Liste des meilleures mutuelles santé artisan – 2

Comme les employés dans les entreprises, les artisans ont aussi des besoins spécifiques de couverture santé en fonction de leur domaine d’activité. Même si le régime obligatoire fait désormais un meilleur remboursement de leurs dépenses santé, cette prise en charge reste toujours partielle et une souscription à une mutuelle s’avère indispensable. En effet, certaines prestations ne sont pas du tout remboursées par la SSI. De l’artisan chocolatier confiseur, en passant par le coiffeur ou le cordonnier réparateur jusqu’au couvreur zingueur ou l’artisan créatrice d’art floral, tous ont besoin d’une couverture supplémentaire pour alléger la charge financière en cas de maladie, d’hospitalisation, etc. Les besoins en complémentaire santé de chaque artisan dépendent évidemment des risques qu’il encourt dans son métier, de son capital santé, etc. Pour faire le bon choix de mutuelle, il est conseillé de recourir à un comparateur sur internet. On peut aussi demander un devis gratuit et sans engagement auprès de nombreuses mutuelles. A noter que la mutuelle Madelin permet, par exemple, au travailleur non salarié de bénéficier de la déduction de sa cotisation d’assurances ou de prévoyance versée dans le contrat. Voici une suite de la liste des métiers d’artisan qui nécessitent une couverture santé mutuelle.

Cet artisan se spécialise dans toutes les étapes de la production de chocolats en commençant par le choix de matières premières, la préparation de pate, le cuisson et la décoration ou la garniture jusqu’à la mise en coffrets ou en sachets ainsi que la commercialisation. Il vérifie le dosage de cacao, de noisette, d’amende, de sucre, de lait, de vanilles, d’alcool et connaît parfaitement les étapes pour préparer ces matières premières pour obtenir des saveurs subtiles. Il sait comment les enrober et comment les tempérer. La fabrication de chocolat doit respecter des normes très strictes, y compris l’entretien des locaux. Comme tous les autres métiers artisanaux, il nécessite aussi un vrai talent artistique et un sens de la créativité afin de proposer des produits avec une bonne présentation aux consommateurs. D’autant plus que la clientèle est aussi de plus en plus exigeante en matière de goût et de qualité.

Pour devenir artisan chocolatier-confiseur, il faut avoir un CAP chocolatier-confiseur, un CAP pâtissier ou un CAP glacier-fabricant, un brevet de maîtrise pâtissier-confiseur, etc. L’artisan chocolatier-confiseur peut se mettre à son compte après une dizaine d’années d’expérience. Entre-temps, il peut travailler comme ouvrier ou encadreur d’équipe dans une industrie chocolatière. Le métier demande beaucoup de travail et de résistance durant les périodes pendant lesquelles le secteur bat son plein. Une bonne couverture santé est ainsi requise pour mieux couvrir les frais de santé, les dépassements d’honoraires, le traitement des médecines douces permettant d’alléger les fatigues, etc.

Ce métier artistique est destiné tout aussi bien à une femme qu’à un homme. L’artisan coiffeur fait le brushing, la permanente, le balayage des cheveux, etc. Il doit aussi savoir manier la tondeuse, les ciseaux et tout autre matériel nécessaire pour la bonne réalisation de son travail. Il doit également savoir se soumettre aux désirs de son client tout en lui proposant une coupe qui s’adapte à la morphologie de son visage. La coiffure est un art qui demande des compétences spécifiques comme la pose d’extensions, le chignon, etc. La gent masculine peut aussi aller chez le coiffeur pour se tailler la barbe ou la moustache selon la tendance du moment. Le coiffeur peut aussi vendre des masques, des shampooings, des baumes pour traiter les cheveux de ses clients.

Pour devenir artisan coiffeur, il faut avoir un brevet professionnel ou un brevet de maîtrise relatif à ce métier. Cette fonction exige en dehors du sens de l’esthétique, une résistance à la fatigue nerveuse et physique. En effet, l’artisan coiffeur aurait souvent à se mettre debout et à faire les mêmes gestes. La souscription à une mutuelle lui est ainsi conseillée pour lui permettre d’avoir un meilleur remboursement des soins médicaux chez le professionnel de santé.

