Mise au point sur la franchise médicale

Dans l’état Français, depuis le 1er janvier 2008, la franchise médicale correspond à la part qui reste à la charge de l’assuré social lorsqu’un remboursement est effectué par l’assurance-maladie.

La franchise médicale est donc le montant total des frais soustrait de la valeur du remboursement que la Sécurité sociale effectue. La valeur de cette franchise peut être différente selon les tarifs des prestations, comme les consultations et les frais médicaux.

Plus exactement, la somme de cette franchise pour chaque boîte de médicaments est de 50 centimes, 50 euros également pour tous les actes médicaux, comme, les analyses, radiologie, chirurgie, etc. et enfin, la franchise coûte 2 euros pour tous les transports sanitaires.

Cette franchise est comptée parmi les autres déremboursements qui sont déjà mis en application depuis longtemps, tel que le ticket modérateur.

Ce qui est à savoir, c’est que cette valeur est limitée à 50 euros pour chaque assuré durant toute l’année.

Toutefois, il existe des personnes qui sont exonérées de cette franchise, ce sont les familles modestes (RMI et AME), les enfants de moins de 16 ans ainsi que les femmes enceintes (valable dès son 6ème mois de grossesse).

Il est à noter que la franchise ne figure pas parmi les prestations que proposent les assurances complémentaires santé.

En tout cas, que l’assuré voit cette franchise de bon œil ou pas, la totalité de cette franchise va être réellement le sujet d’un fond de récolte pour aider financièrement la lutte contre le cancer et également contre la maladie d’Alzheimer et aussi pour les soins palliatifs.

Quelles sont les prestations pour lesquelles la franchise s’applique ?

La franchise médicale s’applique particulièrement sur les frais médicaux, les transports sanitaires et toutes les actions paramédicales, plafonné à 50 euros par an, pour chaque adhérent et aussi pour les prestations confondues.

Pour ce qui est des actes médicaux, la valeur de la franchise est imposée à 2 euros. Par contre, pour les transports sanitaires, la franchise s’élève à 4 euros, c’est-à-dire pour les ambulances, les hélicoptères.

Si l’assuré peut effectuer une avance des frais, l’Assurance maladie détermine la somme des franchises qui doit être payée et elle la déduit du montant que l’assurance doit rembourser. Mais lorsqu’un assuré est bénéficiant d’un remboursement total, deux cas seront possibles. Premièrement, l’Assurance maladie recommande à son assuré de prendre en charge la somme des franchises pour cette prestation, ou il se peut aussi que l’assurance maladie déduira directement la valeur de la franchise sur une autre prestation qui n’est pas sujet d’un remboursement totale, soit sur des indemnités journalière ou sur une pension d’invalidité.

A qui s’applique la franchise médicale ?

En effet, tous ceux qui bénéficient d’une assurance santé est soumis à cette franchise médicale, mis à part les mineurs, les invalides et les victimes de guerre, les familles modestes qui ont adhéré à la couverture maladie universelle (CMU) ou de l’aide médicale d’état, et également les femmes enceintes prises en charge dans le cadre de la maternité.

Pour pouvoir disposer d’un bon remboursement médical, la seule solution pour tous est de souscrire une mutuelle santé. Toutefois, il faut étudier de près certains points, avant de s’y lancer, tels que les frais dépensés, les soins recommandés et le type de maladie que la personne en est victime, ainsi pour voir les garanties dont le patient a besoin réellement. En effet, la santé n’a pas de prix, par contre les mutuelles en ont. Donc, afin de faciliter la recherche d’une offre de mutuelle qui convient à son budget et en même temps à ses attentes au niveau des garanties, le mieux c’est de faire appel à un comparateur de mutuelles disponible sur internet.