Les remboursements des médicaments

Avant de procéder au remboursement des médicaments, certains points sont à vérifier par la Sécurité sociale si tel médicament fait partie de la liste des médicaments remboursables ou non. Ces points concernent surtout la sécurité des médicaments, leur efficacité, leur fiabilité et le service médical rendu (SMR) ou son « intérêt thérapeutique » pour la santé publique. D’après ces critères, le service médical rendu a fait le classement des médicaments en 3 niveaux, à savoir les médicaments à SMR important ou majeur, les médicaments à SMR faible ou modéré et les médicaments à SMR insuffisant. L’Assurance maladie rembourse les médicaments selon les prescriptions médicales. Pourtant, chaque patient peut bénéficier de la prise en charge d’une mutuelle santé pour couvrir les dépenses non remboursées par la sécurité sociale.

La sécurité sociale et son remboursement

Le remboursement de la sécurité sociale ne concerne que les médicaments figurant sur la liste des frais spécifiques remboursables et les médicaments prescrits médicalement. Le remboursement varie selon la catégorie des médicaments classés par le SMR. Par ailleurs, la couleur de la vignette collée sur la boîte de médicament détermine le taux de remboursement :
• Vignette blanche barrée : le remboursement est total, soit de 100% pour les médicaments spécialisés dans le traitement des affections graves et de longue durée comme le cancer ou le diabète.
• Vignette blanche : la plupart des médicaments courants ou médicaments dont le SMR est jugé important et présentant un caractère indispensable sont remboursés avec un taux de 65%, comme les antibiotiques.
• Vignette bleue : un taux de 35% pour le remboursement des médicaments des maladies sans caractère habituel de gravité dont le SMR n’a été reconnu ni comme majeur ni comme important. Il s’agit la plupart du temps de traitements symptomatiques.
• Vignette orange : Il concerne le produit dont le SMR est jugé insuffisant qui est remboursé à 15%.
Deux façons permettent de calculer ces taux de remboursement. En effet, ceci peut se faire soit à partir du prix de vente des médicaments, soit sur la base d’un tarif forfaitaire de responsabilité (TFR) fixé par l’Assurance maladie. Le TFR se calcule sur la base du prix des médicaments génériques existants, dont le prix est très abordable. Il est à savoir que les médicaments homéopathiques sont classés dans la vignette bleue qui est prise en charge à hauteur de 35%.

Les complémentaires santé et leur prise en charge

La prise en charge de l’écart des frais médicaux d’une mutuelle santé peut se faire après que la Sécurité ait effectué sa part de remboursement. Ce remboursement complémentaire peut couvrir la totalité ou une partie des frais médicaux.

Le remboursement médical des mutuelles varie en fonction des garanties choisies lors de la souscription à la mutuelle. C’est la raison pour laquelle certains patients peuvent bénéficier d’un remboursement total de leurs frais médicaux et d’autres ne reçoivent qu’environ 15,35% à 65% des charges non remboursées par la Sécurité sociale.

Il est donc très important, avant toute souscription à une mutuelle, de bien se renseigner sur le remboursement proposé afin d’en avoir le meilleur.