Les mutuelles santé et la loi Madelin

De nos jours, de nombreux individus deviennent des travailleurs indépendants en travaillant à leurs propres comptes. Ils peuvent être commerçants, agriculteurs, artisans, ou encore ceux qui lancent dans les professions libérales, etc. Depuis 2016, la loi ANI impose à tous les salariés du secteur privé de souscrire à une complémentaire santé obligatoire. Néanmoins, si vous êtes un travailleur indépendant, cela ne vous concerne en aucun cas. Inversement, les non-salariés ne sont pas obligés de s’affilier à une complémentaire santé. Toutefois, la santé doit être prise au sérieux car plus vous prenez l’âge, plus votre santé évolue ou dégrade d’une façon ou d’une autre. De ce fait, les travailleurs non-salariés ou encore sous connu du sigle « TNS » sont recommandés de souscrire à une mutuelle santé TNS.

La mutuelle santé a pour rôle de compléter le régime de la sécurité sociale en matière de dépenses médicales. Parfois les dépenses de santé au sein d’un ménage s’avèrent considérables, or la sécurité sociale ne rembourse qu’en partie tous les frais liés en soins médicaux. De ce fait, une souscription à une complémentaire santé apporte donc une solution économique et avantageuse pour tous. La mutuelle santé prend donc en charge partiellement ou totalement les dépenses liées aux soins médicaux non remboursées par votre assurance maladie obligatoire. En contrepartie d’une cotisation, les assurés se feront remboursés leur frais de santé à hauteur du niveau de garanties souscrit.

En principe, la mutuelle santé constitue trois catégories de couvertures. Une couverture basique qui prend en charge le remboursement du ticket modérateur. Une couverture intermédiaire qui rembourse le frais d’hospitalisation. Une couverture complète qui vous permet d’avoir une meilleure prise en charge pour les soins spécialisés tels que les soins ophtalmologiques, auditifs, etc. Il existe des différents types de mutuelles santé qui peuvent vous rembourser en intégral ou partiel selon le contrat d’assurance que vous avez souscrit. Parmi ces mutuelles figure la mutuelle des Travailleurs Non-Salariés ou connu sous l’appellation « mutuelle TNS ».

La loi Madelin est un dispositif mis en vigueur en 1994 pour le privilège des travailleurs non-salariés. Elle a pour but de faciliter l’accès aux mutuelles pour les indépendants. Elle permet donc aux TNS de souscrire à un contrat d’assurance santé pour qu’ils puissent jouir les mêmes protections en couverture santé que les salariés du secteur privé. En tant que TNS, vous pouvez bénéficier de la loi Madelin sous forme de divers contrat. Vous pouvez choisir le contrat de Mutuelle TNS Madelin qui rembourse les frais médicaux et complète le reste non pris en charge de la sécurité sociale. Le contrat de prévoyance qui vous verse une indemnité journalière en cas d’arrêt ou accident de travail. Le contrat de retraite pour profiter d’une retraite complémentaire. Ainsi qu’un contrat perte d’emploi en cas de chômage. Les cotisations que vous versez à la complémentaire santé sont basées sur le bénéfice de votre activité et sont déductibles de votre revenu.

Les salariés peuvent jouir de la mutuelle d’entreprise imposée par la loi ANI. Mais grâce à la loi Madelin, tous les travailleurs non-salariés et indépendants peuvent également lutter contre leur précarité sanitaire en souscrivant à une mutuelle santé qui leur offre une meilleure couverture en cas de maladie. Donc, en tant que travailleur indépendant, si vous souhaiter adhérer à une mutuelle santé, vous devez souscrire vous-même à une complémentaire santé individuelle à votre propre compte. La mutuelle des Travailleurs Non-Salariés (TNS) ou encore appelé contrat Madelin est une complémentaire santé qui sert à compléter les remboursements versés par la sécurité sociale.

La mutuelle TNS s’adresse en particulier à tout individu non-salarié, qui n’a pas de statut d’employé, exerçant un travail indépendant et désirant s’inscrire à une assurance de santé à titre individuel afin de couvrir leur frais de santé. C’est la meilleure couverture santé adaptée aux besoins des TNS. Vous pouvez vous y souscrire auprès des compagnies d’assurance, institutions de prévoyance, etc. Toutefois, avant tout, vous devriez mieux comparer les garanties offertes ainsi que les critères à prendre en compte avant de choisir votre mutuelle santé.

Seuls les TNS (travailleurs non-salariés) peuvent bénéficier des mesures légales de la loi Madelin sur leur mutuelle complémentaire santé. Sont compris dans cette classe donc, les gens qui travaillent dans le secteur artisanal, le secteur commercial, les métiers libéraux, les dirigeants de société, les entrepreneures autonomes ainsi que les gestionnaires.

Le régime maladie obligatoire des travailleurs non salariés se distingue du régime des employés. En effet, ce régime n’est pas une garantie en matière de santé mais d’un RSI (Régime Sociale des Indépendants). Les pourcentages de couverture partiels sont pareils pour les deux régimes il est donc important de les compléter par le biais d’une mutuelle santé. Remarque : n’importe quelle mutuelle santé est éligible à la loi Madelin, peu importe le statut de la société des Travailleurs Non Salariés.

