Comment souscrire à une mutuelle senior lorsqu’on atteint ses 70 ans ou 80 ans ?

Le choix d’une mutuelle offrant un rapport qualité prix satisfaisant est un véritable dilemme pour les seniors de plus de 70 ans. Le fait est que bon nombre de mutuelles refusent l’adhésion des personnes du troisième ou du quatrième âge à leurs complémentarités santé. En effet, au-delà de cet âge, les septuagénaires consultent plus souvent les médecins spécialistes dont les honoraires ne sont pas faciles à financer. En outre, les accidents de santé des personnes avancées en âge sont aussi plus coûteux et plus fréquents. Zoom sur les problèmes rencontrés lors d’une souscription à une mutuelle d’un doyen de plus de 70 ans.

Effectivement, il y a des compagnies d’assurance et des mutuelles santé qui se spécialisent ou qui proposent tout particulièrement une prise en charge des dépenses de santé des seniors. En moyenne, selon l’UFC à l’issu qu’une enquête spécifique, un senior de plus de 70 ans débourse 90 € par mois comme cotisation santé.

Les paramètres de choix

Selon le cas et selon le choix du senior, le montant de la cotisation peut aller jusqu’à 180€ par mois. Le choix est parfois basé sur certains paramètres, à savoir :

  • la fréquence des séances de kinésithérapies, de consultations médicales, de massages,
  • les frais de pharmacie, de soins auditifs et dentaires, d’hospitalisation.

Le senior de plus de 70 ans doit pouvoir connaître son état de santé afin de pouvoir choisir avec sérénité la mutuelle senior la plus convenable à sa situation. L’un des éléments à considérer en priorité par le senior de plus de 70 ans est le taux de prise en charge de la mutuelle.

Commencer par un site de comparateur de mutuelle santé en ligne

Pour trouver une mutuelle senior intéressante, on peut trouver des mutuelles seniors sur un site de comparateur de devis santé en ligne. Il est également possible d’en dénicher un lors d’un salon de seniors. Si un senior aurait aussi à connaître toutes les garanties comme la prise en charge intéressante des dépassements honoraires, des prothèses dentaires ou des problèmes des yeux, il y a entre autres la mutuelle Alptis Sublima. La contribution d’un senior de plus de 70 ans avoisine les 106 euros par mois, mais la prise en charge de dépassement honoraire varie de 150 à 200%.

Autres informations à retenir

Rappelons aussi que les septuagénaires éligibles à l’aide à la complémentarité santé ou l’ACS ont droit à une réduction de 500 euros par an sur le prix de leur mutuelle santé. Ainsi, lors de la souscription d’un senior de plus de 70 ans, certaines mutuelles exigent qu’il remplisse le questionnaire médical. Notez toutefois que l’article. L. 112-1 du Code de la mutualité précise que les mutuelles et les assurances ne sont en aucun cas en mesure de recueillir des données médicales de leurs souscripteurs qui souhaitent adhérer dans leurs organismes. Ils ne doivent pas aussi fixer les cotisations selon l’état de santé d’une personne, mais en fonction de la durée d’appartenance à la Sécurité sociale ou à la mutuelle. C’est pour cette raison que lors d’un contrat individuel, le remplissage de ce questionnaire n’est plus de rigueur.

Pour un senior qui veut souscrire une complémentarité santé, il lui faut décrypter les garanties. Outre les conditions générales du contrat, il lui faut aussi bien discerner :

  • le taux de remboursement de la part de la Sécurité sociale et de la mutuelle,
  • les mentions de plafonnements et les limitations de garanties ainsi que la signification du remboursement à 100%.

Une 100% BR ne signifie pas forcément qu’il est intégralement remboursé de son acte de santé. Le senior aurait aussi à bien lire les maladies qui ne seront pas comprises dans le contrat. En effet, l’article 3 de la loi no 89-1009 du 31 décembre 1989 stipule que les collectivités peuvent refuser la prise en charge des états pathologiques survenus avant le contrat, d’où l’intérêt de donner des réponses vraies au questionnaire pour que l’assureur puisse réellement comprendre les risques qu’il prend en charge.

Dans le cas d’une fausse déclaration intentionnelle, la mutuelle est en droit de réduire ou de refuser le remboursement. Le contrat de l’assurance est même nul selon l’article L. 113-8 code assurance, si l’assureur a omis volontairement des faits qui peuvent influer sur l’objet du risque.

