Mutuelle auto entrepreneur graphiste

La personne exerçant une activité sous le régime d’auto-entrepreneur bénéficie de plusieurs avantages comme la simplicité de démarches administratives, la flexibilité horaire, les avantages fiscaux. Cependant, il ne possède pas de couverture financière en cas de perte d’emploi et il n’est pas aussi éligible à la loi Madelin. Les auto-entrepreneurs ont ainsi intérêt à souscrire à une mutuelle santé dédiée à eux. Le graphiste fait partie de la liste de ces travailleurs-non-salariés. Le point sur les fonctions, les risques professionnels liés à ce métier et la mutuelle adaptée à ses besoins.

La principale fonction de ce professionnel en art graphique est la traduction des idées en images. Il conçoit ainsi de l’affiche, de logo, de cédérom, de site web, de magazines etc en respectant les exigences de son client (couleurs, typographies, codes…). Il intervient aussi sur d’autres supports de médias et marketing comme la presse, le journal, la branche de luxe etc. Son taux de rémunération horaire environne 40 à 50 euros. Pour ce, il utilise essentiellement divers outils comme les logiciels de PAO (publicité assistée par ordinateur) comme illustrator, photoshop, Indesign… Ses clients sont les sociétés, les collectivités, les cabinets, les travailleurs indépendants qui souhaitent avoir une identité graphique correspondant à leur personnalité. Pour attirer plus de clients, ce professionnel peut se spécialiser dans un domaine spécifique comme l’emballage, l’architecture etc).
Le quotidien de ce technicien en art graphique commence par le rencontre avec son client pour identifier les besoins de celui-ci. Puis, il commence à créer, à concevoir et à effectuer les étapes de la numérisation ou de l’impression. Pendant son intervention, il peut travailler avec le directeur artistique ou le rédacteur s’il travaille dans un service d’édition. Mais les échanges avec son client sont incontournables tout au long de la durée de sa mission. Concernant les formations nécessaires, l’obtention d’un BTS multimédia, d’une licence pro arts, d’un DNSEP etc. ouvre la voie à l’exercice de ce métier. Sinon, des qualités comme la grande curiosité, la passion du domaine artistique, la créativité, la rigueur et le sens aigu de la communication sont également indispensables. Il doit aussi être capable de mettre en images l’objectif de communication de son client tout en maîtrisant les codes graphiques.

Ce métier non réglementé accessible sans diplôme est exposé aussi à des risques professionnels comme les retards de livraison, la perte de données, les fautes professionnelles etc. Concernant les risques de la pratique de ce métier sur la santé, ce professionnel peut avoir du stress lié à la recherche de clients ou au respect du délai de livraison, ou le travail intense et les contraintes posturales lors de la période de suractivité. L’ambiance sonore, la consommation de tabac ou du café pour s’inspirer peut aussi causer de tension psychiques pour certains. Outre ces problèmes de santé, ce professionnel peut aussi souffrir de fatigue oculaire, de trouble somatique, ou des troubles alimentaires. La souscription à une mutuelle auto-entrepreneur permet de bénéficier d’un remboursement plus intéressant lors du traitement des différentes pathologies ou lors du traitement des troubles par les médecines douces.

La mutuelle Amis propose une complémentaire santé dédiée aux auto-entrepreneurs. Celle-ci se décline en 6 formules. La formule 6 propose par exemple une prise en charges des honoraires généralistes et spécialistes de 400 % de la BR, de l’hospitalisation à 500 % de la BR, de prothèses dentaires à 550 % de la BR et un forfait de 600 euros pour la paire de lunettes tous les 2 ans.
Les intéressés peuvent réaliser une demande devis gratuit sur le site de l’assureur. Ils peuvent aussi utiliser le comparateur de mutuelles en bas de ce site s’ils souhaitent accéder à la mutuelle offrant le tarif moins cher.