Santé des seniors : les jambes lourdes

Les personnes âgées font souvent face à des problèmes de santé comme les atteintes neurologiques, psychiatriques, gastriques, endocriniens etc. Outre ces pathologies, le phénomène des jambes lourdes concerne également les seniors avancés en âge, notamment les femmes. Ce symptôme est en rapport avec la circulation de sang. Les jambes enflées pourraient arriver lorsque l’aîné est en position débout ou assis pendant un certain temps. Il éprouve alors une sensation de lourdeur au niveau des jambes. Quelles sont les causes de ce symptôme et comment le traiter ? Explications.

Les chevilles boursouflées douloureuses ou indolores, les jambes engourdies après un trajet en voiture constituent des signes fréquents chez certaines personnes. En général, il suffit de masser les pieds pour enlever cet engourdissement.

La fatigue
On peut attribuer les jambes lourdes à la fatigue, mais il existe également des facteurs déclenchant ce phénomène qui touche les sujets âgés et les femmes enceintes. En effet, les jambes lourdes sont causées par une mauvaise circulation sanguine. Le sang venant du cœur qui apporte l’oxygène et les nutriments utiles au bon fonctionnement de l’organisme descend dans les jambes. Lorsqu’il atteint la partie la plus basse des jambes, il remonte en sens inverse en se dirigeant vers le cœur et en amenant à son passage des déchets et de CO2… Si ce flux ne fonctionne pas normalement, les jambes vont devenir lourdes. Cela pourrait arriver si les veines deviennent fragiles ou s’il n’y a pas assez de pression pour propulser le flux remontant vers le cœur. Lorsque les signes de jambes gonflées deviennent plus graves, le sujet âgé peut avoir des varices.

Le surpoids et l’âge
Ce phénomène est dû à des facteurs de surpoids et d’âge. Lorsque le taux de cholestérol est élevé, les parois vasculaires perdent leur tonus et ils sont détruits progressivement. L’âge est aussi un facteur à prendre en considération, car les veines deviennent moins solides au fur et à mesure qu’une personne avance en âge. C’est pour cette raison que les sujets âgés sont souvent prédisposés aux accidents vasculaires. Ce trouble veineux est d’autant plus grave si le sujet présente des antécédents familiaux.

Le trouble hormonal et le trouble du retour veineux
A part cela, on attribue également les jambes lourdes aux problèmes d’hormones (œstrogènes et progestérones) et de prise de contraception orale pour les femmes plus jeunes (hormones de substitution). Les femmes enceintes peuvent également souffrir de trouble de retour veineux à cause de la compression des vaisseaux sanguins de l’abdomen.

La question d’hérédité entre aussi en jeu dans ces syndromes d’insuffisance veineuse. Les personnes dont l’un des deux parents est atteint d’un problème de tonicité de muscle de la paroi veineuse sont des sujets à risques. Outre la forme héréditaire qui se transmet par les gênes et les troubles hormonaux, les personnes âgées qui mènent une vie sédentaire sont aussi sensibles aux jambes enflées.Cette insuffisance veineuse peut également affecter les personnes en assise ou debout prolongée comme les employés de bureau, les caissiers etc. Cela s’explique par le fait que ces personnesne se lèvent pas souvent pour se dégourdir les jambes, ce qui risque de provoquer la stagnation de la circulation sanguine.

Autres factures à prendre en considération
Les personnes qui pratiquent des activités sportives nécessitant des piétinements intenses comme le foot, le jogging etc. peuvent également souffrir d’un problème du traumatisme de veines. Les seniors âgés ont quelquefois de problèmes cardiovasculaires, hépatique ou de problème artériel ou insuffisance rénale développent aussi ce gonflement de jambes ou de pieds. Cela survient notamment en cas de forte chaleur. Ils ont des pieds gonflés, car ils ne boivent pas assez d’eau ou il y a une mauvaise hydratation ou une accumulation d’eau dans les pieds.

Les habits ou souliers trop serrés, les chaussures à talons haut provoquent aussi une stagnation de veines. Il en est de même pour l’exposition des pieds à la chaleur. Les vaisseaux deviennent dilatés et cela impacte sur le retour veineux. Enfin, une mauvaise hygiène de vie comme la prise d’alcool ou de tabac, un régime alimentaire mal équilibré, l’absence d’exercice physique favorisent également les troubles de circulation sanguine.

Les jambes de la personne souffrante de ce trouble sont lourdes et douloureuses et cela devient plus dur à supporter lorsqu’elle marche. En revanche, lorsqu’elle élève ses pieds à un niveau supérieur à son cœur, les symptômes diminuent. Le gonflement se situe notamment au niveau des chevilles et il n’est pas rare que la personne ressente des picotements dans les jambes pendant la nuit. Aussi, lorsque le sujet âgé a l’habitude de remuer les jambes même si celles-ci ne sont pas souvent gonflées, cela pourrait indiquer un problème de retour veineux.

