Mutuelle pour auto entrepreneur commerce ambulant

Le régime d’auto-entrepreneur séduit de nombreuses personnes, du fait de sa flexibilité horaire et de la liberté d’organiser librement son emploi du temps. Côté fiscalité, ce professionnel bénéficie d’une assiette d’imposition calculée sur la base du chiffre d’affaires qu’il a réalisé. Le commerce ambulant fait partie des professions recensés dans cette catégorie de travailleurs. Le point sur ce métier, ses risques professionnels et la mutuelle adaptée au besoin de ce travailleur indépendant .

Un commerçant ambulant est une personne qui se déplace pour vendre des prestations de service ou des billets d’un spectacle etc. sur un étalage, une terrasse, au sein des halles, dans un kiosque, dans la rue, lors des foires… C’est donc une activité exercée sur la voie publique. L’obtention de certaines autorisations est obligatoire pour l’exercice de ce métier. Toutefois, certains professionnels ne sont pas recensés. A titre d’exemple, les professionnels transportant des personnes et des biens ainsi que les agents commerciaux qui fournissent leurs services dans des communes situées à proximité de sa commune de résidence. Pour pouvoir exercer ce métier en dehors de la commune où le professionnel réside, il doit obtenir une carte de commerce ambulant. Cela nécessite l’envoi d’une déclaration au centre des formalités des entreprises lors de la création d’entreprise. C’est-à-dire, auprès de la chambre de commerce et d’industrie pour les commerçants et le chambre de métiers et d’artisanats pour les artisans professionnels. La validité de la carte de commerce ambulant est de 4 ans. Elle peut être renouvelée au-delà de cette date. Mais si ce professionnel exerce son métier dans la commune où il réside, l’obtention de ladite carte n’est pas une obligation. Dans certains cas, il doit également obtenir le permis de stationnement délivré par la mairie ou par l’autorité administrative en charge de la gestion du domaine.

Les contraintes posturales et articulaires ainsi que les nuisances sonores dans la rue constituent les risques majeurs pour la santé de l’exercice de ce travail. A cela s’ajoutent la fatigue due au déplacement fréquent et le stress causé par les clients difficiles. Souscrire à une mutuelle pour auto-entrepreneur n’est pas une obligation. Toutefois, la prise d’une mutuelle spécifique à ses besoins permet de compléter la prise en charge insatisfaisante du régime général. En effet, le traitement de santé qui nécessite une hospitalisation, une intervention chirurgicale ou des soins optiques et auditifs est assez coûteux. Il est ainsi avantageux de souscrire à une mutuelle auto-entrepreneur pour bénéficier d’une prise en charge allant jusqu’à 500 % pour certains postes de santé. En outre, la plupart des mutuelles proposent une carte tiers payant et un réseau d’opticiens qui proposent des tarifs privilégiés pour les assurés. Ce qui permet de réduire le budget dédié aux dépenses santé d’un foyer.

Cette mutuelle existant depuis plus de 60 ans propose un contrat de complémentaire santé dédié aux travailleurs non-salariés et aux auto-entrepreneurs. Ce contrat se décline en 6 niveaux de garanties sans délai d’attente et avec un réseau de carte blanche. Les créateurs d’entreprises exerçant depuis moins de deux ans peuvent profiter d’une remise de 5 % sur leur cotisation. Le niveau de garantie le plus performant propose une prise en charge des dépassements d’honoraires, des actes de labo et de radio de 500 % du BRSS et un remboursement de la chambre particulière à hauteur de 130 euros par jour. Il en est de même du taux de prise en charge de prothèses dentaires et de l’orthodontie. Les intéressés par ce contrat responsable peuvent faire une demande de devis gratuit auprès du site. Ils peuvent également passer par le comparateur de mutuelles en bas de ce site pour trouver la complémentaire santé la moins chère du marché.