Demarches mutuelle en cas de changement d’adresse

Vous devez déménager pour une raison ou une autre ? Vous vous inquiétez de ce que va devenir votre mutuelle santé ? Retour sur les bons à savoir sur les formalités à faire dans ce genre de situation.

Il n’y a aucune raison pour que vous résiliiez votre mutuelle santé sous prétexte que vous deviez changer d’adresse. En effet, votre assurance complémentaire santé peut vous suivre. Il vous suffit d’avertir votre assureur. Une notification de votre changement d’adresse auprès de votre assureur est obligatoire dans la mesure où votre adresse est une des informations de base à mettre dans votre contrat de couverture. Pour information, une démarche du même genre est aussi nécessaire en cas de changement de situation de quelques ordres que ce soient : divorce, mariage, etc.

Pourquoi avertir votre assureur de votre changement d’adresse ?
Outre de mettre à jour les informations que l’assureur détient sur vous, la notification a un autre objectif : évaluer les nouveaux risques que vous pouvez encourir à cause de votre changement d’adresse. Autrement dit, un déménagement peut avoir quelques incidences sur vos cotisations mensuelles et primes d’assurance. Ce sera d’autant plus le cas si votre compagnie pratique la « tarification par zone géographique ». Dans ce cas, vous ferez bien de savoir que les primes les plus cotées sont en ile de France, le Nord-Pas-de-Calais, et en Bretagne, etc.

Une résiliation en cas de déménagement à l’étranger
Par contre, les conditions sont différentes dans le cadre d’un déménagement à l’étranger ou dans des DOM-TOM. Certaines entreprises d’assurance ne pouvant pas agir dans ces régions peuvent vous proposer une résiliation par avance et sans préavis de votre contrat. Néanmoins, ce n’est pas sans pénalité. Il vous restera la résiliation de la couverture de la SECU qui prendra 3 mois.

Il est possible de changer son adresse grâce à différents moyens :

    En ligne, plusieurs sites de mutuelles santé disposent d’un onglet pour le compte de leurs membres et il suffira de compléter un formulaire pour le changement d’adresse, y indiquer la date de déménagement ainsi que la nouvelle adresse.
    Par téléphone en appelant de 3646* : il suffit de s’adresser à la caisse d’Assurance Maladie du nouveau département où l’on va résider. La requête du demandeur sera traitée très rapidement par un conseiller de l’Assurance maladie. Ainsi, il guidera le demandeur dans les procédures complémentaires à suivre vis-à-vis de son médecin traitant ou de sa banque. Le transfert du document sera également pris en main par le responsable de la caisse d’Assurance maladie.
    En consultant le site mon.service-public.fr, dans l’onglet « Changement de coordonnées ». La consultation de ce site permet d’effectuer la déclaration de changement d’adresse, en une fois, auprès des organismes choisis par le demandeur, notamment, la caisse de retraite, la Poste, CAF, Pôle emploi, EDF, CPAM et le service des impôts, etc.


Note : dès réception d’un courrier confirmant la nouvelle caisse d’Assurance Maladie, il ne faut pas manquer d’effectuer la mise à jour de la carte Vitale.

Dans le cas de changement de banque, d’intitulé de compte en banque ou d’agence bancaire, il est impératif d’informer immédiatement la caisse d’Assurance Maladie du nouveau RIB ou RIP (relevé d’identité bancaire ou postal), pour qu’il n’y ait pas de retard sur le paiement des remboursements du demandeur. Il faut toujours inscrire le numéro de sécurité sociale sur la lettre à adresser à la caisse d’Assurance Maladie.

Pour les personnes soumises à l’interdiction bancaire, il existe des solutions qui permettent de bénéficier de la perception de remboursements et d’indemnités journalières. En effet, selon la lutte contre les exclusions, dans la loi du 29 juillet 1998, il est prévu que tout un chacun a le droit d’ouverture un compte de dépôt dans une banque (établissement de crédit) de son choix ou auprès des départements financiers du Trésor Public ou de la Poste.

Il faut remplir et signer le formulaire intitulé « Déclaration de choix du médecin traitant » en indiquant le nom du nouveau médecin. (Pour remplir le formulaire S 3704, il est possible de le télécharger en cliquant ci-dessous), puis l’envoyer à la caisse d’Assurance Maladie. Il est à noter qu’il est possible d’effectuer la déclaration de choix du médecin traitant en ligne, avec l’accord du demandeur et si le médecin le propose à ce dernier.