Pour ceux qui ont des problèmes de vue, opter pour une bonne mutuelle optique

Le taux de remboursement que prévoit le régime général en termes de soins optiques s’avère souvent insuffisant par rapport aux dépenses réelles des patients. En effet, ce pourcentage est fixé en fonction des tarifs conventionnés qui peuvent être nettement inférieurs aux frais réels. Face à ce problème de remboursement, la seule alternative est de souscrire une bonne mutuelle optique. D’un autre côté, la crise économique actuelle amplifie cette difficulté et renforce la nécessité d’être bien couvert en matière de santé.

L’optique est l’un des postes de dépenses santé les plus coûteux en France. Ainsi, pour éviter les mauvaises surprises, il est essentiel de comprendre les remboursements proposés par une mutuelle complémentaire avant d’y souscrire. Il faut analyser les offres car elles peuvent parfois être trompeuses. Plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir la meilleure mutuelle optique.

Exemple de remboursement

Les Français optent généralement pour des mutuelles offrant un forfait d’au moins :

  • 100 € à 200 € pour les lentilles et les lunettes à verres simples,
  • 300 € à 400 € pour les lunettes à verres progressifs.

Concernant les verres correcteurs, le tarif conventionné par la Sécurité sociale varie de 2,84  euros pour une correction simple  à 66  euros pour une correction plus importante, et la Sécurité sociale rembourse 60% de ces tarifs.

Pour les montures, le tarif conventionné par la Sécurité sociale est de 30,49 euros, et la Sécurité sociale rembourse 60% de ce tarif.

Une mutuelle qui rembourse à 100% sur la base du tarif conventionné ne remboursera donc que quelques euros.

Selon le contrat de mutuelle, il est possible de trouver des remboursements optiques allant jusqu’à 800% du tarif conventionné , c’est-à-dire 8 fois le tarif conventionné. A cet effet, même si cela peut paraître extrêmement intéressant, il convient de comparer cela avec le tarif conventionné pour avoir une idée plus précise du montant du remboursement. La plupart des mutuelles optique proposent, en plus de leur remboursement en pourcentage du tarif conventionné, un remboursement sous forme de forfait annuel en euros. Cette offre est souvent plus intéressante pour les personnes ayant des problèmes de vue significatifs. Les termes du contrat relatifs à ce forfait ont également l’avantage d’être facilement compréhensibles pour l’assuré. Pour trouver la mutuelle optique qui rembourse au mieux, il est recommandé d’utiliser un comparateur d’assurance afin de comparer les prix et les garanties des différentes mutuelles optique.

Outre les demandes de devis auprès des compagnies d’assurance et des mutuelles santé, l’adhérent peut également utiliser un comparateur de mutuelle optique. C’est un outil de comparaison mis en place par des professionnels dans le domaine. Il permet de regrouper plusieurs offres adaptées aux besoins de chaque adhérent. L’utilisation de cet outil est gratuite et sans engagement. Mieux encore, l’utilisateur n’a pas à se déplacer. Il suffit de quelques clics pour recevoir plusieurs devis dans les plus brefs délais.

Il convient de trouver une mutuelle adaptée à son budget et à ses besoins. Parmi toutes les offres sur le marché, il peut être un peu déroutant de choisir le bon contrat. Dans tous les cas, pour ne pas se tromper, il vaut mieux utiliser un comparateur de mutuelles. Non seulement il permet de gagner du temps, mais il permet aussi de cibler le contrat le moins cher et le plus intéressant en termes de coût, de garantie et de remboursement. En d’autres termes, le futur adhérent peut demander un devis qui sera d’une grande aide pour trouver les taux de remboursement les plus élevés aux prix les plus compétitifs.

Avec une mutuelle santé pas chère, l’adhérent dispose d’une bonne couverture pour toutes ses dépenses en optique, que ce soit pour l’achat de montures, de verres ou de lentilles. Ainsi, il pourra accéder à ces produits sans être limité en termes de budget, car ces dépenses sont déjà prévues dans le contrat qu’il a souscrit. Comme le remboursement que prévoit la Sécurité sociale concernant ces prestations est minime et loin d’atteindre les frais réels engagés par l’adhérent, il est nécessaire d’avoir une mutuelle optique pas chère pour mieux gérer ces dépenses souvent onéreuses.

Vous avez des problèmes optiques depuis des années ? Vous avez donc opté pour une mutuelle optique personnalisée avec une prise en charge à la fois des soins et des dispositifs médicaux ? Qu’est-ce que cela implique ? Voici les détails.

Le remboursement de vos soins

La mutuelle santé propose un remboursement de vos soins. Les prises en charge varient en fonction de la qualité du contrat et du profil de l’assuré. Les termes des remboursements, conditions et rapidité, seront définis par le contrat de mutuelle santé. Pour comparer les offres, prenez le temps de lire chaque contrat avant de signer. Même si les comparateurs vous proposent une liste des meilleures alternatives, il vous appartient d’étudier chaque option de la liste pour être sûr de faire le bon choix.

Le tiers-payant en quelques mots

Un remboursement signifie généralement que vous devez d’abord payer les frais de votre poche avant de présenter la facture à votre mutuelle. Cette démarche peut être longue et fastidieuse. Heureusement, il est aussi possible d’opter pour le tiers-payant. Il s’agit d’une prise en charge directe qui vous dispense de l’avancement des frais de soins. Lors du passage à la caisse, vous devez simplement présenter la fiche de prise en charge de votre mutuelle. Informez-vous toutefois si vous devez choisir une clinique ophtalmologique agréée par votre compagnie d’assurance.

Un reste à charge au cas par cas

Dans tous les cas, vous aurez peut-être un « reste à charge ». En effet, malgré une prise en charge, vous pouvez devoir payer une partie de la facture. Votre participation varie entre 20 à 40 % du total des dépenses en fonction de la catégorie de votre contrat. Dans certains cas, vous n’aurez aucun reste à charge. C’est-à-dire que les soins auront été réglés entièrement par votre mutuelle. C’est le cas, par exemple, pour l’achat de lunettes avec la réforme “100% santé” qui prévoit une prise en charge intégrale de certaines paires de lunettes.