Ce professionnel répare les chaussures abîmées et restaure les souliers en recourant à des techniques bien propres à lui. Ses missions consistent à faire le diagnostic de la détérioration des souliers, à proposer les réparations à faire, à établir un devis et à effectuer les réparations. Lors de la réparation, il pourrait faire la découpe d’un patron pour la pièce de remplacement et faire le piquage ensuite. Il peut utiliser aussi des clous ou de la colle pour fixer la chaussure, changer les semelles, etc. C’est un travail manuel qui nécessite une bonne vue. Sinon, il doit aussi être habile de ses mains et minutieux. Pour exercer cette fonction, un CAP cordonnier bottier, un CAP chaussure ou un CAP cordonnerie est requis. Pour pouvoir développer son activité sans soucis de santé, l’artisan cordonnier réparateur fera (ferrais) mieux de se souscrire à une mutuelle. Cette complémentaire santé lui propose une prise en charge optimisée pour ses soins oculaires et auditifs ainsi que l’hospitalisation ou d‘autres garanties selon son activité.

Cet artisan s’occupe de l’ameublement d’intérieur chez son client afin de rendre le milieu adapté aux besoins et styles de ce dernier. Il utilise du tissu pour fabriquer des housses, des coussins, des rideaux, des dessus de lit ou des chemins de table, des stores d’intérieur afin de personnaliser la décoration de chaque pièce. On appelle également ce métier tapissier assembleur ou couturier tapissier. Le CAP de couturier d’ameublement permet d’accéder à cette profession. Évidemment, un goût artistique et esthétique très prononcé ainsi que le sens de l’harmonie et la passion pour la décoration intérieure (style, matériaux appropriés…) sont utiles pour exercer ce travail. Comme la plupart des métiers dans le secteur indépendant, un bon sens relationnel ainsi qu’une fibre commerciale sont aussi des atouts pour fidéliser les clients. Comme la plupart des métiers artisanaux, l’artisan couturier d’ameublement a aussi besoin d’une couverture mutuelle qui viendra en complément de la prise en charge du régime obligatoire.

Pour exercer cette fonction, un CAP couture flou est de rigueur. On peut suivre ensuite des perfectionnements avec un BEP ou un BAC Pro. La couture de vêtements sur mesure, les retouches, la création de pièces uniques et personnalisées sont au cœur de ce métier. L’artisan couturière créatrice doit avoir un grand sens de l’esthétique et un goût du travail bien fait. La minutie, la rigueur, la précision, la patience sont autant de qualités requises pour ce professionnel. Le métier exige également une bonne vue car l’essentiel du travail est faite à la main sans parler de découpe et de couture des différents morceaux. Enfin, il lui faut aussi savoir se plier aux désirs de son client tout en lui proposant un modèle de vêtement adapté à ses besoins et à sa morphologie. Pour pouvoir faire de sa passion de couture son métier, il faut ainsi maîtriser les techniques de la couture et avoir une bonne vue. Cela afin qu’on puisse faire la confection dans des conditions optimales. La souscription à une mutuelle est toujours la solution indiquée pour pouvoir bénéficier d’un meilleur remboursement de ses soins oculaires, auditifs ou ses séjours hospitaliers, etc.

Cet artisan fait la réparation et l’entretien des toitures afin qu’elles protègent mieux contre les intempéries. En effet, le changement de climat peut avoir un impact sur le toit en tôle, chaume, métaux, ardoise, etc. Le couvreur zingueur peut faire aussi la pose du support du toit et des éléments destinés à la protection climatique comme l’isolation thermique. Avant la mise en place de la toiture, il installe d’abord la sous-toiture et l’ensemble des lattes. L’artisan couvreur-zingueur de son côté s’occupe essentiellement de la pose des gouttières ou des chenaux. Il aurait à façonner les tôles en aluminium, cuivre, zinc selon la forme recherchée et fait la soudure ou l’agrafage. Il utilise divers outils comme les cisailles, l’ourleuse, la griffe de zingueur, la batte, la pince à border, etc. Pour devenir couvreur-zingueur, il faut détenir un CAP. Cet artisan peut intervenir auprès des propriétaires des maisons individuelles, des immeubles ou des structures industrielles. Du fait que le métier nécessite un excellent équilibre, il lui faut une couverture santé mutuelle efficace pour mieux rembourser ses dépenses santé en cas d’accident de travail.

