Remboursement des frais de soins en diabète par les complémentaires santé

Le diabète est l’un des principaux tueurs dans le monde aujourd’hui. 1 personne en meurttoutes les 6 secondes. Ce nombre s’explique par les habitudes alimentaires des gens et leur mode de vie.

En général, il existe deux sortes de diabète : le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Le premier est dû à une insuffisance d’insuline provoquée par le pancréas. Les personnes souvent atteintes de ce premier type de diabète sont les enfants et les adolescents. Le deuxième affecte souvent les adultes. Il est causé par la non-réaction de la glycémie à l’insuline.

En ce qui concerne le diabète gestationnel, il se manifeste de manière temporaire. On le constate surtout chez les femmes enceintes. Tout comme les autres maladies, le diabète doit être traité. Il faut injecter des insulines chez les diabétiques afin de compléter leur régime. Cette maladie peut entraîner des cécités ou des insuffisances rénales si elle n’est pas soignée rapidement. Il pourrait aussi y avoir des déformations, des ulcères du pied ainsi que des accidents vasculaires si on ne suit pas le traitement proposé par le médecin.

Aucun traitement ne permet de guérir définitivement du diabète. C’est une maladie chronique et un traitement à vie est nécessaire. L’adoption d’une meilleure alimentation et la pratique régulière d’une activité physique constituent toutefois un véritable mode de traitement, et peuvent aider à éviter le recours aux médicaments. Si ces mesures ne suffisent pas, les médecins peuvent prescrire les médicaments suivants :

    La metformine
    Les médicaments augmentant la sécrétion d’insuline (ou insulinosécréteurs)
    Les thiazolidinédiones (ou glitazones)
    L’acarbose qui est un inhibiteur de l’alpha-glucosidase
    Les incrétino-mimétiques (ou incrétines)
    Les médicaments entraînant la perte de poids comme l’orlistat
    Le traitement à l’insuline par injections

 

Le diabète nécessite un traitement de longue durée. La prise en charge par le régime obligatoire est à hauteur de 100%. Il est à signaler que ce remboursement s’applique sur un tarif conventionnel. Il s’agit des consultations de vos médecins, des médicaments prescrits et des matériels utilisés. Les soins à l’hôpital peuvent être également pris en charge en cas d’une complication. En ce qui concerne les femmes enceintes diabétiques, la Sécu propose un recouvrement total des frais. Il est à signaler que seuls les médecins traitants déclarés et se trouvant dans le parcours de soins sont remboursés intégralement.

A cause du coût de traitement élevé, il est conseillé de souscrire une assurance. Avant de faire le choix, les intéressés doivent vérifier si la mutuelle indemnise les matériels et les médicaments. Le forfait un euro concerne les consultations et les analyses et le forfait hôpital prend en charge les diverses interventions. Pour les soins pédologiques, il n’y a pas de remboursement. Les gens concernés doivent souscrire une complémentaire santé.

Le nutritionniste ou le diététicien propose un régime aux personnes diabétiques. Le régime social débourse seulement 70% de vos frais chez le nutritionniste. Le reste sera assuré par votre mutuelle. Ceux qui ont consultés un diététicien ne seront pas indemnisés par la Sécu. Il faut opter pour une mutuelle afin de bénéficier un remboursement complet. Il est recommandé aux diabétiques de faire des exercices physiques. D’ailleurs, les soins en kinésithérapie sont acquittés à condition qu’ils soient prescrits par le médecin.

Il est aujourd’hui admis que le diabète de type 2 est provoqué par un ensemble de facteurs génétiques et environnementaux. Toutefois, il est possible d’échapper à la maladie. Il y a des moyens simples et sûrs à adopter :

Avoir une activité physique régulière : plus vous bougez, plus votre risque de développer le diabète diminue.
Perdre du poids : certains aliments influencent particulièrement le stockage des graisses viscérales, c’est le cas des index glycémiques élevés.
Varier les fruits et légumes : consommer 6 portions de fruits et légumes chaque jour pourrait réduire le risque de diabète de type 2 de 21%.
Manger du poisson : des études récentes montrent que plus on consomme de poissons ou d’acides gras oméga-3, moins on est touché par le diabète.
Manger lentement : en mangeant vite, les aliments sont digérés plus rapidement et perturbent plus la glycémie.
Faire contrôler régulièrement sa glycémie.