Quoique la loi Madelin ait permis aux travailleurs indépendants de souscrire à une mutuelle santé TNS, cela requiert certaines conditions. D’abord, les TNS doivent régulièrement verser leurs cotisations aux régimes obligatoires d’assurance maladie et vieillesse muni d’une justification. Ils doivent être soumis à l’impôt sur le revenu sur les bénéfices industriels et commerciaux (BIC) si les TNS exercent une profession commerciale, industrielle et artisanale ou sur le Bénéfice non Commercial (BNC) pour ceux qui exercent les professions libérales. Les TNS doivent également souscrire à un contrat de santé dit responsable solidaire.

La souscription à la mutuelle TNS vous permet de jouir d’une couverture de soin de base avec un large choix de garanties jusqu’aux formules de santé supérieur ainsi qu’un remboursement des frais médicaux non-couverts par la sécurité sociale. Les formules santé de base sont identiques. En plus, lorsque vous êtes souscrit à une complémentaire santé pour TNS, vos ayants droits peuvent également bénéficier les mêmes avantages que vous en matière de couverture santé. Si vous avez une famille nombreuse, le montant de la contribution reste toujours le même quel que soit leur nombre. Vous pouvez également bénéficier des avantages fiscaux avec une déduction de vos contributions à la mutuelle santé TNS de vos revenus net imposables. La somme des cotisations est 10% moins cher que celle des salariés.

Contrairement à la mutuelle des salariés, la souscription aux contrats de mutuelle loi Madelin n’est pas obligatoire pour les TNS. Les contrats loi Madelin sont dit « responsables et solidaires » et couvre partiellement ou intégralement certains soins de santé. Le montant des contributions dépend du statut de l’adhérent, son âge, profession, etc. Afin de jouir aux avantages de contrats de santé loi Madelin, tous les TNS doivent souscrire aux complémentaires santés spécifiques correspondant à leurs besoins et activités. Ces contrats de santé se regroupent en deux types : contrats de santé de groupe proposé au gérant majoritaire et contrat de santé individuel garantissant le TNS et ses ayants droits. Cette mutuelle de santé individuelle peut être personnalisée selon vos besoins en santé.Le contrat de couverture santé Madelin est également en supplément de l’assurance maladie.

La mutuelle Madelin dans le domaine fiscal
Les contributions de la mutuelle santé de l’employeur indépendant peuvent être déduites à partir du moment où il est souscrit à un régime obligatoire Régime Sociale des Indépendants. Ce concept est approuvé par la loi Madelin qui date du 11 février 1994. Au cas où le travailleur non salarié opte pour un changement de mutuelle pour bénéficier d’une meilleure couverture médicale, il est préférable qu’il passe par un courtier afin d’acquérir un comparatif de mutuelles santé. Les déductions des contributions se font sur le gain obtenu annuellement par le travailleur indépendant. Les cotisations sont aussi déduites sur son gain, en se référant à l’année N-2.

Le remboursement de la mutuelle santé Madelin
Dédiées spécialement aux Travailleurs non salariés, les contrats de mutuelle santé Madelin disposent des garanties qu’on peut personnaliser. De ce fait, il est possible de souscrire à une mutuelle pouvant rembourser les frais médicaux non pris en charge par le régime obligatoire. Il existe également des contrats qui garantissent le paiement en situation de dépassement d’honoraires. Le contrat Madelin familiale couvre tous les membres de la famille. Ainsi, il est avantageux pour les familles ayant plus de trois enfants étant donné que le montant des cotisations ne dépend pas du nombre de personnes.

Le contrat de prévoyance en complément
En général, une mutuelle santé se doit de prévoir des assurances limitées en situation d’arrêt de travail de longue durée ou d’invalidité. Dans ce cas, le contrat de prévoyance Madelin se complète à la mutuelle. Ce contrat permet le règlement d’indemnités quotidiennes en cas d’incapacité de travail (que l’employé soit malade ou accidenté). Au cas où l’employé arrête de travailler définitivement, suite à une incapacité, un revenu lui est accordé. Une rente additionnelle peut être aussi procurée (sous forme de revenu éducatif ou de revenu de conjoint). Il y a quand même des exceptions exclues par le contrat de prévoyance Madelin (maladies psychiques, sports à risque, affections dorso-lombaires). Les clauses d’exclusion doivent être mentionnées clairement dans le contrat.

Il existe de nombreuses assurances proposant des formules de santé de base jusqu’aux garanties supérieures. Soyez vigilant et pensez à comparer les mutuelles et ses formules qui correspondent à vos besoins. En tout cas, assurez-vous que votre mutuelle comporte des garanties suivantes qui ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. En général, les principales garanties d’une mutuelle santé doivent constituer les prises en charge correspondants au ticket modérateur minimum concernant les soins courants y compris :

  • les consultations auprès des médecins généralistes et spécialistes (remboursées à hauteur de 70%),
  • les dépassements honoraires,
  • le remboursement du frais d’hospitalisation (remboursé à hauteur de 80%),
  • l’achat des médicaments,
  • l’imagerie médicale,
  • les frais des soins optiques et dentaires.

 

En fonction de vos besoins, vous pouvez en rajouter plus, comme les médecines douces, etc.