Dans tous les cas, il lui est conseillé de se rendre chez son médecin traitant afin d’éviter l’aggravation de ce signe qui pourrait conduire à l’apparition des varices. Pour rappel, les mutuelles santé des seniors proposent de prise en charge pour les pathologies et troubles des aînés. Chez certaines assurances santé, il est même possible de choisir le taux de remboursement recherché en fonction de son type de maladie.

Le traitement contre le gonflement des jambes implique des médicaments sous forme de gels ou de comprimés. Ils s’obtiennent sous ordonnance médicale. On retrouve le gel contenant d’héparine qui est pratique pour les problèmes de circulation sanguine, tandis que le gel contenant d’aeschne a un effet tonifiant. Quant aux capsules, il y a ceux à base de flavonoïdes et ceux qui sont à base de plantes comme les vignes rouges, les cassis etc.

En complément aux médicaments pharmaceutiques, le massage avec l’huile essentielle de cyprès qu’on a mélangé avec l’extrait de calophylle permet également de soulager les jambes lourdes. L’utilisation de myrtille, de l’hamamélis, de mélilot ou de feuilles de cassis s’avère également efficace dans le traitement de ces pieds enflés. Le senior âgé peut aussi appliquer des compresses froides et chaudessur ses jambes. Cela améliore la circulation sanguine. Pour rendre fluide le flux remontant du sang, le massage du bas vers le haut des jambes est également préconisé.

Les personnes âgées qui souffrent de ce problème doivent faire régulièrement de l’exercice physique comme la marche à pieds par exemple. Les activités sportives qui travaillent le bas du corps sont recommandées car elles améliorent la circulation du sang. La consommation excessive du sel, la posture debout ou assise pendant longtemps sont aussi à éviter. Pour atténuer les jambes lourdes, le senior âgé peut se mettre en position couchée sur le dos et surélever ses pieds pendant une vingtaine de minutes. Il peut répéter cet exercice à chaque fois que ses jambes deviennent enflées.

Il devrait également boire au moins 1 litre et demi d’eau chaque jour. L’eau atténue les troubles de jambes lourdes. Le port de bas à varices permet aussi de prévenir contre ce trouble sanguin. Enfin, le sujet âgé qui souffre de ce problème devrait se lever de temps en temps au lieu de garder une position assise. Le régime alimentaire sain à base de vitamine aide aussi à réduire l’apparition de jambes lourdes.

Si l’hématologue se charge de la maladie du sang, l’angiologue analyse le fonctionnement des vaisseaux sanguins et des vaisseaux lymphatiques. En effet, si les artères, les veines et les vaisseaux capillaires sont atteints de maladies, parfois, spécifiques, l’angiologie ou la médecine vasculaire est la spécialité médicale qui fait le diagnostic et dégage les interventions nécessaires pour remédier la pathologie. Le spécialiste utilise un appareil Doppler pour réaliser le diagnostic, pour mesurer les flux sanguins afin de proposer le traitement adéquat.

Quant aux vaisseaux lymphatiques, c’est la lymphe qu’ils transportent et non du sang. La lymphe est un liquide composé d’eau, de protéines, de déchets dans les tissus. La maladie qui touche les vaisseaux lymphatiques est appelée œdèmes, pourtant le traitement faittoujours partie de l’angiologie. Au même titre que la maladie des vaisseaux sanguins, celle des vaisseaux lymphatiques peut devenir invalidante.

Les missions de l’angiologue est complémentaires avec celles du phlébologue. Celui-ci se charge spécifiquement du système veineux. Tous les deux, lorsqu’ils attribuent le traitement des vaisseaux, ils y injectent des produits sclérosants.Sinon, ils procèdent à de petites chirurgies sur les veines. Si l’intervention dépasse la compétence technique et/ou protocolaire de ces deux médecins, il faut faire appel à chirurgien vasculaire. On est toujours dans l’angiologie.

Lorsque le patient se présente avec les symptômes comme les jambes lourdes, les chevilles enflées, les fourmillements, les sensations de chaleur, les fréquentes crampes, les varices apparentes, les varicosités, le médecin oriente ses consultations et ses analyses vers l’angiologie. Si le généraliste n’est pas apte à déceler les pathologies, il engage un angiologue pour analyser les veines, l’insuffisance veineuse chronique, les caillots sanguins, les varices ou bien pour analyser les artères pour vérifier l’oxygénation des membres, les anévrismes vasculaires et les pathologies carotidiennes.