et son emploi tout en protégeant sa santé. Les besoins de chaque artisan dépendent naturellement des risques qu’il encourt dans l’exercice de son métier. Il importe ainsi de bien sélectionner les garanties qui s’adaptent à ses exigences lors de la souscription à une mutuelle. Voici la suite de la liste des artisans qui nécessitent une couverture santé complémentaire.

L’artisan isolation thermique naturelle et perméante met en œuvre des systèmes d’isolation afin de diminuer les échanges de chaleur entre le milieu chaud et le milieu froid à l’intérieur d’un bâtiment. Cela permet de limiter le recours au chauffage et à la climatisation, le cas échéant. Ce professionnel propose également ses compétences dans l’industrie, dans l’automobile, le textile etc. Son travail consiste à conserver la chaleur pendant l’hiver à l’intérieur d’une maison et à garder les chambres fraîches pendant la période chaude. En France, l’isolation des nouveaux logements est une obligation afin d’améliorer le confort et de lutter contre le réchauffement du climat. Habilité manuelle, rigueur et compétence sont requises par ce métier. Le diplôme minimum indispensable pour être embauché en tant qu’artisan isolation thermique naturelle est le CAP en éco-construction. Pour ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances, un Bac professionnel ou un BTS. Le travail exigeant de position forcée d’une ou de plusieurs articulations, le travail au froid ou au chaud imposé, la radiation ionisante ou non ionisante etc. constituent les risques du métier. Pour obtenir un meilleur remboursement en cas d’accident de travail, ou de pathologies respiratoires ou articulatoires dues à l’exercice du métier, la prise en charge d’une mutuelle est à recommander.

Ce professionnel confectionne des viennoiseries et des confiseries qui régalent les papilles. Il lui arrive de se perfectionner parfois en tant que traiteur ou chocolatier-confiseur. Cet artisan peut cuisiner diverses préparations sucrées ou salées comme les gâteaux, les petits fours, les préparations au chocolat, les viennoiseries et d’autres douceurs. En sa qualité d’artisan, ses créations doivent avoir une présentation sortant de l’ordinaire et un goût appétissant qui séduit la clientèle. Le métier nécessite de l’imagination, un esprit méticuleux et rigoureux ainsi qu’un goût pour la création artistique (décoration ou ornement des gâteaux). Un bon relationnel est également requis car cet artisan ne travaille pas souvent seul. A part cela, une bonne condition physique est également indispensable à cette profession. En effet, le pâtissier travaille souvent debout et pendant les périodes de fêtes, il est toujours saturé. Pour devenir pâtissier, il faut passer par un CAP pâtissier, et une formation pratique pour apprendre les astuces de la confection des confiseries. Un bac professionnel de boulanger pâtissier ou un BTM pâtissier confiseur glacier traiteur ouvre également la voie à cette profession. Les contraintes posturales ou articulaires (position fixe de la tête ou du cou, gestes répétitifs des bras, la position debout) peuvent causer la fatigue. L’inhalation de la farine peut aussi entraîner des affections respiratoires. Le fait de goûter souvent des préparations sucrées provoque aussi à la longue les caries dentaires et le diabète. La souscription à une mutuelle s’avère indispensable pour bénéficier d’une couverture de santé maximale avec les postes de santé comme la médecine douce, les soins optiques etc.

Ce professionnel fait l’opération de pavage de chaussées et de trottoirs. Il choisit le matériel nécessaire au pavage, prépare l’espace à paver en creusant et en ajustant la profondeur adéquate. Puis, il met en place les bordures, les caniveaux, les avaloires, les repères etc. Il taille ensuite les pavés avec une meuleuse ou une scie et les installe. Puis, il uniformise l’espace en se servant d’un matériel approprié. Puis, il ajoute les joints avec du sable. Les détenteurs du CAP, BEP, Bac pro travaux publics ou équivalent peuvent exercer ce métier. Mais cette profession est également accessible à ceux qui n’ont pas de diplôme. La préparation du chantier est un travail qui requiert une bonne condition physique même si dans la plupart de cas, ce professionnel se sert des engins ou des matériels comme la pelleteuse, le marteau pneumatique, le bulldozer, la niveleuse etc. En effet, l’artisan paveur a toujours à déblayer le terrain et à préparer le revêtement. La manutention manuelle de charges, le travail en plein air et aux intempéries, les horaires irréguliers (travail de nuit et absence de repos de 2 jours consécutifs), l’utilisation des outils transmettant de vibrations sont les risques du métier. Une souscription à une complémentaire santé est à conseiller car si le professionnel tombe malade, et ne peut pas suivre les soins adaptés pour des raisons financières, c’est sa rentrée d’argent qui est en péril.

