Souscription à une assurance pour entreprise : comment la choisir ?

Un chef d’entreprise doit prévoir plusieurs assurances pour se préparer à d’éventuels évènements qui pourraient nuire au bon fonctionnement de la société. Comment choisir entre le nécessaire et l’optionnel ? A qui faire appel pour bénéficier d’un conseil ? Avec la panoplie d’offres, le dirigeant se pose souvent la question sur l’intérêt et la nécessité de l’assurance qui se présente. Il y en a qui sont impératifs pour la réalisation d’une activité, donc la souscription est obligatoire. Quelques-unes ne sont pas exigées par la loi, mais ne sont pas pour autant inutiles. C’est le cas de l’assurance multirisques pour entreprise qui offre des garanties complémentaires nécessaires et présente un maximum d’avantages pour les entreprises.

Pour une entreprise victime d’un sinistre qui affecte son chiffre d’affaire, l’assurance perte d’exploitation peut offrir une couverture des charges fixes afin de minimiser les pertes. L’assurance « homme clé » propose une couverture en cas d’accident, d’incapacité ou de décès d’un ou de plusieurs dirigeants ou employés clés de l’entreprise. L’employeur doit également prévoir une protection sociale pour les employés. La couverture obligatoire à laquelle l’entreprise doit se soumettre dépend de la loi et de la convention auxquelles cette dernière est soumise, telles que les frais de santé et de prévoyance, les retraites complémentaires aux régimes minimum et obligatoires.

La nature d’une assurance diffère d’une catégorie à une autre : les salariés, les travailleurs non salariés, les gérants majoritaires, individuels. Ainsi, le mieux c’est de voir au cas par cas. Les besoins en assurances évoluent selon le développement et les investissements de l’entreprise. C’est la raison pour laquelle l’employeur doit veiller à ce que le contrat souscrit soit bien cadré et soit toujours adapté à la situation même après la souscription. Il est plus judicieux de consulter un avis d’un professionnel, bien que les sites de comparaison d’assurances existent déjà. Un agent d’assurance ou mandataire d’une compagnie pourra accompagner l’employé lors du choix de ses assurances. Ce dernier est en mesure de connaître tous les produits et pourra même négocier les tarifs pour un package complet. Contrairement à l’agent, le courtier est mandataire de l’employeur. Son rôle consiste à proposer plusieurs offres de contrats de diverses compagnies.

Un intermédiaire en assurance qualifié est censé établir un cahier de charges des besoins du client, en argumentant en détail chaque contrat d’assurance proposé. Ainsi ce dernier est en connaissance des risques que peuvent courir l’entreprise. Il est plus recommandé pour les entreprises de taille moyenne de ne recourir qu’à un seul intermédiaire étant donné que celui-ci dispose d’une vue d’ensemble des besoins de l’entreprise et pourra éventuellement faire jouer le poids global des contrats. Toutefois, il existe des risques demandant des connaissances techniques ou juridiques particulières, impliquant la nécessité de faire appel à spécialiste ayant cette capacité : responsabilité professionnelle, santé, construction, assurances collectives, etc.

D’une part, l’appel d’offres actuel entre courtiers n’est pas rare, et adopté majoritairement par les entreprises de taille moyenne ou importante. Cette solution s’avère avantageuse pour l’assuré quand ce dernier bénéficie d’une structure interne qui lui offre la possibilité d’accéder directement aux offres proposées, sans devoir passer par des courtiers mandatés des sociétés d’assurance.

En tant qu’employeurs, vous avez aujourd’hui l’obligation de souscrire à une mutuelle d’entreprise afin de couvrir les besoins de santé de vos salariés. Mais ce n’est pas une raison pour choisir votre prestataire aux petits bonheurs la chance. Il en va non seulement de votre réputation, de la sécurité et du bien-être de vos salariés ainsi que de leur productivité, mais aussi du coût de votre contrat de prise en charge santé collective. Jouer avec la concurrence, sur ce marché, est d’autant plus simple que de nos jours, plusieurs offres sont disponibles sur le marché. Il suffit de connaitre les différents critères de choix sur lesquels se baser avant de souscrire.

Autant pour la souscription d’une assurance santé individuelle que pour celle d’une mutuelle d’entreprise, les comparatifs sont vos meilleurs alliés. Disponibles en ligne, et ce, gratuitement et sans engagement, ces derniers vous permettent de comparer simplement et en quelques minutes toutes les offres disponibles sur le marché.

À la portée de tout le monde, les comparatifs utilisent des questionnaires pour personnaliser les résultats et vous aider à trouver l’offre de mutuelle d’entreprise la plus adaptée à votre profil et à vos besoins. Il vous reste à remplir les formulaires. Entre autres informations qui vous seront demandées, on peut citer les caractéristiques de votre personnel, la taille de votre entreprise, les besoins santé les plus fréquents, etc.

Contrairement aux idées reçues, avec les comparatifs en ligne vous gardez la main mise sur les démarches de recherche et de souscription à votre mutuelle d’entreprise. Les plateformes dédiées ne vous font que des propositions. À vous de visiter les sites des prestataires et de voir sur laquelle vous vous sentez le plus à l’aise. Il importe en tout cas de bien comparer les offres et de bien choisir votre prestataire dans la mesure où une mutuelle d’entreprise vous engage pendant 12 mois minimum et pourra impacter sur les charges de votre société.

