En savoir plus sur la chiropractie ou la chiropraxie

C’est une pratique consistant à masser certaines parties du corps ou les alentours de la colonne vertébrale.

La chiropractie est reconnue officiellement méthodes thérapeutiques à partir de 1970. Elle est surtout pratiquée en Outre-Atlantique. Elle n’a été pratiquée en France que très récemment.

Quelles sont ses limites et ses principes ?

Pratiquer en tant que « médecine douce », le point crucial de la chiropractie se focalise sur les différentes interventions relatives au système nerveux. Toutefois elle peut également toucher une certaines parties du corps, sains ou malades.

En Amérique du Nord, la chiropractie est classée comme étant une seconde pratique de santé. En France, elle est maintenant reconnue et se confond parfois avec l’ostéopathie. Il existe cependant quelques points qui les différencient.

Du mot grec « Chiros » et « praktikos » « chiropratique », c’est une pratique qui utilise fondamentalement les mains. C’est Daniel David Palmer, un épicier élève d’Andrew Taylor Still, qui l’avait mis au point en 1895 aux Etats-Unis suite à une insatisfaction d’un traitement d’ostéopathie. Le lancement de la chiropratique en Amérique du nord est surtout dédié à Bartlett Joshua Palmer, fils de D. Palmer. Il a créé le premier établissement d’enseignement spécifique à cette science à Davenport dans l’Etat de l’Iowa.

En quoi consistent les soins chiropratiques ?

Méthode destinée à garder de bonnes conditions de santé protégeant les systèmes nerveux et musculo-squelettique, la chiropractie tout comme l’ostéopathie est une thérapie manuelle jugée en tant que science et un savoir-faire. En France elle est bien moins courante que l’ostéopathie bien qu’elle consiste également à exercer différentes manipulations sur diverses parties du corps mais également au niveau de la colonne vertébrale.

La philosophie et l’application de la chiropractie diffèrent toutefois de certains points à l’ostéopathie.

Pour un chiropraticien, l’homme est composé de :
• un esprit qui le lie à l’aspect spirituel et immatériel de la vie ;
• un corps qui le matérialise et lui donne une forme physique ;
• et un système nerveux qui relie ces deux premiers éléments.

La chiropractie se base sur le fait qu’une luxation incomplète au niveau d’une articulation s’est faite provoquant un dysfonctionnement de cette dernière et pouvant entraîner des effets nocifs sur l’état de santé de la personne empêchant la transmission de l’influx nerveux.

Part de la sécurité sociale sur la chiropractie

La chiropractie n’est pas prise en charge par la sécurité sociale autant que l’étiopathie.

Part de la mutuelle sur la chiropractie

Certaines mutuelles ont inclus la séance de chiropractie dans les thérapies remboursables. Ces remboursements peuvent être partiel ou intégral avec comme pièce justificative l’attestation de votre chiropraticien.

La mutuelle vous propose : un forfait chiropractie ; un forfait annuel ou un forfait par séance.
Une liste en ligne de toutes les mutuelles offrant ces forfaits est disponible pour plus d’informations et un devis peut être établi de cette même façon pour que vous puissiez comparer les meilleures offres.

Certaines mutuelles proposent un forfait chiropractie de maximum 27 euros par consultation et par assuré (n’excédant pas 4 consultations annuelles).