Tout savoir sur l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO)

L’Assurance maladie obligatoire (AMO) a été créée en 1945. C’est un système visant à assurer les soins des travailleurs et les rembourser à leur profit. Ces derniers incluent les ouvriers, les salariés de secteur privé et les fonctionnaires des collectivités locales et de l’Etat, notamment les manœuvres d’un chantier et les agents commerciaux.

L’Assurance Maladie obligatoire (AMO) englobe les régimes mis au profit des salariés de façon basique, tels que la Sécurité Sociale ainsi que ceux qui exercent une profession libérale, dont les travailleurs indépendants qui bénéficient de la couverture dispensée par le RSI. Les chefs d’exploitation dans le secteur agricole sont assurés par l’AMEXA. Pour ainsi dire, il existe un régime obligatoire particulier destiné à chaque secteur d’activité, auquel les travailleurs doivent se rattacher.

Qu’est-ce que l’Assurance Maladie Complémentaire (AMC) ?

L’AMC ou Assurance Maladie Complémentaire, comme son nom l’indique, est une assurance maladie ayant pour objet de compléter le régime général auquel un assuré est rattaché. Ce système consiste à rembourser les frais de santé de l’assuré afin de couvrir ses dépenses qui ne sont pas prises en charge par son assurance obligatoire. L’abréviation « AMC » inclut l’association de l’institution de prévoyance, de la compagnie d’assurance et de la mutuelle. Ces lieux sont indiqués à tout un chacun pour une souscription complémentaire au régime obligatoire.

D’une part, toute personne souhaitant s’adhérer auprès d’une « AMC individuelle » peut le faire librement. D’autre part, l’adhésion « de groupe » auprès d’une assurance maladie complémentaire est effectuée par une entreprise et une participation est imposée à chaque salarié.

Description et rôles des Agences Régionales de Santé (ARS)

Créées au début du mois d’avril 2010, les Agences régionales de santé (ARS) font l’objet d’une grande réforme dans le concept du régime sanitaire français. Elles ont été mises en places en 1996, les Agences Régionales de l’Hospitalisation (ARH) ont été remplacées par l’ARS, avec la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales et la Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales (DRASS).

Les ARS ont donc pour missions de prendre le relais des activités exercées par les agences et directions citées ci-dessus. Entre autres activités, l’ARS a pour rôle d’autoriser la mise en œuvre et la création de services sanitaires ainsi que d’établissements sanitaires. L’autorité de ces agences prend également une grande ampleur, notamment sur le secteur environnemental et santé. L’ARS prend également en charge le contrôle de l’assainissement de l’eau consommable et des eaux de piscines, celui des lieux de pêche à pied, des nuisances sonores, de la qualité de l’air intérieur et extérieur. Elles ont aussi pour mission de protéger la ressource hydrique et de traiter les déchets de soins.

La loi de financement de la sécurité sociale mentionne que le financement de l’ARS est pris en main par l’Etat et l’assurance maladie. Le financement par l’Etat est versé sous forme de subvention tandis que celui de l’assurance maladie s’agit des rentes. Pour la part des collectivités locales, le financement des ARS est versé de façon volontaire.