Cet ouvrier peint les murs, les façades, les mobiliers et le plafond des bâtiments. Il fournit également des conseils au propriétaire du logement dans le choix de décorations (application de vernis, enduits ou laques). Un CAP ou BEP en peinture donne accès à ce métier. En apportant une touche finale au bâtiment, il aurait à monter les échafaudages et à poser les tables à tréteaux. Puis, il fait le décapage de l’ancienne peinture, le colmatage et le ponçage des fissures. Après avoir lissé la surface, il pourrait s’atteler à la peinture. La sensibilité artistique et le sens de créativité, la maîtrise de technique et le sens de l’harmonisation de couleurs, la prudence et la polyvalence sont les qualités requises à ce métier. En effet, le peintre en bâtiment pourrait être amené à se changer en décorateur (on lui demande d’imiter le marbre par exemple). Il doit aussi s’adapter à toutes sortes de revêtements : les moquettes, les peintures décoratives, les plaques de liège, le revêtement en vinyle etc. Les accidents de travail dus au vertige en hauteur, les allergies à l’odeur des produits, les gestes répétitifs fatiguant les articulations, les fatigues causés par les horaires décalés… sont les risques encourus par l’artisan peintre en bâtiment. Une couverture mutuelle lui permet de couvrir le traitement des maladies chroniques et les accidents. C’est aussi un moyen de sécuriser l’avenir de sa famille tout en accédant à des soins de qualité.

Ceux qui ont un œil d’artiste et qui aiment travailler avec leurs mains et bouger sont attirés par cette profession. Ce professionnel fait la finition de surface en appliquant de résine, de vernis et de peinture. Il pose également les revêtements de murs tels que les papiers peints ainsi que les revêtements du sol comme les moquettes. En l’absence d’un CAP pour ce secteur, un CAP peinture vitrerie ou un BEP en peinture du bâtiment sont les formations initiales pour accéder à ce métier. Ceux qui ne disposent pas de diplôme mais ont une expérience professionnelle peuvent également exercer ce métier sans diplôme. L’artisan peintre en décors peut s’établir en freelance ou travailler au sein d’une entreprise du bâtiment ou d’un cabinet d’architecte. Ses clients sont composés entre autres des particuliers, des propriétaires d’hôtels, de théâtre, de salle de cinéma, des collectivités publiques. La connaissance de technique de peinture, le sens esthétique et la créativité, le sens de couleur, la mobilité sont les qualités requises. Comme le peintre en bâtiment, le travail en hauteur n’est pas à exclure. Mais même avec le port d’équipement de sécurité, les accidents peuvent arriver. Pour sécuriser sa famille face aux dépenses santé en cas de maladies ou d’accidents de travail, la souscription à une mutuelle performante permet de rembourser la prise en charge incomplète du régime obligatoire.

Ce professionnel est spécialiste dans l’habillage d’une maison ou d’un immeuble en verre. Il fait aussi la pose de vitrail et peut aussi faire l’entretien des serrures, des gonds etc. Ce spécialiste de la pose et de réparation de verre prend la mesure, coupe, fait l’assemblage des vitrages et profilés, des miroirs, des vérandas, des baies-vitrées… avant de les présenter sur le chantier. Ce travail requiert l’utilisation de machines ou des engins de portage spéciaux. La polyvalence, le savoir-faire, la minutie, la prudence, l’organisation, le sens esthétique sont nécessaires dans l’exercice de ce métier, en dehors de la bonne capacité relationnelle. Le vitrier est par ailleurs sujet aux horaires irréguliers et variables, aux positions peu inconfortables, aux intempéries s’il travaille en extérieur, aux accidents de travail car il manipule un matériel coupant. Un CAP en construction d’ouvrage du bâtiment en aluminium, en verre ou un Bac pro ouvrages du bâtiment donne accès à ce métier. Un module de prévoyance et de couverture de complémentaire santé permet d’assurer son avenir en cas d’accident tout en bénéficiant de remboursement satisfaisant en cas d’hospitalisation ou de maladies.