Ce travail combine à la fois la créativité et le sens artistique. Les matières premières à travailler sont nombreuses : pierre, métaux, plastique, os, carton, cuir, gemmes, etc. Ce professionnel fait ainsi le dessin et la conception d’un bijou selon la commande d’un client ou selon son imagination. Avant d’arriver à un résultat final du bijou, il peut effectuer le sertissage ou l’alliage avec un autre matériel. Il peut aussi polir le bijou pour avoir une belle finition et une brillance maximale. Outre le sens esthétique très développé, cet artisan doit aussi connaître les propriétés physiques des matériaux qu’il façonne. Le savoir-faire, le souci de détail, la précision, l’imagination sont indispensables pour aboutir à une création originale et unique. Le métier allie en fait l’art et l’artisanat. Tous ceux qui rêvent de créer une parure unique alliant les finitions soignées, la beauté et l’originalité peuvent accéder à ce métier. Le travail des matières premières peut provoquer des risques de blessure ou d’accident. La souscription à une mutuelle permet de percevoir un remboursement satisfaisant de ses divers soins de santé.

C’est un métier qui nécessite du savoir-faire, de la créativité et de la passion. Cela consiste à créer des arrangements élégants de bouquets, de suspensions, de gerbes avec des végétaux ou des branchages coupées et séchées. La créatrice d’art floral doit aussi savoir comment traiter et conserver les plantes d’intérieur et d’extérieur. Des connaissances poussées en botanique et en produits de jardinage sont également requises. A travers ses créations, elle témoigne de la beauté et la richesse de la nature. Pour se perfectionner, elle peut apprendre les techniques d’art floral oriental. Ses créations viennent agrémenter les salles de fêtes lors d’une réception. On retrouve également des bouquets floraux lors des funérailles, des fêtes d’anniversaire, des réceptions en tout genre, etc. Outre le savoir artistique, la minutie et le souci des détails, ce métier exige aussi un bon sens relationnel. En effet, l’artisan créateur art floral aurait besoin d’intervenir lors des événements familiaux ou publics. Un CAP/BEP floriste décorateur, un BTS Design floral ou un BTS d’art floral permettent de devenir créatrice art floral. Comme il s’agit d’un métier exprimant la passion, on peut aussi exercer après avoir suivie une formation de décoration florale privée. La concurrence est féroce, ce professionnel aurait à sortir du lot avec ses créations pour surprendre et s’imposer. Le métier ne manque pas de débouchés étant donné que la décoration est un élément incontournable lors des événements publics ou privés, mais la personne doit souvent se mettre débout lorsqu’elle cueille les plantes dans l’humidité ou lorsqu’elle prépare les bouquets pour un tel événement ou une telle commande. La couverture mutuelle est nécessaire pour lui permettre de garder une bonne forme physique.

Pour porter le tablier et la coiffe de ce professionnel, il faut justifier d’un diplôme de BTS hôtellerie-restauration art culinaire, d’un CAP cuisinier ; d’un BEP cuisinier ou un niveau équivalent suivi des formations pratiques. L’artisan cuisinier confectionne les plats qui seront servis aux clients ou aux invités (les entrées, les plats, le dessert…). Ce métier de bouche s’exerce en général dans les restaurants, brasserie, chez un traiteur, dans les cantines d’entreprises et des sociétés, etc. Le cuisinier peut travailler seul ou en équipe. L’organisation hiérarchisée concerne le commis jusqu’au chef de cuisine. Les contrats dépendent quelquefois des saisons. Dans l’exercice de sa fonction, l’artisan cuisinier aurait à respecter les normes concernant l’hygiène et la sécurité des ingrédients alimentaires et des équipements qu’il utilise. La passion de la cuisine, l’imagination, la créativité ainsi que la résistance au stress sont aussi de rigueur. Comme le créateur d’art floral, il aurait besoin de surprendre, de créer toujours de nouveaux produits. Les débouchés sont nombreux, mais l’excellence, les expériences sont aussi importantes. La souscription à une mutuelle s’avère nécessaire pour exercer le métier de cuisinier car ce professionnel emmagasine beaucoup de fatigue en se mettant toujours debout pendant des heures. En outre, il aurait aussi à supporter le froid des denrées congelées ainsi que la chaleur des fourneaux. Sans oublier le stress qu’il aurait à gérer lorsqu’il y a trop d’attente de la part de ses hôtes. Une couverture optimale mutuelle relative à certains postes de soins comme la médecine douce (kinésithérapeute, massage, podologie etc.), ainsi qu’une meilleure prise en charge des soins médicaux (auditifs, oculaires, ou soins spécifiques) sont plus que nécessaires.

