Santé seniors après 60 ans : adopter un chien et le sortir chaque jour

Les animaux de compagnie ne sont pas juste des animaux surtout pour les personnes âgées. Ils leur apportent de vitalité, de sécurité et surtout du bonheur. En effet, l’avancée en âge signifie parfois isolement, manque de contact avec ses enfants et petits-enfants, perte de son conjoint et manque d’affection. Sans oublier la baisse des fonctions physiques ou mentales. De nombreux seniors préfèrent ainsi adopter un compagnon canin qui leur tient compagnie et comble leur manque de contact humain et leur déconnexion du monde (loisirs, internet etc.). Est-ce que l’adoption d’un chien et la promenade avec ce fidèle animal est bon pour la santé physique des seniors âgés ? Quels sont les bienfaits d’une sortie en plein air d’un senior avec son chien ? Les réponses dans l’article suivant.

Les chercheurs ont montré beaucoup de bienfaits de l’adoption d’un chien notamment pour les personnes de plus de 60 ans. En effet, ce compagnon à quatre pattes active le corps du senior âgé qui mène parfois une vie sédentaire. C’est selon l’étude réalisée par les chercheurs de l’Université de Glasgow et du centre Waltham sur 43 personnes âgées de plus de 65 ans possédant un chien et 43 autres ayant le même âge mais qui n’ont pas cet animal de compagnie. Le capteur qui enregistre le nombre de pas des personnes qui ont participé dans l’enquête révèle que les seniors propriétaires de chien font 22 mn de plus de marche par jour que les 43 autres qui n’élèvent pas cet animal. L’activité physique avec le chien, le fait de le sortir chaque jour permettent ainsi de réaliser les 150 mn de marche visé par l’Organisation mondiale de la santé.
Pourquoi l’adoption d’un chien améliore-t-elle la santé des seniors de plus de 60 ans ? C’est que l’animal lui permet de ne pas rester longtemps dans la même position assise et le motive pour l’activité physique (jeux, soins et toilettage etc). L’animal améliore ainsi la qualité de vie du senior et aiguise ses capacités cognitives qui tendent quelquefois à s’émousser. En fait, la promenade avec l’animal, même s’il s’agit d’une vingtaine de mn chaque jour favorise non seulement la santé du cerveau du senior âgé, mais aussi son bien-être. Il se sent moins anxieux, et fait travailler son cerveau atteint de la maladie d’Alzeihmer. Le senior âgé propriétaire d’un chien a aussi moins de risques de souffrir d’une maladie cardiovasculaire. Cette dernière affirmation est soutenue par une étude américaine qui a indiqué que les gens qui possèdent un chien ont un faible indice de masse corporelle par rapport à d’autres. Le chien aide aussi la personne âgée dans le maintien d’un lien social avec son entourage car lors de sa promenade, il fait connaissance avec d’autres personnes emmenant leur chien et l’amitié peut naître de cette rencontre. Les chiens aident ainsi les seniors à lutter contre la déprime, la solitude ou la dépression tout en favorisant leur santé et leur exercice sur la mémoire. Cet animal social leur aide dans leur perte d’autonomie et partage leur quotidien avec leur joie, peines etc.
Les différentes études ont aussi montré que le niveau d’activité d’un senior propriétaire de chien est de 12 % à 20 % plus élevé que ceux qui n’en possèdent pas. En outre, les conditions climatiques (vent, froid, neige…) n’impactent pas sur l’habitude de sortie avec le chien de leurs propriétaires.
Par conséquent, ils se rendent moins souvent chez leur médecin traitant car leur santé dépend surtout de leur condition physique et leur santé mentale. Les sorties et la présence de cet animal peuvent ainsi l’aider à avoir une espérance de vie plus longue.

Ces deux animaux de compagnie de l’homme ont chacun leur caractère et leur rôle dans le quotidien de son propriétaire. Pour un senior âgé qui éprouve le sentiment de solitude ou de déprime, le chien est le compagnon à recommander. Cet animal, qui montre beaucoup plus d’autonomie et d’intelligence que le chat est aussi un excellent communicateur. Il envoie des signaux de communication par ses aboiements, ses vocalises, ses attitudes etc. Et avec le temps, il peut comprendre les peines, ou les joies de son maître. Sa présence rassure ainsi la personne âgée qui se sent isolée.
La présence de cet animal stimule également son maître. Ce dernier se sent plus utile car il aurait à s’occuper de quelqu’un avec son temps. La présence, la confiance et la fidélité de son compagnon canin le valorise et il prend plaisir à le soigner, à l’aimer et à le faire sortir.
Enfin, le chien protège son maître contre les agressions. Au moindre bruit, il aboie et le prévient qu’il y a une présence inconnue ou un danger.
Malgré ces avantages de posséder un chien et de le sortir chaque jour, il serait prudent d’imposer certaines normes dans cette activité. Pour maintenir un équilibre relationnel sain entre le maître et son animal de compagnie, le premier ne devrait pas laisser le chien faire ce qu’il veut. Ce laisser-aller conduit souvent l’animal à la désobéissance. Il devrait aussi faire attention dans sa vie au quotidien car cet animal a l’habitude d’être souvent dans ses jambes. Le risque de trébuchement pourrait arriver. Or les os du senior âgé sont déjà fragiles. On pourrait mentionner aussi les risques de transmission de zoonose entre l’homme et l’animal car l’âge avancé est souvent synonyme de baisse du système immunitaire. Il y a aussi le traumatisme que la perte de l’animal pourrait causer à la personne âgée.

Si l’adoption d’un chien a beaucoup d’avantages pour les personnes âgées de plus de 60 ans qui souhaitent bien vieillir, il aurait à bien sélectionner la race de chiens adaptée à son âge et à son mode de vie. Car certaines races s’adaptent notamment aux sorties en laisse et promenade au quotidien. Les grandes races sont à éviter car elles favorisent les risques de faire une chute avec leur brutalité. Et il serait possible que le maître soit amené par le chien mais non pas lui qui le sort en laisse. Il serait ainsi prudent d’opter pour une race de chien de petite ou de moyenne taille qu’on pourrait amener, élever et maîtriser plus facilement. Le senior âgé devrait aussi tenir compte du caractère de son animal. A tout prix, il devrait éviter le type de chien bagarreur. Les races comme le berger allemand, le papillon, le chihuahua etc. sont idéales pour son âge et son mode de vie. Dans le choix de l’animal, l’aspect financier est aussi un point à ne pas négliger. Le ratio alimentaire d’un chien de taille moyenne pourrait coûter une petite fortune à un senior âgé. D’autant plus qu’il devrait le soigner lorsqu’il tombe malade. C’est pour se prémunir contre les dépenses de l’entretien de l’animal que de nombreux propriétaires d’animaux de compagnie se souscrivent dans les mutuelles animaux comme ils font de souscription dans les mutuelles senior afin de bénéficier d’un remboursement des frais santé en cas de maladie de l’animal. En bref, sortir se promener avec son chien au quotidien apporte beaucoup plus de bénéfices que des inconvénients pour le senior de plus de 65 ans.