Tout savoir sur la prise en charge des cures par les mutuelles

Il faut savoir que la sécurité sociale accepte une prise en charge sur certains soins en cures thermales mais en soumettant  des conditions assez strictes. Pour ce qui est des assurances santé, les éventualités de remboursement s’avèrent assez étendues, à la condition de choisir une mutuelle santé  à garanties optimales.

On peut recenser divers types de cures dont quelques-unes aident à traiter une maladie tandis que d’autres fournissent un bien-être. Généralement, les conditions de prise en charge peuvent se présenter comme suit :

  • les cures relatives aux traitements des pathologies (sous certaines conditions) bénéficient d’un remboursement de la part de la Sécurité sociale ;
  • certaines de cures fournissant un meilleur bien-être ont la possibilité d’être remboursées par les assurances santé, mais pas dans tous les cas.

Certains centres de cure ciblent particulièrement les secteurs de la remise en forme, dans l’amélioration de son état de santé général, que ce soit pour des soins esthétiques ou pour des cures d’amaigrissement.

A titre d’exemple, on peut citer la thalassothérapie, la balnéothérapie ou l’hydrothérapie spa, les hydromassages, le sauna ou bains de vapeur.

En vue de bénéficier d’un remboursement de la part de la Sécurité sociale et de la mutuelle, la cure thermale doit impérativement :

  • découler d’une prescription médicale (par votre médecin traitant ou un spécialiste) ;
  • se faire dans un établissement thermal agréé et conventionné par l’Assurance Maladie ;
  • durer dans une période limitée à 18 jours consécutifs et une fois tous les ans. Par contre, le nombre de séances n’est pas préalablement fixé, il doit se faire selon le type de pathologie du patient à traiter.

L’Assurance Maladie a tenu à établir les orientations thérapeutiques pouvant bénéficier d’une prise en charge de sa part. Ces maladies se limitent aux 12 pathologies ci-après :

  • affections des muqueuses bucco-linguales ;
  • affections digestives ;
  • affections psychosomatiques ;
  • affections urinaires ;
  • dermatologie ;
  • gynécologie ;
  • maladies cardio-artérielles ;
  • neurologie ;
  • phlébologie ;
  • rhumatologie
  • troubles du développement chez l’enfant ;
  • affection liées aux voies respiratoires.

Il faut souligner que la Sécurité sociale n’octroie jamais de remboursement pour les cures de bien-être. Par contre, les complémentaires santés sont plus ouvertes sur ce point. En fonction du type de contrat d’assurance santé auquel on a souscrit, il est fort probable qu’une aide financière peut être attribuée pour :

  • une cure de thalassothérapie avec de l’eau de mer ou de balnéothérapie faite en eau douce ;
  • les frais de transports et le séjour ;

Dépendant totalement de la mutuelle, cette aide peut s’avérer une aide forfaitaire équivalente à une somme n’excédant pas 200€ annuel ou indiquer un pourcentage des frais réels.

D’une valeur de 100 à 500 euros en moyenne en fonction de la gamme de votre cure thermale, ce genre de traitement peut constituer une énorme dépense dans votre budget mensuel. Mais si on vous disait qu’il était possible de vous faire rembourser par votre mutuelle ?

Une prescription médicale
Si certains y vont pour se détendre, d’autres n’ont pas le choix. La cure thermale peut en effet être imposée sous prescription médicale. Et c’est d’ailleurs dans ce cas que les mutuelles santé peuvent participer à vos dépenses. Pour rappel, il s’agit d’un traitement sous ordonnance dans une station thermale qui durera 3 semaines en moyenne et qui vise à traiter certaines infections par eaux minérales, gaz ou boues.

Comment vous faire rembourser ?
Pour vous faire rembourser, vous devez avoir une ordonnance qui justifie votre placement en cure. En outre, vous devez être traité pour une maladie précise. Votre assureur vous proposera une liste. Vous ne devez pas non plus choisir votre établissement de soin aux petits bonheurs la chance. Votre assurance maladie pourra vous imposer une liste des établissements prise en charge. Et en tous les cas, vous devez suivre la thérapie jusqu’au bout. Si les soins n’ont pas été effectués totalement, l’assurance peut déclarer que sa responsabilité n’est pas engagée.

Les démarches à suivre
Pour obtenir un remboursement, vous avez tout de même pour obligation d’effectuer certaines démarches. En effet, vous devez faire remplir un formulaire à votre médecin expliquant les soins dont vous avez besoin.  Votre demande de prise en charge et une déclaration de ressource doivent être jointes à la demande de remboursement que vous envoyez au siège de votre assureur.