Mutuelle auto-entrepreneur : agent général d’assurance

Les auto-entrepreneurs ont intérêt à choisir une bonne mutuelle puisqu’ils ne bénéficient pas véritablement d’aide financière en cas de perte de travail ou de licenciement. Cependant, ils peuvent être rattachés à la mutuelle de leur conjoint en tant qu’ayant-droit et avoir les avantages des prestations sociales de la complémentaire santé à laquelle ils sont rattachés. L’agent général d’assurance intègre la catégorie d’auto-entrepreneurs qui nécessitent une couverture adéquate de mutuelle. Tour d’horizon sur ce métier, ses risques et la mutuelle santé pour indépendants adaptée à cet auto-entrepreneur.

Un agent général d’assurance est à la tête d’une agence qu’il a créée lui-même ou qu’il a reprise et il peut aussi travailler en tant qu’indépendant. Il joue le rôle de mandataire de la compagnie d’assurances dont il commercialise les produits. La société lui fournit un apport technique et commercial et dans certains cas, un apport financier. Son agence doit se conformer à la stratégie commerciale de la compagnie d’assurance et de ses clients.

Ses missions consistent à conseiller les clients et à leur proposer les garanties répondant à leurs besoins. Il doit également se tenir à jour quant à l’évolution de la situation matrimoniale ou financière des clients et proposer une offre adaptée à ce changement. En tant qu’agent général d’assurance, l’accompagnement des clients entre aussi dans ses missions et ce, jusqu’au versement des indemnités en cas de sinistre. Au niveau de sa rémunération, cet auto-entrepreneur perçoit des commissions sur le suivi des dossiers d’assurances dont il a à charge et les contrats souscrits.

Pour pouvoir mener à bien ces missions, ce travailleur indépendant doit avoir certaines qualités indispensables comme le goût du relationnel, les qualités d’un manager ainsi qu’une certaine polyvalence (gestion de contrats et de l’entreprise, comptabilité, suivi de clients…). La flexibilité, le sérieux et la réactivité sont également nécessaires dans l’exercice de cette fonction.

Un agent général d’assurance est un chef d’entreprise et simultanément mandataire d’une société d’assurance dont il distribue les produits, en tant que TNS ou travailleur non salarié ou travailleur indépendant. La société d’assurance apporte un appui technique et commercial à l’agent général d’assurance, et éventuellement, la société peut l’aider financièrement pour le démarrage des activités, en tant que mandataire. A cause de son statut de travailleur indépendant, l’agent général d’assurance organise librement son agence sans pour autant se séparer de la stratégie commerciale de la compagnie d’assurance mandante. Afin de pouvoir postuler comme agent général d’assurance, il faut être titulaire d’un diplôme d’enseignement supérieur ou bien avoir acquis des expériences professionnelles en conformité avec les dispositions relatives à la capacité professionnelle requise.

L’agent général est souvent un ancien salarié d’une agence ou d’une société d’assurances. Il évolue et veut reprendre une agence en achetant la clientèle de la société d’assurance. L’agent général d’assurance n’est pas un salarié. En revanche, il perçoit des commissions sur la commercialisation, le suivi et la gestion des contrats réalisés par son agence.

La fourchette de la rémunération est relativement large, entre 1.600€ et 13.000€ par mois, en fonction de la performance de l’agent général, qui, tel qu’il est annoncé supra, bénéficie d’un soutien commercial et technique. De cause à effet, l’agent général d’assurance a des obligations envers la société mandante, et ses orientations dépendent des objectifs de cette société d’assurance.

Bref, il existe un véritable partenariat entre l’agent général et la société d’assurance qu’il représente. Le métier d’agent général d’assurance est un métier vivant nécessitant un défi enrichissant sur le plan professionnel et non moins sur le plan personnel. Il convient de remettre en question et en boucle la flexibilité, la réactivité et la capacité professionnelle.

La fatigue causée par les contraintes organisationnelles et relationnelles fait partie des risques principaux liés à ce métier. Le travail permanent sur téléphone ou sur écran fait aussi partie du quotidien d’un agent général d’assurance. Cela peut entraîner, à la longue une souffrance mentale qui se traduit par :

  • une fatigue chronique,
  • des troubles dépressifs,
  • des problèmes cardiovasculaires.

Parmi les mesures préventives, citons entre autres la bonne organisation de son travail, l’aménagement ergonomique de son lieu de travail. En plus du remboursement par la Sécurité Sociale, il serait également intéressant d’avoir une mutuelle auto-entrepreneur. Cette complémentaire santé prendra en charge, par exemple, les postes de soins non ou peu remboursés par l’Assurance-maladie. C’est le cas des médecines douces, des dépassements d’honoraires, etc.

Afin de trouver le contrat de mutuelle proposant une cotisation moins chère et des garanties répondant à ses besoins, il est conseillé de passer par l’outil de comparateur de mutuelles santé. Cet outil gratuit et sans engagement aide les futurs souscripteurs à dénicher en quelques clics le contrat le plus intéressant en fonction de leur besoin et de leur budget.

Macif fait partie des assureurs proposant cette complémentaire santé aux auto-entrepreneurs. Sa formule s’adresse aux personnes âgées de moins de 70 ans, résidant en France et sociétaires de la Macif. Ses formules de protection santé se déclinent en 4 formules : économique, équilibrée, protectrice et excellence.

Pour la formule excellence, les honoraires chirurgicaux sont remboursés à hauteur de 200 % de la BRSS, la chambre particulière prise en charge à hauteur de 70 euros par jour (dans la limite de 90 jours /an) et les soins courants remboursés à hauteur de 225 % de la BR. Les autres détails de la garantie peuvent être lus dans la note d’information de l‘assureur.