Travailleurs indépendants et mutuelles

Ne disposant pas d’une bonne mutuelle santé, les travailleurs indépendants ne bénéficient de l’obligation pour les employeurs à proposer une mutuelle d’entreprise à leurs salariés. Étant des travailleurs non-salariés, il existe pourtant des mutuelles adaptées à leurs situations. Ces mutuelles complètent le remboursement de la Sécurité sociale et offrent un niveau de protection santé optimal.

En effet, les mutuelles sont indispensables pour compléter les garanties de base offertes par le régime général de l’Assurance maladie. Étant donné qu’il existe trois catégories socio-professionnelles qui sont les Gérants majoritaires, les artisans, les commerçants et les professions libérales, leurs couvertures sociales sont différentes selon la spécificité de leur régime obligatoire.

Remboursant intégralement ou en partie, le reste à charge pour le travailleur indépendant tel que le ticket modérateur, les dépassements d’honoraires ou les frais dentaires et d’optique, les mutuelles santés proposent toute une gamme de formules adaptées à ses besoins et son budget. Ces formules varient selon les risques liés à l’activité du travailleur.

Même s’ils ne sont pas obligés de souscrire à une mutuelle pour TNS, cette assurance complémentaire peut leur être bénéfique en cas de problèmes de santé. La protection de ces travailleurs non-salariés est sous la gestion du RSI ou Régime social des Indépendants. Adossé au régime général de la Sécurité sociale, ce dispositif obligatoire leur permet de bénéficier d’une couverture santé. Et votre contrat de mutuelle devra être en mesure de compléter le remboursement de la Sécurité Sociale qui n’est jamais intégral.

Une mutuelle TNS prend en charge le ticket modérateur qui n’est rien d’autre que la somme restant à la charge de l’assuré après le remboursement des dépenses de santé par la Sécurité sociale. De ce fait, il est nécessaire de déterminer à la souscription du contrat les principaux postes de santé à rembourser. Étant donné qu’elle prend en charge les travailleurs non-salariés, chacun doit pouvoir préciser ses besoins réels en matière de frais médicaux courants, frais dentaires, frais d’optiques ou encore de frais d’hospitalisation.

S’il s’agit d’un Gérant majoritaire, il ne doit pas être salarié ou en engager un et l’entreprise doit est soumise à la loi ANI ou Accord National Interprofessionnel. Cette complémentaire santé « socle » ANI est très généreuse pour les TPE ainsi qu’aux salariés. La mutuelle TNS couvre les besoins du travailleur indépendant selon son métier.

Avec la loi Madelin, les travailleurs indépendants ont la possibilité de déduire de leurs impôts les cotisations avancées. Depuis 1994, cette loi entre en vigueur afin de lutter contre la précarité sociale des travailleurs non-salariés. Ainsi, ils peuvent déduire de leur revenu professionnel imposable les cotisations versées chaque année pour une complémentaire individuelle. Et par la même occasion, les cotisations versées pour le conjoint et les enfants sont également déductibles. De ce fait, les remboursements reçus ne sont pas considérés comme des revenus imposables.

Les professionnels qui relèvent d’un régime réel d’imposition peuvent bénéficier d’une protection lors d’un arrêt de travail ayant pour conséquence une perte de revenu. Une protection qui leur permet de faire face à des frais de soins importants.

Avec leurs contrats individuels, les travailleurs indépendants sont éligibles à la loi Madelin qui les assure, eux et leurs ayants-droit. Toutefois, si les ayants-droit dépendent d’un autre régime d’assurance maladie, les cotisations ne seront pas déductibles les revenus du travailleur non salarié. Elle reste néanmoins très rentable pour les familles nombreuses. Cette loi prévoit plusieurs dispositifs en matière de Contrat de mutuelle TNS Madelin, de Contrat de prévoyance en cas d’arrêt de travail, de contrat de retraite mais également pour le contrat de perte d’emploi. Elle a ainsi comme objectif d’encourager les Travailleurs Non-Salariés à composer eux-mêmes leur protection sociale tout en profitant d’un avantage fiscal.

En France, lorsque les travailleurs indépendants ont de faibles revenus, ils peuvent bénéficier de la CMU-complémentaire (CMU-C) ou de l’aide à la complémentaire santé (ACS). Ces aides leur permettent de financer leur mutuelle.

Etant donné que plusieurs mutuelles proposent diverses prestations, il est nécessaire de bien comparer les mutuelles et leurs offres. Le travailleur peut choisir lui-même la forme de son contrat de mutuelle ainsi l’étendue de ses garanties. Ainsi, il a la possibilité de moduler sa complémentaire santé à sa guise. Avec les différents simulateurs en ligne, il est très facile d’obtenir de multiples devis en quelques minutes et de souscrire à un contrat de mutuelle TNS intéressant.

Beaucoup d’entre elles proposent des couvertures santé qui couvrent les besoins réels d’un TNS à un prix raisonnable même si les risques sont différents d’une activité professionnelle à une autre. Il est évident que la concurrence est rude dans le marché des TNS. Certains assureurs offrent des « bonus », des garanties immédiates sans délai de carence y compris pour les postes de soins coûteux ou des offres accessibles sans limite d’âge. D’autres proposent même la possibilité d’adapter les garanties aux besoins spécifiques des autres membres de famille comme les enfants.

Ainsi, vous devez suivre quelques étapes lorsque vous choisissez votre mutuelle. Tout d’abord, il faut bien analyser les garanties proposées. Ensuite, vous devez trier les garanties indispensables et les moins importantes. Et en fonction de tout ça, vous pouvez comparer les contrats pour trouver le tarif le plus adapté à votre situation.

Cette complémentaire santé couvre non seulement le travailleur mais également toute sa famille. Les garanties doivent aussi être adaptées à la composition de la famille et aux besoins spécifiques de chaque membre.

Divers avantages s’offrent à vous tels que les garanties et la valeur des indemnités journalières en cas d’arrêt de travail. Votre adhésion vous permet d’être remboursés en partie des frais médicaux qui ne sont pas pris en charge par le SSI. En principe, la Sécurité  Sociale des Indépendants prend en charge à peu près les mêmes frais que pour un salarié, soit 70% d’une consultation médicale et 80 % d’une hospitalisation. Par contre, ce SSI ne vous protège en cas de en cas d’arrêt maladie, d’accident de travail ou de perte d’emploi. C’est pourquoi, il est indispensable d’avoir une complémentaire  qui s’ajuste à votre situation professionnelle, à votre mode de vie, ainsi qu’à votre famille.

Vous pouvez également résilier votre contrat deux mois avant que la première année de contrat soit écoulée. Et votre assureur doit vous informer à ce sujet.

Il est nécessaire de souscrire à une mutuelle pour les travailleurs indépendants puisque plusieurs garanties sont indispensables à toute la famille. Il en est ainsi de l’imagerie médicale avec dépassements d’honoraires, la pharmacie, l’hospitalisation, les équipements optiques et prothèses dentaires. A part une bonne couverture concernant les arrêts de travail, les mutuelles Madelin offrent aussi un bon niveau de prise en charge pourles frais d’optique ou de prothèses auditives. La souscription à une mutuelle sante pour ces travailleurs peut se faire soit directement auprès d’une mutuelle, soit par le biais d’un intermédiaire d’assurance comme les agents généraux d’assurances, les courtiers d’assurances et les agences bancaires.

Dans la plus part des cas et surtout pour les gérants majoritaires, les mutuelle TNS sont associées à un volet prévoyance comme le versement d’un capital décès ou encore les indemnités journalières en cas d’arrêt maladie.