Meilleures mutuelles pour retraités

Au moment de partir à la retraite, la question récurrente est « quelle mutuelle senior va-t-on adopter ?». La personne qui va partir hésite entre la portabilité de la mutuelle d’entreprise et la recherche d’un contrat individuel plus conforme à son état de santé et son âge. Pour trouver la meilleure mutuelle pour retraité, il faut connaître les caractéristiques de ces mutuelles, en se référant au classement 2020 ci-après. Faut-il annoncer qu’une bonne mutuelle senior est une mutuelle hospitalisation étant donné l’état de santé avec l’âge qui peut avoir besoin de fréquente admission en clinique ? Ou hypothétiquement, faut-il trouver une mutuelle qui propose un reste à charge nul ou réduit pour tous les actes médicaux ?

Peut-être qu’une mutuelle senior proposant une garantie hospitalisation est la meilleure, mais il faut également que la mutuelle senior puisse répondre aux besoins en santé spécifiques des personnes âgées. La plupart des personnes de plus de 55 ans ont des besoins accrus en prothèses auditives faisant suite à des soins en audiologie, ou des prothèses dentaires, voire des implants dentaires suite à la détérioration de la denture et des soins y afférent, encore des besoins en appareillage optique quand l’ouïe ne fonctionne plus normalement.

En sus, une meilleure mutuelle senior c’est une mutuelle qui se préoccupe de l’entretien et du bien-être des personnes âgées, en proposant une prise en charge satisfaisante des cures thermales, des prestations de médecines douces et d’autres attentes spécifiques du senior, en fonction de sa situation propre.

A partir du mois de Janvier 2020, une bonne mutuelle senior est une mutuelle responsable qui accepte de compléter le remboursement de la Sécurité sociale pour que le reste à charge de l’adhérent soit égal à zéro, notamment pour les postes de soins en optique, en audiologie et en dentaire qui sont concernés par la Réforme Santé 100%. Cette mutuelle est encore plus bonne si elle n’augmente pas arbitrairement le montant des cotisations pour rattraper le dispositif de « reste à charge 0 ». Cette mutuelle est meilleure si elle se trouve en entrée de gamme mais elle propose de rembourser parfaitement les postes les plus onéreux concernés par la réforme.

Cependant, l’adhérent doit vérifier la liste des équipements qui doit correspondre aux exigences de la réforme, par exemple des montures et des verres, des appareillages auditifs, etc., et qui peuvent répondre aux besoins. Le cas échéant, l’adhérent doit choisir un niveau de garantie plus conséquent, moyennant d’une cotisation plus chère mais des prestations satisfaisantes pour interpréter que c’est la bonne mutuelle senior. Voici un essai de classement des mutuelles seniors en 2020. Il faut signaler qu’il est quasi-impossible d’énumérer implicitement les mutuelles par ordre de classement, car tout dépend des garanties et des prix. Une mutuelle peut proposer différents prix pour différents niveaux de garanties.

Le classement possible par ordre croissant des tarifs met April au premier loge avec 41€/mois comme montant de cotisation. C’est ce qu’on appelle garanties essentielles à petit prix. Il n’y pas de garantie possible pour les soins dentaires et optiques et médecine douce, ni la chambre particulière en cas d’hospitalisation. Les frais d’hospitalisation remboursés par la Sécurité sociale sont pris en charge à 100% de la BRSS, de même pour les soins courants.

La deuxième offre d’April est à 45,78€ par mois. Les frais d’hospitalisation sont révisés à la hausse (125% de la BRSS), identique aux frais de soins courants et aux soins dentaires, tandis que la chambre particulière est remboursée à 35€ par jour durant le séjour à l’hôpital. On parle d’offre complète la moins chère sur le marché, avec la prise en charge de la médecine douce à 30€ et l’optique à 200€.

Laissant la 3ème, la 4ème et la 5ème place à la mutuelle Néoliane en termes de montant de cotisation, April reprend la 6ème place en imposant la cotisation mensuelle à 69,50€, permettant une montée en gamme en hospitalisation (à 250%) et une bonne couverture sur toutes les autres prestations, à savoir les soins courants à 150% et les soins dentaires à 200% de la BRSS tandis que l’optique à 250€.