Le décorateur art floral dévoile la beauté des fleurs grâce à la richesse de son imagination. Ce professionnel doit maîtriser la mise en scène des bouquets ou des gerbes floraux afin de mettre en valeur les créations florales. Cet artisan peut être un créateur art floral ou non. L’essentiel est qu’il doit avoir un grand sens esthétique et un sens inouï dans la décoration pour multiplier ses opportunités de rentrées d’argent surtout s’il travaille à son compte. Comme dans la plupart des métiers artisanaux, la concurrence est rude. Il aurait à être créatif, à anticiper les désirs des donneurs d’ordre et à décorer les salles d’événements en fonction de leur attente. L’artisan décorateur art floral intervient lors des réceptions (mariage, inauguration d’un bâtiment, diverses fêtes solennelles). On l’appelle également pour décorer un hôtel de luxe, une demeure d’exception ou une salle d’exposition. Ce professionnel peut être formateur dans les ateliers, weddingplanner ou il peut également se spécialiser dans une technique spécifique comme l’art Ikebana. Pour devenir décorateur floral, on peut passer par un CAP ou BEP pro fleuriste décorateur, un Bac pro productions horticoles, un BTS décorateur d’intérieur ou un BTS jardinier paysagiste. Ces formations proposent l’apprentissage de la conservation de plante ainsi que la réalisation des compositions florales. Elles permettent également d’avoir de bonne base dans la gestion d’entreprises. Pour avoir un carnet d’adresses bien rempli, le décorateur art floral aurait à développer un éventail de compétences uniques et à se démarquer dans ses créations. Soulignons enfin que l’adhésion à une mutuelle Madelin ou à une mutuelle pour TNS lui est recommandée car, cette option permet de couvrir les frais de santé non pris en charge par la SSI s’il a des problèmes de santé.

Contrairement aux salariés, les artisans, en tant que travailleurs indépendants, ne bénéficient que la couverture santé de base de la SSI ou Sécurité Sociale des Indépendants. Cependant, pour les mutuelles santé individuelles, salarié ou artisan peut choisir librement selon ses besoins de santé et la capacité budgétaire. En effet, vu le taux de remboursement proposé par la SSI, l’artisan est conseillé de souscrire une mutuelle pour TNS qui soit capable de compléter les prestations de base.

Il s’agit ici de trouver une couverture santé pour artisan qui puisse satisfaire les besoins, dans le présent et dans le futur, en tenant compte des risques du métier. Pour trouver telle mutuelle santé, il est très important de comparer les offres sur le marché, sachant qu’une mutuelle santé ne peut pas être échangée du jour au lendemain. Il est, en effet, important de choisir les garanties qui répondent aux besoins et qui peuvent couvrir les risques selon les activités.

Cependant, l’artisan doit également se référer à la Loi Madelin qui est un dispositif accessible aux travailleurs indépendants et non-salariés, et qui présente des avantages non négligeables. Par exemple, toutes les cotisations de mutuelle santé sont déductibles de son revenu imposable lors de la déclaration annuelle de revenu. Il faut donc chercher le contrat d’assurance santé éligible à la Loi Madelin pour profiter de ces avantages.

En outre, si le niveau de revenu de l’artisan est très faible, en dessous d’un seuil qui permet de bénéficier une complémentaire santé, il peut prétendre une aide financière pour se payer une meilleure mutuelle Santé à travers l’ACS et l’ex-CMC-U.