Les problèmes santé des septuagénaires peuvent se multiplier, il importe alors à l’assuré de trouver une couverture qui s’adapte à ses besoins et à sa situation. A noter que, certaines mutuelles proposent même jusqu’à la participation dans les dépenses de cure thermale. Ce sont des garanties qui ne sont pas normalement remboursées par la Sécurité sociale. Il y a également la garantie viagère de certaines mutuelles senior qui permettent aux assurés de plus de 70 ans de bénéficier de la totalité des garanties.

Avant de choisir une mutuelle santé pour senior, utilisez les comparateurs en ligne. Ils sont gratuits et sans engagement. Ils permettent de gagner du temps dans la recherche de la meilleure offre. Il suffira alors de quelques clics pour sonder le marché et trouver la couverture la plus adaptée à vos besoins et à votre profil. Outre le prix, la qualité de prestation proposée par les mutuelles de santé peut varier. En outre, pour un maximum de sécurité, vous devez personnaliser les garanties prises en charge par votre mutuelle senior. En jouant sur les différentes caractéristiques de votre assurance, vous impacterez sur le prix et les conséquences financières qu’un tel engagement peut avoir sur votre petite retraite.

Avant d’opter pour une complémentarité santé senior, il convient d’abord de bien regarder s’il n’y aurait pas des frais cachés. Le délai de carence et le montant de remboursement sont tout autant des éléments importants à vérifier. Il y a également les besoins personnels comme le remboursement des frais d’hospitalisation et le remboursement des appareillages audioprothèses ou oculaires.

Il faut également faire le point sur les besoins médicaux nécessaires, mais spécifiques comme :

  • L’assistance à domicile
  • Les soins de rhumatisme et les médecines douces
  • Le remboursement de la consultation des médecins spécialistes qui pratiquent quelquefois des dépassements honoraires.

Les dépenses relatives en soins optiques et dentaires sont plus élevées pour les seniors de plus de 70 ans. Pour pallier à ces problématiques, le senior doit tenir compte de la base de remboursement pour ces frais : monteurs, verres, lentilles, etc. Il doit s’informer si la mutuelle propose le tiers payant chez l’opticien, pour n’avancer que les frais restants à sa charge.

L’important pour le senior de plus de 70 ans est de trouver une mutuelle santé dont il n’a pas à changer fréquemment, pour une cause ou pour une autre. Donc, il faut bien choisir en rapport aux besoins et à la capacité budgétaire, bien que la loi autorise ce changement à chaque anniversaire de l’adhésion.

Le départ à la retraite est souvent synonyme de diminution de pouvoir d’achat et de hausse de besoins de santé. En effet, avec l’âge, les maladies pourraient survenir facilement à cause de la déficience du système immunitaire et différents troubles du métabolisme. Or, le remboursement de la Sécurité sociale ne permet pas de couvrir la totalité des dépenses santé. Afin de compléter la prise en charge insuffisante du régime obligatoire, les seniors ont ainsi intérêt à souscrire à une mutuelle santé. Quatrième groupe de protection sociale en France, Apicil fait partie des mutuelles santé proposant une gamme dédiée aux seniors. Son contrat responsable s’adresse aux personnes âgées de plus de 50 ans sans droit d’entrée.

L’adhésion ne requiert pas le remplissage de questionnaire santé ou de formalité médicale. Voici quelques extraits de cette garantie :

  • les honoraires chirurgicaux sont remboursés à hauteur de 300 % de la BRSS et 250 % pour les consultations des médecins DPTAM
  • la garantie propose un forfait de lunette de 630 euros et 185 euros de forfait de lentille de contact
  • les prothèses dentaires sont remboursées à hauteur de 420 % de la BRSS tandis que les implants dentaires bénéficient d’un forfait de 300 euros
  • le contrat propose aussi une option de confort pour certains soins bien-être comme le lit médicalisé par exemple
  • la garantie s’accompagne d’un tiers payant, ce qui permet aux assurés de ne pas faire l’avance de frais pour certains postes de soins
  • en cas de souscription de deux assurés, une réduction de 10 % s’applique

Les personnes âgées intéressées par cette assurance santé complémentaire peuvent contacter Apicil pour un devis gratuit ou pour une souscription. En revanche, ceux qui souhaitent faire la mise en concurrence des divers contrats sur le marché avant la souscription peuvent recourir gratuitement à un comparateur de mutuelle senior.

Il vous sera toujours possible de souscrire à une mutuelle si vous avez plus de 70 ans. L’âge limite pour profiter de ce genre d’offre est généralement de 80 à 85 ans. Par contre, pour une mutuelle senior, vous devez faire attention à quelques détails pour être sûr de faire le bon choix.