Puis, April récupère le classement à la 12ème et à la 13ème place où les tarifs sont respectivement 121,18€ et 130,69€ par mois, permettant un très bon niveau de couverture dans tous les domaines et un niveau de couverture optimal en dentaire et optique pour la 13ème place. A noter que la mutuelle Néoliane occupe 7 places dans ce classement, à savoir les 3,4 et 5, puis les 7, 8,9 et 10 où les remboursements des frais d’hospitalisation varient de 150% à 300% de la BRSS et les cotisations sont fixées comme suit : 50,72€ ; 54,71€ ; 61,08€ ; puis 73,01€ ; 83,86€ ; 85,71€ ; 91,19€. Les commentaires possibles sont des garanties sécurisantes en hospitalisation fournies par Néoliane.

Parmi les 14 mutuelles qui ont participé à ce classement, il y a aussi ECA à la 11ème place en termes de cotisation (99,17€), et UGIP à la 14ème place avec 144,33€ par mois

Les risques de santé augmentent forcément avec l’âge. Les grosses dépenses se présentent surtout après 55 ans en cas de gros pépin et, il y a en tout premier les frais liés à l’hospitalisation. Juste à titre de remarque, lorsque les prises en charge des frais d’hospitalisation augmentent, les cotisations croissent au prorata. Cependant, il ne faut pas admettre que les seniors à faible niveau de revenu qui ne peuvent pas se permettre une cotisation élevée ne vont pas bénéficier les soins nécessaires en hôpital. Non, c’est le taux de remboursement qui est faible, mais l’adhérent peut toucher une prise en charge qui correspond à ses garanties.

Depuis la souscription, l’adhérent est conscient du taux de remboursement. A titre d’exemple, il paie une cotisation chez April 41€ par mois, le taux de remboursement des frais d’hospitalisation est de 100% sur la base BRSS. Puis, s’il paie chez April une cotisation de 130,69€ par mois, le taux de remboursement des frais d’hospitalisation est de 400% en sus d’un niveau de couverture optimal en dentaire et en optique.

Pour les seniors, le séjour à l’hôpital représente un chiffre exorbitant lorsque qu’on cumule les dépassements d’honoraires des professionnels de santé incontournables, le forfait hospitalier, la chambre individuelle qui sont tous des postes non remboursés par la Sécurité sociale. Le senior doit donc trouver une mutuelle senior qui propose des garanties qui tournent autour de l’hospitalisation et non seulement aux soins courants et aux médecines douces et cures thermales.

Si possible, opter pour un niveau de garantie hospitalisation le plus élevé en fonction de la capacité budgétaire est la meilleure solution santé. L’admission à un hôpital est un acte imprévisible d’où la nécessité de prévoir. Un comparateur de mutuelles est un instrument efficace pour conseiller la meilleure mutuelle en garantie hospitalisation mais également la moins chère par rapport au budget et à l’état de santé.

La plus logique des choses est de monter en garantie si le senior cherche un contrat qui laisse le moins de reste à charge, voire un reste à charge néant. A titre d’exemple, la Sécurité Sociale rembourse 70% d’un acte médical qui coute 75€ dont la base de remboursement fixée par la Sécurité sociale est de 25€. Au fait, la Sécurité sociale rembourse 17,50€ et retient 1€ de participation forfaitaire non remboursable à l’assuré. Si le contrat de mutuelle dit que la garantie pour cet acte médical est de 100%, la mutuelle déduit la part versée par la Sécurité sociale et la participation forfaitaire de 1€, donc l’adhérent va être remboursé à 7,50€.

Si le contrat de mutuelle dit que la garantie pour cet acte médical est de 125%, l’adhérent sera remboursé sur un montant maximum de 31,25€, c’est-à-dire 25€ x125%. La Sécurité sociale a effectivement remboursé 17,50€ tel qu’il est mentionné supra, donc [31,25 € -17,50€ = 13,75€] Le remboursement de la mutuelle est donc de 13,75€. Sachant que le prix réel payer par l’assuré chez le spécialiste est de 75€, le reste à charge est égale à [75€ – (17,50+13,75)] = 43,75€.

A cet effet, le contrat de mutuelle doit dire, au moins, que la garantie pour cet acte médical est de 300% pour arriver à un reste à charge néant ou significativement réduit. Aux vues de cette démonstration, il est corrélatif de parler d’une meilleure mutuelle senior qui permet un reste à charge réduit, car la cotisation doit être augmentée si on veut une garantie à 300% ou à 400%.