Mutuelle santé senior : les maladies veineuses

Au fur et à mesure que l’âge avance, une personne peut voir et sentir diminuer ses capacités intellectuelles et physiques. Cette détérioration de la capacité motrice peut engendrer des maladies veineuses, des difficultés psychomotrices ou des troubles de coordination. En ce qui concerne l’insuffisance veineuse ou d’autres pathologies comme la phlébite ou la thrombose veineuse, elles peuvent être évitées grâce au respect des mesures de prévention. Tour d’horizon sur la prise en charge de l’insuffisance veino-lymphatique, des symptômes et traitement de cette pathologie.
 

Les maladies veineuses ou insuffisances veineuses sont fréquentes en France. Elle peut avoir différentes origines et se caractérise de différentes manières, du cas le moins au plus grave.  Dit simplement, une affection veineuse chronique est une perturbation de la circulation du sang. Ce peut être dû à des troubles hormonaux, comme pendant la grossesse, ou à une compression extérieure, voire une compression conséquence d’une ancienne intervention chirurgicale. Cette maladie peut être très grave, voire entraîner le décès en l’absence d’une bonne prise en charge médicale. Les symptômes et les conséquences sur votre corps peuvent varier d’une affection à une autre.

L’affection veineuse chronique
Beaucoup plus courante, l’affection veineuse chronique est classée en 7 catégories. Elle touche essentiellement les seniors, mais peut aussi être gênante pour les jeunes. La première catégorie est l’affection veineuse sans symptômes ou encore les jambes lourdes. Puis, viennent les maladies de C1 à C6 : la télangiectasie, les varices, les œdèmes, les pigmentations, les ulcères veineux et enfin les ulcères actifs.

Les affections veineuses plus graves
Certains cas d’affections veineuses sont plus graves. On parle des cas qui sont en dehors des cas de maladie chronique : l’affection veineuse aiguë, la thrombophlébite superficielle, la thrombose veineuse profonde, l’embolie pulmonaire, le syndrome post-thrombotique et les saignements variqueux.

Cette pathologie se caractérise par une dégradation des valvules ou la lame élastique sur la paroi interne d’un vaisseau qui empêche le sang de revenir en arrière dans les jambes. Lorsque ces lames sont non étanches, le sang redescend vers le bas dans les petites veines et cause une stagnation de veines. Cet état affaiblit les parois des veines.

Une personne qui a des fourmillements dans les jambes ou qui a des jambes lourdes souffre de ce trouble. Lorsque la dilatation est permanente au niveau des jambes, on parle de varices. L’insuffisance veineuse concerne 18 millions de Français. Les femmes sont les plus victimes d’une mauvaise circulation de veines dans les jambes 57 %, mais les hommes ne sont pas épargnés puisque les chiffres affichent plus de 26 %. Le nombre des patients victimes augmente avec l’âge car, lorsqu’une personne vieillit, les veines ne sont plus élastiques et se lâchent. Cela entraîne une réaction inflammatoire qui cause à son tour la télangiectasie, les varices, les œdèmes voire les ulcères veineux.

La télangiectasie est une pathologie sans gravité causée par une dilatation permanente des petits vaisseaux. Ce phénomène cause des lignes rouges inesthétiques de quelques centimètres sous la peau. La prévalence de ce signe clinique chez les hommes et les femmes est presque identique. Par contre, les hommes présentant des varices sont plus nombreux que la gent féminine. Tandis que les femmes souffrant des œdèmes des membres inférieurs sont plus nombreuses dues à leur sédentarité ou à leur mode de vie. Ce trouble apparaît souvent aussi au cours de la grossesse.
 

Ce problème touche non seulement les sujets âgés, les personnes jeunes âgées de 18 ans à 35 ans peuvent également souffrir de varices et d’autres problèmes d’insuffisances veineuses. Le traitement de cette maladie dépend du stade d’évaluation des troubles. L’examen clinique du médecin traitant et l’écho-doppler veineux permettent d’orienter le patient vers le traitement le plus approprié à son cas.

Si l’insuffisance veineuse et les varices sont à leur stade initial, le médecin traitant peut prescrire la contention ou la compression des veines à travers les bandes, les bas ou les collants. Pour que cette mesure soit efficace, le patient doit porter régulièrement les chaussettes ou les bas de contention. Ce traitement est déconseillé dans le cas d’atteinte artérielle des membres inférieurs. Le médecin conseille souvent ce traitement aux femmes mal à l’aise à cause des varices survenant au cours de la grossesse.

Dans le cas d’une insuffisance veineuse chronique, le médecin pourrait prescrire les veinotoniques. Ce traitement permet d’alléger les symptômes de jambes lourdes, de fourmillements, de varices ou de douleurs dans les jambes. Cette cure d’une durée de 3 mois consiste à exercer une action anti-inflammatoire avec les comprimés ou ampoules qui stimulent le tonus des veines. Ce qui permet de réduire le relâchement des veines et d’arrêter l’inflammation qui provoque la douleur et l’œdème.
Si la vie au quotidien du patient est trop perturbée par ces troubles et les douleurs dues à l’insuffisance veineuse, le médecin pourrait éventuellement prescrire un traitement chirurgical. Cette intervention pourrait être aussi nécessaire pour retirer le caillot à l’intérieur de la varice dû à leurs effets inesthétiques.

