Mutuelle santé senior : la légionellose

Les maladies pulmonaires peuvent toucher la population jeune tout aussi bien que les sujets âgés. Mais pour ces derniers, le traitement est un peu compliqué à cause de la baisse de leur système immunitaire. La légionellose figure parmi les pathologies qui peuvent affecter les seniors. La sécurité sociale rembourse le traitement de cette maladie. Cette prise en charge est à compléter avec une complémentaire santé senior. Dans cet article, nous allons voir les symptômes, les causes et les traitements possibles de cette maladie qui pourra être mortelle.

La première identification de la bactérie Legionella causant cette maladie remonte dans les années 1977. Elle était responsable de la propagation de la pneumonie aigüe dans un centre de congrès Américain en 1976. Cette infection d’origine bactérienne affecte les poumons. On retrouve ces agents dans les milieux humides et aqueux.
Voici les symptômes de cette pathologie :

  • le patient perd l’appétit involontairement
  • Il montre de la fièvre, des maux de tête accompagnés de douleurs musculaires.
  • il peut tousser avec des crachats sanglants. Il peut aussi avoir des douleurs au thorax et des phases d’essoufflement.
  • le malade fait aussi état d’une pneumonie plus ou moins grave qui pourrait causer la mort dans 5 % à 15 % en dépit du traitement médical. La mort peut alors arriver en quelques jours.
  • la moitié des patients souffrants la légionellose peut aussi avoir une diarrhée aqueuse et dans des rares cas une insuffisance rénale ou une inflammation grave du cerveau. La période d’incubation dure 2 à 10 jours mais peut aller jusqu’à des années lors des flambées de l’épidémie.

La gravité des symptômes de cette pathologie peuvent d’abord varier. L’atteinte peut être bénigne à des formes mortelles. La survenance de cette infection est due à une contamination par la bactérie legionella qui existe dans l’eau et dans la terre. L’infection la plus fréquente est transmise par l‘eau douce des lacs, des rivières, des torrents et même des sources d’eau chaudes. La propagation de l’infection dépend de la concentration des bactéries dans les sources d’eau et de leur caractère virulent mais la plupart des infections ne causent pas la légionellose.
&nbsp ;
Les bactéries peuvent vivre et se développer dans les sources d’eau ayant une température s’échelonnant entre 20°C à 50 °C. L’infection se passe par l’inhalation d’aérosols contaminés ou en inspirant l’eau contaminée. Outre la contamination par l’eau, il existe aussi d’autres facteurs de risques comme la consommation de tabac, la consommation excessive de l’alcool, les maladies de respiration ou de poumons, les maladies de rein chroniques. Les patients souffrant de cancers, d’immunodépression, ceux sous corticoïdes ou ayant subi une récente intervention chirurgicale, et ceux utilisant un équipement de traitement de respiration sont également des sujets sensibles. A noter que 70 % des personnes contaminées sont âgés de plus de 50 ans et la grande majorité de ces cas sont des hommes. Le taux de mortalité des sujets atteints se situe entre 5 % à 10 %.
&nbsp ;
Il est recommandé de se rendre rapidement chez le médecin dès l’apparition des symptômes douteux car le retard de la prise en charge chez les personnes âgées et souffrant d’autres pathologies respiratoires pourrait causer rapidement la mort.

Pour le moment, il n’existe pas encore de vaccin contre la légionellose. La forme non grave qui n’atteint pas les poumons pourrait ne pas nécessiter de traitement médical. Mais la prise d’antibiotique et l’intervention chirurgicale pourrait être envisagés dans la forme grave de cette pathologie. Pour prévenir la légionellose, il est également indispensable de prendre des mesures d’assainissement des eaux aquatiques, des tours de refroidissement et de l’eau et la glace distribuées dans les hôpitaux.