Santé des seniors après 60 ans : le jardinage pour un bon équilibre et longévité

Les chercheurs américains ont trouvé que le jardinage constitue une cure de jouvence et un atout santé pour les seniors. Selon eux, le fait de contempler un environnement riche en plantes et fleurs permet aux sujets âgés de rester en forme et de prévenir les pathologies liées au vieillissement. Ils affirment que l’activité manuelle du jardinage leur aide à tonifier leur corps et à affermir leurs muscles tout en réduisant nettement leur mortalité. Explications.

Les médecins préconisent souvent un redoublement de vigilance pour la santé des seniors de plus de 60 ans. En effet, les personnes âgées sont un terrain prédisposé aux diverses pathologies telles que les troubles cardio-vasculaires, l’hypertension, le diabète, l’ostéoporose, la goutte, le déclin cognitif, etc. Ils leur recommandent ainsi de s’adonner à des activités sportives modérées comme la marche, la natation et de suivre un régime alimentaire équilibré qui répond à leurs besoins nutritionnels. La pratique de sport et une alimentation adaptée les aident à avoir une santé d’aplomb. A part cela, une étude américaine a également démontré les bienfaits du jardinage pour les seniors âgés. Cette enquête a prouvé que les sujets âgés qui cultivent des fleurs, des légumes ou des fruits ou ont une plus longue espérance de vie. Les études ont été menées auprès de 100 000 femmes américaines qui ont chacune leur mode de vie et leur habitudes.

Les reins ne sont pas simplement de simples filtres. Il s’agit d’une glande dont la sécrétion est sélective à l’état normal. Au fur et à mesure qu’une personne vieillit, elle pourrait avoir problèmes rénaux. étant donné que ses organes n’arrivent plus à éliminer correctement les déchets ou s’enflamment. Cela pourrait être dû à un mode de vie alimentaire inadapté (la personne ne boit pas assez d’eau, manque d’exercice physique, etc.) Quoi qu’il en soit, il importe de prévenir cette maladie rénale en faisant des activités stimulant certaines parties du corps comme la taille de la haie, le binage, le ratissage, la tonte de la pelouse, etc. En outre, le simple fait d’évoluer dans un environnement fleuri diminue à 41 % le risque de mourir de suite d’une pathologie de reins.

Les chercheurs américains ajoutent également que ces végétaux améliorent la respiration et écartent les risques de dépression chez seniors âgés. Ceux qui s’affairent autour de leur carré de jardin ont ainsi 31 % de moins de risque d’avoir des troubles respiratoires que ceux qui ne pratiquent pas cette activité. Il en est de même pour le cancer. Le jardinage diminue de 13 % le risque de développer un cancer pour les aînés. Outre ses bienfaits sur le fonctionnement des organes dans l’élimination de toxines, le jardinage a aussi un impact sur le moral car cette activité augmente la production d’endorphine, l’hormone de bonheur, qui permet de lutter contre le stress, les colères, la dépression, etc.

L’on connaît que la baisse de forme, la perte de muscles ainsi que l’engourdissement ou l’affaissement surviennent avec l’âge. Pour aider son corps à retrouver une seconde jeunesse, une activité physique régulière même pour une durée de 30 minutes par jour rend plus souple le corps d’un sujet âgé. Il peut s’agir, par exemple, de la tonte de la pelouse ou de l’arrachage des mauvaises herbes ou des feuilles pourries dans le jardin. Même si cette activité ne permet pas de renforcer les muscles comme la natation ou les séances de gymnastique, c’est une brûle-calorie qui aide le senior à garder l’équilibre et à améliorer sa santé. Le fait de garder une activité physique grâce au jardinage permet également de réguler les problèmes de ballonnement ou de mauvaise digestion.