La mutuelle d’entreprise doit être personnalisée en fonction des caractéristiques du membre de votre personnel : âge moyen, nombre de cadres, situation personnelle de chaque salarié, etc. Les entreprises d’assurances peuvent en effet vous proposer des formules différentes et personnalisées en fonction des bénéficiaires de l’assurance. Mais bien évidemment, contrairement à la prime unique, cela peut entrainer des problèmes de logistique important pour la gestion des primes mensuelles.

Les formules de mutuelle d’entreprise peuvent varier d’un prestataire à un autre. Dans certains cas, les cadres vous font profiter d’une prime moins importante, dans la mesure où ils présentent moins de risque. Il peut également y avoir des mensualités moins lourdes selon l’âge des bénéficiaires, ou en fonction du nombre d’enfant ou de famille à charge pour chaque salarié.

Ces détails sont demandés dans les formules de comparaison des offres proposées par les sites dédiés. Mais avant de procéder, demander une enquête dans votre personnel ou une réunion avec les responsables des ressources humaines s’impose. Ceci permettra de personnaliser comme il se doit votre contrat de complémentaire santé d’entreprise.

Comme susmentionnée, la mutuelle d’entreprise est obligatoire pour toutes les sociétés de plus de 11 personnes, et ce, depuis 2016. Mais les primes peuvent varier en fonction de la taille de votre enseigne. En effet, si les grandes entreprises ont opté pour la majorité en faveur d’une prime fixe, ce n’est pas obligatoire pour tous les souscripteurs.

La prime fixe est la plus classique. Elle plait aux grandes entreprises par son côté pratique, car, comme son nom l’indique, elle reste stable tout au long du contrat, et ce, peu importe les changements dans le nombre de bénéficiaires de la couverture. Pour les petites entreprises, la prime fixe peut être désavantageuse. Et pour cause, elle est pour le moins exorbitant. Sans compter qu’avec un personnel moins important, il est possible de réduire les frais en personnalisant les formules selon les caractéristiques des employés comme susmentionnés. Les packs peuvent se décliner en plusieurs sortes en fonction des entreprises d’assurance. D’où l’importance de bien étudier le marché et toutes les possibilités.

À chacun ses besoins santés. Conscient de cet état de choses, les comparatifs en ligne vous proposent aussi de cocher ceux les plus fréquents dans votre société pour pouvoir personnaliser les garanties complémentaires de votre mutuelle d’entreprise. À savoir notamment que les soins les plus demandés en règle générale sont les soins dentaires et les soins optiques.

Il est possible de personnaliser les garanties complémentaires de votre mutuelle d’entreprise. Néanmoins, il convient de noter que personnaliser entièrement l’assurance complémentaire collective n’est pas possible. Cette dernière devra être applicable pour tous les frais de santés : maternité, hospitalisation incidente en tout genre, accidents, etc.

En tous les cas, prendre en compte les besoins santé les plus fréquents de vos employés vous permettra non seulement d’impacter sur les primes d’assurances, mais aussi de garantir une meilleure prise en charge de vos collaborateurs. Ce qui peut avoir des effets positifs sur leur productivité, mais aussi sur votre réputation sur le marché. Les valeurs humaines tendent en effet à rassurer les consommateurs.

Votre entreprise d’assurance peut proposer différentes prestations. Mais pour une mutuelle d’entreprise, il y a des bases à respecter. C’est notamment ce que l’on appelle « le panier de soins ANI ». Selon la nouvelle loi ANI, dans une couverture collective de ce genre, vous devez avoir au minimum :

  • Une prise en charge totale des séjours en hôpital
  • Une prise en charge totale des frais de médicaments et des actes médicaux
  • Une prise en charge totale de certains soins optiques
  • Une prise en charge plafonnée de certains soins optiques et dentaires

 

Néanmoins, vous pouvez aussi souscrire à des garanties complémentaires en vous basant bien évidemment sur les besoins santé les plus fréquents de vos salariés. Du moins, ce sera le cas si votre assureur propose ce genre de prestation.

Par ailleurs, pour sélectionner tel ou tel assureur parmi tant d’autres, il importe aussi de prendre en compte la réputation et la qualité de l’accompagnement proposée par ce dernier. La rapidité des prises en charge et des remboursements ne sont pas non plus à minimiser. Il devra en être de même sur la qualité des services proposés par les experts et cliniques ou hôpitaux éligibles pour la prise en charge. À chaque assureur ses propres listes. Ces dernières sont indiquées dans le contrat de souscription. Ce qui vous permettra de mieux évaluer les prestations de l’entreprise d’assurance et de comparer les conditions de remboursement.

En moyenne, une mutuelle d’entreprise coutera dans les 7 à 150 euros par mois. Tout dépend des prestataires et des garanties auxquelles vous avez souscrit. Pour information, selon la loi, 50 %, au moins, de ces charges seront de votre charge en tant qu’employeurs. Rien ne vous empêche bien évidemment de les assumer en totalité. Dans tous les cas, comparer le rapport qualité-prix proposé par les assureurs est d’une importance capitale pour choisir votre mutuelle d’entreprise. Comme susmentionnés, les comparatifs en ligne peuvent vous aider en ce sens.