Comment résoudre les problèmes des mutuelles TNS sur les frais optiques ?

Porter des lunettes constitue, de nos jours un des soins les plus classiques. En effet, changer de monture ne s’agit plus de simple question de tendance. Cette action conduit plutôt à une pure nécessité. Les conditions de vie rythmées par le stress quotidien, la fréquentation de la vue avec les écrans téléviseurs et ordinateurs, liée à des faits obligatoires, aboutissement sûrement à des troubles de la vue. Les travailleurs non-salariés ou TNS font partie des populations les plus actives et sont tant frappés par ce phénomène de la vue. C’est pourquoi, la nécessité d’une assurance post optique s’impose. Mais à ce sujet, il faut s’attendre à de mauvaises surprises.

On peut parfois rencontrer des formules arnaqueuses concernant les propagandes en matière de mutuelle. Certaines se prononcent sans plafond avec un remboursement dépassant les 100%. En réalité, en matière de changement de monture par exemple, la tarification fixe convenue est de 2€84, ce qui est loin des chiffres relatant les réalités. C’est-à-dire, si une mutuelle s’estime pour une proposition de remboursement à 600%, le chiffre correspondant à cela est de 17€84 (100%=2€84 ; 600%=2€84×6 qui correspond à 17€84). Il faut faire attention au coût de ces devis santé. Un autre cas, pendant la signature de contrat, la mutuelle peut vous indiquer que la pose et le changement de lentilles de contacts sont compris en remboursement, sachez bien que ces garanties sont conditionnées. En effet, il est souvent impossible de cumuler en une année la pose et le changement de lentille ou de monture.

Certaines mutuelles essaient de contourner leurs clients pour être trop raisonnables. Pour cela, elles leur incitent à ne renouveler les soins et les appareils optiques qu’au bout de trois ans. Ces mutuelles persistent pour cette propagande pour réduire le nombre desdits « consommateurs annuels ». Evidemment, certains clients profitent abusivement des avantages des mutuelles en se souscrivant à une garantie haut de gamme. Puis, après avoir bénéficié des meilleurs remboursements pour se procurer de bonnes optiques, ils quittent la mutuelle.

C’est simple, souscrivez à une « mutuelle avec améliorations progressives » ! Cette option propose une couverture pour trois ans, un délai correspondant au renouvellement optique. Avec cette formule, bénéficiez d’un remboursement exact à tarif juste sans avoir la peine de payer les dettes laissées par ces malintentionnés qui quittent la mutuelle après avoir profité abusivement des avantages. Il serait également préférable de choisir les mutuelles qui proposent des garanties exprimées en forfait annuel allant de 100€ à 500€ par an.
Bref, pour ne pas vous trompez dans vos choix, faites un rapport d’équilibre entre le remboursement et la cotisation.

Le RAC zéro ou la réforme 100 % Santé prend effet depuis le 1er janvier 2020. Cette réforme vise à faciliter l’accès à certaines prestations de soins optiques, dentaires et auditifs selon la promesse électorale d’Emmanuel Macron. Tous les non-salariés ayant un contrat responsable peuvent prétendre aux avantages de cette offre santé 100 %. Le remboursement des soins optiques et les prothèses dentaires entrent en vigueur à partir de cette année tandis que l’audiologie sera effective à partir de l’année prochaine. L’assurance maladie et la mutuelle participeront ensemble à la pris en charge des dépenses de soins indiquées.
Voici quelques détails de cette réforme santé :

  • en optique : l’opticien aura à proposer 17 montures de deux coloris différents dont la valeur ne dépasse pas 30 euros. Toutes ces corrections sont concernées par ce dispositif sans reste à charge. Les verres devront bénéficier d’un amincissement et d’un traitement anti-rayures et anti-reflets. Ainsi, une paire de lunettes avec une monture et des verres simples unifocaux aura une prise en charge maximale de 420 euros contre 700 euros pour les verres m ultifocaux ou progressifs.
  • en poste dentaire : le changement concerne les tarifs plafonnés sur les prothèses et l’augmentation de la base de remboursement pour certains soins. Le 100 % santé sans reste à charge comprend les prothèses fixes sur les dents visibles et les prothèses mobiles. La localisation de la dent et la caractéristique de la prothèse (métallique ou céramique) permettent de définir si le soin est inclus ou non dans le panier santé. La pose d’une couronne céramique coutera 500 euros au maximum
  • concernant les prothèses auditives, la réforme prévoit une baisse progressive du prix de vente de certaines aides auditives de classe 1 afin d’obtenir un reste à charge nul en 2021.

Certaines mutuelles ont déjà adapté leur offre TNS en fonction de ce changement. Sinon, afin de bénéficier d’une mutuelle offrant le meilleur rapport entre la cotisation et les garanties, il est conseillé de recourir au comparateur de mutuelles en bas de ce site