Mutuelle pour auto-entrepreneur créateur de bijoux

La simplification des démarches administratives lors de la déclaration de leurs activités incitent de nombreux travailleurs non-salariés à opter pour le statut d’auto-entreprise ou de micro-entreprise. Le créateur de bijoux fait partie de ces travailleurs. L’inconvénient de ce statut, c’est qu’il n’est pas éligible aux avantages de la loi Madelin. Ainsi, sa couverture sociale est restreinte, car il n’existe pas d’allocations chômage ni aide à la perte d’emploi pour ce professionnel. L’auto-entrepreneur a ainsi intérêt à souscrire une mutuelle adaptée aux indépendants à ses activités. Tour d’horizon sur le métier de créateur de bijoux, les risques liés à cette profession et la complémentaire santé qui peut correspondre à ses besoins.

Ce métier attire les personnes ayant l’âme créative et qui sont habiles à concevoir des bijoux fantaisies. Les consommateurs sont aussi de plus en plus attirés vers les créations faites à la main, uniques et originales. Pour ce faire, le créateur de bijoux ou de joaillerie peut utiliser des matériaux en or, en argent, en pierres précieuses ou en métal… ou il peut se limiter à la création des bijoux avec des tissus, des perles, des métaux non précieux. La première nécessite un savoir-faire particulier comme la maîtrise de fonte, de création de moules, le forgeage… Tandis que la confection à partir des matériaux moins nobles peut être accessible à tous ceux qui ont une certaine dose de créativité. D’autant plus que cette activité est non réglementée. Ce qui signifie qu’il n’est nécessaire d’avoir un diplôme ou de suivre une formation pour se lancer en auto-entreprise. Cependant, pour confectionner des bijoux en or et en métal précieux, il est préférable d’obtenir un CAP art et technique de la bijouterie-joaillerie pour obtenir les compétences nécessaires. Pour vendre ses créations, le créateur de bijoux peut utiliser internet et les réseaux sociaux ou aux regroupements d’artisans créateurs.

Le travail en espace confiné, les situations présentant des contraintes visuelles et contraintes posturales ou articulaires figurent parmi les risques professionnels de ce métier de créateur de bijoux. L’exposition potentielle aux fumées de soudage pour les fabricants de bijoux en or, en métal et en argent pourrait causer des problèmes respiratoires ou des brûlures au doigt. Ce professionnel doit se prémunir de l’aspiration des vapeurs, de poussières et de particules dangereuses. Il doit aussi maintenir ses équipements de travail en bon état. L’aménagement du poste de travail est une bonne démarche pour préserver sa santé. Malgré cela, cet auto-entrepreneur peut toujours avoir des problèmes de santé qui n’ont rien à avoir avec ses activités (maladies cardio-vasculaires, problèmes gastriques etc). Afin de bénéficier d’une prise en charge adéquate en complément du remboursement de la sécurité sociale, il lui est préférable de souscrire une mutuelle adaptée à ses besoins et à son budget.

Le courtier grossiste en assurances Alptis fait partie des assureurs proposant une mutuelle dédiée aux auto-entrepreneurs. Ce contrat propose une prise en charge à hauteur de 300 % de la BRSS pour les honoraires de généralistes et de spécialistes DPTAM contre 200 % pour les non DPTAM. Idem pour le poste hospitalisation. La chambre particulière est couverte à hauteur de 70 euros par jour. Le forfait de la prise en charge d’une paire de lunettes tous les deux ans atteint 700 euros dont 150 euros monture. Les prothèses dentaires, sont quant à elles, prises en charge à hauteur de 300 % de la BRSS selon un plafond de 600 euros par an, le double après deux ans d’adhésion. Les intéressés peuvent faire une demande de devis gratuit sur le site de l’assureur. Par contre, s’ils souhaitent accéder à la mutuelle proposant le coût le plus avantageux, ils peuvent recourir au comparateur de mutuelles sur ce site.