A noter que les varices peuvent être détruites par la chirurgie avec la ligature ou l’éveinage. Si elles persistent toujours après l’opération chirurgicale, le médecin traitant peut prescrire un traitement par sclérothérapie ou phlébectomie. Le traitement endovasculaire à travers la radiofréquence et le laser est également envisageable pour stabiliser la pathologie veineuse.
 

L’assurance maladie peut rembourser le traitement de contention sous certaines conditions en fonction du tarif de référence. En revanche, la Caisse de la sécurité sociale ne rembourse pas les veinotoniques.

Pour bénéficier d’une meilleure prise en charge du traitement de l’insuffisance veineuse, surtout si le trouble est déjà grave et nécessite un traitement chirurgical, il est conseillé de souscrire à une mutuelle santé senior. La complémentaire santé dédiée aux seniors et personnes âgées propose un remboursement intéressant des postes de soins courants chez les sujets âgés.

Pour dénicher l’assurance santé senior la moins chère, nous conseillons les seniors en quête d’un meilleur remboursement de soins santé de passer par un outil comparateur de mutuelles. Cet outil gratuit permet de dénicher rapidement la mutuelle senior proposant les avantages et la prime de cotisation les plus intéressants. Après avoir trouvé la mutuelle moins chère avec des garanties adaptées, il suffit de vérifier les détails comme le tiers payant, le délai de carence, etc.
 

Il y a certains facteurs à risques à prendre en compte. En règle générale, le tabagisme, l’addiction à l’alcool ou encore le porte de vêtement qui ne sont pas à votre taille peuvent favoriser les affections veineuses. Comme susmentionné, l’âge peut également augmenter les risques d’en être victime.

Les premières causes de l’insuffisance veineuse sont le surpoids. Lorsque les membres inférieurs doivent supporter pendant longtemps le poids lourd des membres supérieurs, les jambes sont fortement sollicitées. Cela pourrait produire à la longue une baisse du retour veineux. Outre l’excès du poids, l’hypercholesterolémie altère aussi les artères. Ce qui finirait par produire des caillots sanguins qui empêchent une bonne circulation sanguine. Le manque d’activité physique des seniors constitue aussi un facteur favorisant l’apparition de ce trouble. Il leur est conseillé de pratiquer les sports comme la marche rapide, la natation pour obtenir un meilleur retour du flux des veines et prévenir l’apparition des caillots sanguins.

Le facteur héréditaire est également incriminé dans l’apparition des varices. 80 % des personnes souffrant de ce trouble ont des parents ou famille ayant ce problème. La grossesse entraîne aussi l’insuffisance veineuse. Pour la première grossesse, le risque d’avoir des varices est évalué à 23 % contre 31 % pour la quatrième grossesse.

Enfin, la position assise prolongée ou la position débout prolongée comme le métier de coiffeur, d’opérateur de saisie provoque aussi l’aggravation de ce trouble. N’oubliez pas que la consommation de tabac augmente les risques de voir apparaître les caillots sanguins.
 

Afin d’éviter l’apparition ou l’aggravation des troubles veineux, les personnes âgées et les plus jeunes doivent adopter une bonne hygiène de vie. Cela commence par la pratique de certaines activités physiques comme l’aquagym, le vélo et la prise d’une douche d’eau froide le matin et le soir. Si la personne a toutefois des problèmes de pression artérielle, ce dernier conseil est à éviter. Mieux vaut surélever les jambes la nuit avec des coussins de 15 cm pour améliorer le retour veineux. Les personnes en surcharge de poids devront entamer également un régime pour perdre du poids. Enfin, pour les femmes, il est déconseillé de porter des talons hauts et des bas à élastiques trop serrés car, cela freinent le retour veineux.
 

Ce grand groupe d’assurance-vie Suisse a été fondé au milieu du 19ème siècle. Il est l’un des acteurs majeurs dans les produits d’assurance-vie, de prévoyance et de retraite. Ce groupe présent en France, en Suisse et en Allemagne fait également partie des assureurs proposant une complémentaire santé pour les seniors et retraités.

La mutuelle santé Swisslife propose des garanties réparties en 8 niveaux avec un taux de remboursement très intéressant. Pour la formule 6, par exemple, les honoraires chirurgicaux, les consultations ophtalmo, la couronne métallo-céramique sont prises en charge à hauteur de 200 % du BRSS.La mutuelle santé retraités Swisslife, quant à elle, se décline en 6 niveaux de remboursement avec un forfait pour la chambre particulière, une aide de 800 euros en cas de perte totale d’autonomie et une aide 1 000 euros pour les frais d’obsèques. Une option renfort sur les médecines douces et les médicaments non remboursés par l’Assurance-maladie spécifie ce contrat. Celui-ci bénéficie du tiers payant et d’un accès aux soins Santéclair. Ce qui permet à l’assuré de ne pas avancer de frais lors de l’achat de médicaments, en cas d’hospitalisation ou d’autres soins de santé.

La souscription à cette mutuelle santé senior n’impose pas de limite d’âge. En effet, l’assureur a fixé à 99 ans l’âge de souscription maximale à cette garantie. Pour obtenir un devis personnalisé de cette complémentaire santé senior, il est conseillé de passer par le site de l’assureur. Enfin, l’assistance santé inclut le portage de médicaments pour une immobilisation de plus de 5 jours, l’aide-ménagère à domicile pour une hospitalisation de plus de 2 jours, et l’assistance informations santé.