Ce spécialiste de finition du bâtiment intervient après le travail de peintre et de menuisier dans le chantier neuf ou en réhabilitation. Le métier est accessible au détenteur du CAP plâtrier-plaquiste, BP finition, MC plaquiste, Bac pro aménagement et finition… L’ouvrier plâtrier dilue le plâtre dans l’eau, enduit les sols et les plafonds manuellement avec le mélange en se servant de sa taloche. Il peut aussi faire son travail mécaniquement en créant des effets de matière. En se spécialisant, cet artisan peut également poser des plaques de plâtre pour embellir les façades et les plafonds. Son intervention concerne aussi la pose des isolants thermiques tels que les polystyrènes. Il peut également façonner des éléments de décoration comme les rosaces, les corniches ou faire des moulures etc. La décoration exige le sens esthétique, de la minutie et une bonne résistance physique. En effet, comme tous les autres professionnels du bâtiment, le plâtrier pourrait être amené à travailler en hauteur sur les échafaudages. Il doit respecter les règles de sécurité. Les risques de maladies respiratoires ou allergies dus à l’exposition à la poussière du plâtre et à l’eau toute la journée, les accidents de travail figurent parmi les risques du métier. Pour compléter la prise en charge incomplète du RSI en cas de maladies ou d’hospitalisation, une souscription à une mutuelle est à recommander.

Cet artisan est spécialiste dans l’installation sanitaire. Il établit et entretient les canalisations domestiques d’eau et de gaz. Les missions de l’installateur sanitaire s’articulent autour de perçage de planchers et de murs pour l’aménagement des conduits de fluide et l’installation des canalisations. Pour ce, il aurait à respecter les plans des architectes. Ce professionnel du bâtiment répare également les appareils sanitaires détériorés. Ses interventions concernent non seulement la réparation de la fuite de chasse d’eau, ou de l’évier bouché, il s’occupe également de l’installation de salles de bain, de piscine, de fontaines etc. Ce métier est très sollicité dans le secteur du bâtiment. Le bon relationnel, la grande disponibilité, la polyvalence, la bonne condition physique, la mobilité et bien évidemment la compétence sont les qualités indispensables à l’exercice de ce métier. Il arrive en effet qu’un plombier soit appelé un jour férié ou un week-end pour réparer une fuite d’eau. Cet artisan peut avoir une double compétence qui lui permet à la fois le métier de chauffagiste ou de zingueur. Les deux voies disponibles pour accéder à ce métier sont le CAP installateur sanitaire ou le CAP installateur thermique. Afin d’approfondir ses compétences, l’artisan peut continuer par exemple jusqu’au BP équipement sanitaire et génie climatique. Cet ouvrier du second œuvre du bâtiment est exposé aux nuisances sonores lors de l’installation des canaux, au travail avec machines vibrants, aux contraintes posturales qui pourraient engendrer des problèmes d’articulations. La couverture mutuelle sur les postes de soins tels que la médecine douce, le kiné permet de bénéficier d’une meilleure prise en charge en cas de maladies ou d’accidents de travail.

Ce réparateur d’instruments s’occupe de maintenance, de réglage ou de remplacement de pièces défectueuses de guitares. Il peut ainsi faire la restauration des instruments anciens. L’amour de musique, la bonne connaissance de cet instrument, les compétences en acoustique, le sens esthétique, l’habilité et la patience sont les qualités nécessaires à l’exercice de ce métier. Cet ouvrier peut s’établir en son compte dans son atelier ou il peut exercer au sein d’une entreprise artisanale, ou au sein d’un magasin d’instruments de musique. En l’absence de formation complètement adaptée à ce métier, le détenteur de CAP assistant technique en instrument de musique, ou de BMA en facture instrumentale de musique ou de BTS musique peut accéder à ce profession. Ce travaille nécessite une bonne vue et une bonne oreille. Une couverture maximale mutuelle sur les postes de soins optiques et auditifs permet de mener à bien son activité professionnelle tout en sécurisant sa famille.

Cet artisan s’occupe de la restauration de mobilier d’époque dans le respect de l’intégrité et du style du meuble. Dans l’exercice de son travail, il aurait à faire d’abord l’examen du meuble à restaurer, définir son époque et les matériaux qui le compose. Ensuite, il évalue les matériaux à changer et fait le devis. Si le client est d’accord avec son devis, il procède au nettoyage et au décapage du mobilier et remplace ensuite l’élément abîmé. A la fin, il effectue la finition avec les produits nécessaires à la coloration et à la restitution. Ce professionnel peut travailler le laiton, le cuivre, l’étain dans la restauration du meuble. L’artisan peut travailler seul dans son atelier ou au sein d’une entreprise artisanale. Le métier fait appel à des prises en main délicates, de la minutie et le sens esthétique. Un CAP d’ébéniste ou un CAP d’art du bois ou un Bac Pro artisanat option ébénisterie ouvrent la voie à cette profession. Des risques de détérioration de santé pourraient arriver suite à l’utilisation de produits chimiques nécessaires à la restauration de mobilier. Une prise en charge de mutuelle permet de compléter le remboursement incomplet du RSI en cas de maladies ou d’hospitalisation.