Quel est le coût de l’instauration d’une mutuelle d’entreprise ?

La mise en place d’une complémentaire santé collective fait suite à la loi sur la sécurisation de l’emploi. La cotisation de cette couverture obligatoire est partagée entre le salarié et l’employé avec une prise en charge minimum patronale de 50 %. Elle doit aussi répondre au critère d’un contrat responsable pour prodiguer des avantages fiscaux et sociaux. C’est la raison pour laquelle les dirigeants raisonnent en termes de coût et de socle de garanties minimales lors de la souscription de cette mutuelle de groupe. Quel est alors le coût de cette mutuelle santé obligatoire et quels sont les facteurs déterminant son prix ? Existe-t-il un moyen pour trouver des tarifs plus avantageux en mutuelle santé entreprise ? Nos réponses.

Le coût de la mutuelle entreprise dépend des critères comme les risques couverts ou le niveau des garanties ainsi que la démographie de l’entreprise. A titre d’exemple, la formule de prise en charge pour les postes de soins courants comme l’hospitalisation, les médicaments, les soins dentaires et optiques…Les garanties complémentaires comme la garantie obsèques, l’aide administratif en cas de décès, la garantie incapacité-invalidité ainsi que les services annexes comme le tiers payant, la téléassistance, la prise à effet immédiat de la garantie impactent également sur le tarif de la mutuelle entreprise. Enfin, la couverture des ayants-droit et leur nombre influencent aussi le tarif de la couverture de groupe.
Ainsi, une compagnie d’assurance peut proposer plus de garanties qu’une autre, mais elle ne peut pas les réduire au risque de ne pas se conformer au panier de soins de l’ANI.
Pour déterminer le prix d’une mutuelle entreprise, la mutuelle ou la compagnie d’assurance pourrait étudier la tranche d’âge des salariés dans l’entreprise. Outre l’âge moyen, elle analyse aussi l’âge des femmes et leur nombre ainsi que le nombre des familles et d’enfants des salariés. Le nombre de l’effectif de la structure peut également constituer un élément déterminant le prix de la couverture de groupe.
Après cette étude, la mutuelle peut uniformiser les tarifs de la cotisation pour tous les salariés ou proposer une couverture en fonction de leur situation familiale, leur âge ou le nombre d’ayants-droit dans la famille à couvrir. Elle peut aussi proposer des niveaux de couvertures différentes pour les ouvriers, salariés, les cadres ou un tarif négocié pour un effectif plus conséquent de salariés.
Ces différents critères impactent sur le coût d’une mutuelle santé. En tenant compte de ces différents éléments, une mutuelle entreprise peut ainsi coûter 30 euros à 150 euros par mois par salarié en fonction de la garantie proposée. Il est fort possible de dénicher des mutuelles pas chères proposant une couverture minimum avec une cotisation de 8 à 9 euros par mois. Tandis que le coût moyen total par mois entre le salarié et l’entreprise avoisine les 60 euros par mois pour une cotisation patronale de 50 %. Dans tous les cas, les entreprises proposent généralement deux ou trois formules avec des niveaux de garanties différentes. La négociation de prix est également possible pour la plupart des mutuelles entreprises.

Comme il existe une multitude d’offres, de garanties ou de couverture, il est judicieux d’effectuer la mise en concurrence des formules et de leur tarif avant l’adhésion à une complémentaire santé de groupe. Le moyen le plus simple est de recourir au comparateur de mutuelles. Cet outil gratuit et sans engagement aide le dirigeant d’entreprise à trouver la mutuelle de groupe adaptée à ses contraintes budgétaires et aux besoins de ses salariés.

Conformément aux réformes de la loi du travail et à la mise en vigueur de la loi Fillon, les entreprises, tous secteurs confondus, sont tenues de contracter une mutuelle complémentaire santé à l’attention de leurs salariés, avec une contribution patronale financière. Contraignant au premier abord, cette mesure se trouve être aussi avantageuse pour le salarié que pour l’employeur. Quelles sont alors les démarches à suivre pour la mise en place d’une mutuelle d’entreprise obligatoire ?
En vue d’instaurer une mutuelle d’entreprise, il faut, en premier lieu, considérer dans l’ensemble les divers points auxquels la complémentaire de groupe se doit de répondre, autrement dit, les besoins des salariés en termes de garanties, de type de tarifs, au quota des cotisations et à la couverture santé souhaitée.
Outre cela, chaque entreprise doit s’assurer de remplir les conditions de mise en place des dites garanties collectives dont tirent parti les salariés, anciens salariés et ayants droit, en complément de celles découlant de la Sécurité Sociale. L’institution de la mutuelle d’entreprise pourra ensuite se faire soit par décision unilatérale, soit par accord collectif, soit par référendum.

Une fois les besoins définis, chaque entreprise dispose, en général, d’un libre choix en ce qui concerne l’organisme assureur auprès duquel elle souhaite souscrire ses salariés. Au moment de comparer les diverses offres du marché, il est impératif de s’assurer que les exigences de la loi ANI sont respectées, notamment par la proposition d’un contrat responsable et des garanties en adéquation ou supérieur au panier de soin minimal.
Une fois le choix du contrat fait, l’employeur devra se charger de la rédaction de l’acte qui va instaurer la complémentaire de groupe dans son entreprise. Il pourra par la suite procéder à l’adhésion proprement dite à une mutuelle d’entreprise, en remplissant le contrat d’affiliation, avec d’un côté le volet affiliation de l’entreprise, et de l’autre le volet affiliation individuelle des salariés.