Le jardinage est également conseillé pour les personnes âgées sédentaires qui souffrent de diabète ou d’excès de poids. En faisant de va-et-vient dans le jardin et en remuant son corps, il peut réduire le risque du trouble du fonctionnement de glucose, de surcharge pondérale ou d’ostéoporose.
Par ailleurs, jardiner a aussi un effet positif contre le stress, l’anxiété, l’hypertension artérielle, etc. Le fait de contempler les fleurs en éclosion, les petits arbres, le potager et les fruits dans son jardin peut être source de bonne humeur chez le senior. Cela diminue cette sensation de solitude ou de dépression et contribue à son bien-être en apaisant sa tension musculaire. De plus, il sera satisfait d’avoir accompli quelque chose de beau, d’avoir planté un carré de jardin et de pouvoir l’entretenir. Cette satisfaction a ainsi un impact sur les facultés mentales du senior et peut soulager les troubles comme la maladie d’Alzheimer.

Le senior âgé peut entretenir son jardin durant les heures fraiches de la journée, comme le matin ou après la sieste de l’après-midi. La chaleur lui donne moins d’énergie pour prendre soin de son espace extérieur.
A noter que l’exercice physique, quel qu’il soit, doit également être associé à une consommation suffisante de nourriture riche en protéines et en calcium (poissons, produits laitiers etc).

A priori, toute activité physique est bénéfique pour le sujet âgé, mais il existe quand même quelques indications à suivre afin d’éviter les risques de chute ou d’étourdissement. Dans tous les cas, avant de choisir une activité physique permanente, il est prudent de demander l’avis de son médecin traitant. Si ce dernier recommande cette activité, le senior peut se lancer. Cependant, il lui faut prendre de (des) précautions avant de sarcler ou de couper la haie. Les muscles doivent être réchauffés et il est nécessaire d’étirer ses jambes et de faire un mouvement de cercles avec ses bras d’une durée de 5 minutes. Cela permet d’augmenter la température musculaire et d’éviter en même temps le risque de contracter des crampes et des courbatures. Dès qu’il commence à ressentir une certaine douleur au cours de son activité de jardinage, le sujet âgé devrait se reposer. L’idéal est de ne pas soumettre son corps à des exercices trop éprouvants. Il est également recommandé de faire cette activité lorsque la température extérieure est agréable car, même une personne jeune et en bonne santé aurait un malaise en travaillant sous une forte chaleur. La consommation d’une boisson d’un litre et demi chaque jour est également à ne pas négliger. Enfin, le senior âgé devrait aussi s’équiper de chaussures adéquates afin d’éviter les accidents au cours de son va-et-vient dans le jardin.

Le jardinage lui ferra beaucoup de biens s’il ne souhaite pas trop se dépenser dans la natation, la marche, etc. Cette activité améliore son endurance et sa force tout en conservant ses capacités psychiques en bon état.

Plusieurs s’accordent à dire que le jardinage se trouve parmi les activités préférées des seniors. Cependant, des conseils sont donnés aux seniors pour jardiner en toute sécurité, pour éviter les accidents et les inconforts. Au fait, la passion du jardinage se trouve à la 3ème place après la lecture et le sport, et selon les observations, les seniors jardinent au moins une fois par semaine. En sachant que le jardinage est bénéfique pour la santé des seniors, sur le plan santé mental et physique, les professionnels l’utilisent en thérapie.

Il est important de résumer les bienfaits du jardinage pour les personnes âgées qui ont besoin d’entretiens particuliers. D’abord, le jardin permet aux seniors de prendre une pause à l’air frais et de profiter de la nature tout en réduisant l’anxiété. Car le jardin a besoin d’entretien, le senior peut apporter ses soins, et les résultats peuvent lui offrir une véritable source de fierté.

A cet effet, il s’agit d’exploiter le bon côté du jardinage qui entretient une activité physique, par exemple tailler les haies, arroser les fleurs, tondre la pelouse, etc. Ces activités peuvent constituer des exercices cardio-vasculaires et aussi des exercices pour entretenir les articulations car le senior doit se courber, s’agenouiller, s’accroupir. Bref, le senior trouve une activité plaisante dans le jardinage. Le bienfait qui résulte de ces activités est la prévention de la perte d’autonomie. Le jardinage devient une activité pratiquée dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées. On adopte à cet effet le terme jardin thérapeutique pour éveiller les sens.