Les procédures d’une hospitalisation

L’hospitalisation requiert de nombreuses procédures à suivre, entre autres, la présentation de pièces justificatives pour pouvoir disposer d’un remboursement par l’Assurance maladie. Ce dispositif est valable autant pour les patients d’un établissement public que pour les patients d’une clinique privée.

Le niveau de remboursement lors d’une hospitalisation

Le taux de remboursement de l’Assurance maladie est convenu à 80%, pour les personnes hospitalisées dans des hôpitaux publics ou pour les personnes hospitalisées dans une clinique privée conventionnée, sauf pour des cas exceptionnels. Le patient est libre de choisir s’il veut être évacué dans l’établissement public ou privé, mais ce qu’il faut savoir c’est que ce choix a un impact sur le niveau de remboursement.

Il est à savoir que tous les frais en excès, soit les dépassements d’honoraires lors de l’hospitalisation sont entièrement à la charge du patient.

Grâce à la souscription d’un patient à une bonne mutuelle santé, il sera exempt de cette lourde charge et pourra ainsi bénéficier d’un complément de remboursement des frais qui ne sont pas pris en charge par l’Assurance maladie.

Les pièces nécessaires pour pouvoir passer à une hospitalisation

L’enregistrement des dossiers auprès des responsables de l’hôpital est obligatoire en présentant les pièces citées ci-dessous. Cependant, cette procédure peut se faire ultérieurement en cas d’urgence. Les pièces exigées sont ci-après : une carte vitale actualisée, une attestation de droits, un certificat de mutuelle, de complémentaire santé ou de CMU (couverture maladie universelle).

Au cas où le motif de l’hospitalisation du patient est lié à un accident de travail, il est nécessaire de se procurer en supplément de la feuille d’accident de travail délivrée par l’employeur du patient ou par sa caisse d’assurance maladie.

Pour les chômeurs indemnisés, ils sont tenus de fournir leur dernière attestation Pôle emploi.

La prise en charge effectuée par la mutuelle santé

Généralement, le taux de remboursement des mutuelles complémentaires santés est de 20% de ce qui n’est pas pris en charge par la Sécurité sociale, soit ce qui est du être la part du patient. A part les frais d’hospitalisation, d’autres dépenses sont aussi prise en charge entièrement ou en partiellement par la mutuelle santé hospitalisation. Il s’agit, entre autres, des dépenses de confort, qui sont négligés par l’Assurance maladie, puisque ce sont des frais qui ne sont pas liés directement à la santé, tels que les frais pour la chambre individuelle, la télévision, …), des frais en excès, soit les dépassements d’honoraires, qui ne sont pas également pris en charge pas la Sécu, du ticket modérateur, du forfait journalier.

De toute façon, pour avoir plus d’informations sur le niveau de remboursement concernant l’hospitalisation, il serait mieux de se rendre auprès des organismes mutualistes concernés.