Comment résoudre les problèmes des mutuelles TNS sur les frais optiques ?

Porter des lunettes constitue, de nos jours un des soins les plus classiques. En effet, changer de monture ne s’agit plus de simple question de tendance. Cette action conduit plutôt à une pure nécessité. Les conditions de vie rythmées par le stress quotidien, la fréquentation de la vue avec les écrans téléviseurs et ordinateurs, liée à des faits obligatoires, aboutissement sûrement à des troubles de la vue. Les travailleurs non-salariés ou TNS font partie des populations les plus actives et sont tant frappés par ce phénomène de la vue. C’est pourquoi, la nécessité d’une assurance post optique s’impose. Mais à ce sujet, il faut s’attendre à de mauvaises surprises.

Le plafond rend les offres inaccessibles

On peut parfois rencontrer des flattions arnaqueuses concernant les propagandes en matière de mutuelle. Certaines se prononcent sans plafond avec un remboursement dépassant les 100%. En réalité, en matière de changement de monture, la tarification fixe convenue est de 2€84, ce qui est loin des chiffres relatant les réalités. C’est-à-dire, si une mutuelle s’estime pour une proposition de remboursement à 600%, le chiffre correspondant à cela est de 17€84 (100%=2€84 ; 600%=2€84×6 qui correspond à 17€84). Il faut faire attention coûte de coûte vis-à-vis de ces devis santé. Un autre cas, pendant la signature de contrat, la mutuelle peut vous indiquer que la pose et le changement de lentilles de contacts sont compris en remboursement, sachez bien que ces garanties sont conditionnées. En effet, il est souvent impossible de cumuler en une année la pose et le changement de lentille ou de monture.

Évitez d’être trop raisonnable !

Certaines mutuelles essaient de contourner leurs clients pour être trop raisonnables. Pour cela, elles leur incitent à ne renouveler les soins et les appareils optiques qu’au bout de trois ans. Ces mutuelles persistent pour cette propagande pour réduire le nombre desdits « consommateurs annuels ». Evidemment, certains clients profitent abusivement des avantages des mutuelles en se souscrivant à une garantie haut de gamme. Puis, après avoir bénéficié des meilleurs remboursements pour se procurer de bonnes optiques, ils quittent la mutuelle.

Comment sortir de cette impasse ?

C’est simple, souscrivez à une « mutuelle avec améliorations progressives » ! Cette option propose une couverture pour trois ans, un délai correspondant au renouvellement optique. Avec cette formule, bénéficiez d’un remboursement exact à tarif juste sans avoir la peine de payer les dettes laissées par ces malintentionnés qui quittent la mutuelle après avoir profité abusivement des avantages. Il serait également préférable de choisir les mutuelles qui proposent des garanties exprimées en forfait annuel allant de 100€ à 500€ par an.

Bref, pour ne pas vous trompez dans vos choix, faites un rapport d’équilibre entre le remboursement et la cotisation.