L’assistance à domicile

Les besoins diffèrent d’un profil à un autre. Aussi, la mutuelle senior est beaucoup plus spécifique que l’assurance santé classique. Par exemple, les assureurs couvrent le maintien à domicile et la présence d’une assistance chez vous pour votre prise en charge et votre sécurité.

L’aide aux obsèques

Passé 70 ans, une couverture obsèques ne serait pas non plus du luxe. En moyenne, dans ce genre de formule, vous pourriez profiter d’une couverture de 2 000 euros en cas de décès naturels ou accidentels. Mais tout dépend aussi de votre contrat et de votre prestataire.

Contrats santé responsables et conformes au décret « 100 % Santé »

Pour les seniors, la norme est actuellement le « contrat santé responsable ». Selon la nouvelle loi « 100% santé », les bénéficiaires d’une assurance santé de plus de 70 ans doivent avoir une couverture à 100% des lunettes, des soins dentaires, des dispositifs de santé audioprothèse, etc. Le but étant de leur assurer l’accès aux soins.

Formules sans délai de carence ni limites d’âge

Pour un maximum de sécurité, les assurances santé pour senior ne doivent pas être sujettes à un délai de carence de quelques ordres que ce soient. Ce qui vous permet de couvrir tous les besoins de santé dès la souscription à l’offre, et ce, peu importe votre âge.

Pour les seniors, les besoins de santé évoluent et les dépenses y afférentes pareillement. Même si le senior est en bonne santé aujourd’hui, il s’avère nécessaire de souscrire une mutuelle senior pour compléter les remboursements de la Sécurité Sociale.

Afin de pouvoir bénéficier plus facilement et moins cher des postes de soins les plus importants, le senior doit trouver une mutuelle « haut de gamme », c’est-à-dire une mutuelle qui propose des remboursements élevés. En effet, pour chacun des postes de soins importants, il est nécessaire de calculer :

  • un remboursement en pourcentage selon le tarif conventionnel de la Sécurité
  • un forfait fixe sur une base mensuelle ou trimestrielle ou annuelle ou bisannuelle.

En tout cas, la meilleure mutuelle est celle qui répond aux besoins et à la capacité budgétaire du senior, et ce, à toutes les étapes clés de sa vie. Il s’agit de trouver un contrat qui permet d’éviter de surcoût ou de garanties inutiles, avec des formules simples et facilement compréhensibles, qui propose pourtant des garanties essentielles pour les postes de soins les plus importants. Citons entre autres :

  • l’hospitalisation avec prise en charge des frais de séjour, etc.
  • les consultations médicales usuelles pour les seniors ;
  • les dépassements d’honoraires ;
  • les médicaments et appareils médicaux ;
  • les lentilles et lunettes, avec accès aux paniers 100 % santé optique ;
  • les couronnes et prothèses dentaires avec accès aux paniers 100 % santé dentaire ;
  • les appareils auditifs avec accès aux paniers 100 % santé audiologie ;
  • la prise en charge du vaccin antigrippe ;
  • le remboursement de différentes médecines complémentaires : pédicurie-podologie, ostéopathie…

ACTUALITES MUTUELLES SENIOR

Le système de « forfait » payant pour les urgences sans hospitalisation ne se limite pas seulement à la réforme de tarification. Il vise d’autres objectifs :

  • éviter les restes à charges trop élevés car, le patient n’est pas hospitalisé,
  • limiter les engorgements aux urgences,
  • appliquer le juste tarif pour les urgences,
  • faciliter l’accès aux soins, etc.

En vigueur depuis le 1er janvier2022

Le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2021 ou PLFSS 2021 a proposé depuis janvier 2021 un ticket modérateur forfaitaire et universel pour les patients de passage aux urgences, sans pour autant s’attendre à une admission à l’hôpital. Il semble que la mise en place du forfait pour les urgences sans hospitalisation présente un bonus pour les patients, sous réserve qu’ils respectent le parcours de soins coordonnés. Par conséquent, depuis le 1er janvier de cette année, chaque personne qui se rend aux urgences sans qu’elle n’ait été hospitalisée doit régler un « forfait patient urgences (FPU) » Ce dernier est d’un montant de 19,61 €.

La limitation du reste à charge en quelques mots

L’essentiel dans cette réforme tarifaire est la limitation du reste à charge due à un montant tarifaire défini par arrêté ministériel, notamment pour le passage aux urgences non suivi d’une hospitalisation. A cet effet, le FPU est minoré à 8,49 € pour les personnes en affection de longue durée (ALD).