Mutuelle santé senior : les maux d’estomac

Le dysfonctionnement de l’estomac est une pathologie qui apparaît avec l’âge et qui touche une personne sur cinq. Les troubles gastro-entérologiques pourraient provenir de différents facteurs comme la mauvaise digestion, le stress, une alimentation mal équilibrée… Le traitement de cette maladie est pris en charge par la Sécurité sociale mais certains médicaments et traitements spécifiques ne sont pas remboursés. La souscription à une mutuelle santé senior permet de bénéficier d’un remboursement plus satisfaisant du traitement. Tour d’horizon sur les symptômes, les causes et les traitements de maux d’estomac.

Une douleur d’estomac est une sensation d’oppression qu’on ressent dans la partie haute de l’abdomen. Bien que ces brûlures puissent être bénignes, elles peuvent indiquer la présence d’une maladie plus grave. En effet, les maux d’estomac pourraient aussi provenir du système digestif, des reins, du système cardiovasculaire mais non pas uniquement de l’estomac. D’où l’utilité de consulter un médecin dès que les maux d’estomac prennent les formes suivantes :

  • crampes abdominales : le patient sent des contractions des muscles du tube gastrique et intestinal.
  • spasmes à l’estomac : ce symptôme se caractérise par une douleur survenant au niveau de l’épigastre. Cette douleur peut durer des heures et arrive souvent lors de la prise d’un repas copieux, gras ou mal ingurgité.
  • des brûlures à l’estomac : ce symptôme digestif s’accompagne de remontées d’acides gastriques vers l’œsophage, accompagné d’aigreurs ou d’un goût de liquide amer dans la bouche.
  • des vomissements.
  • des ballonnements : les flatulences ou aérophagies proviennent du cumul du gaz dans l’intestin grêle qui entraîne le gonflement de l’abdomen.
  • de palpitations, de constipation ou de douleurs du thorax.

Les douleurs gastriques peuvent provenir de différents facteurs :

  • premièrement, elles peuvent être causées par une atteinte de l’estomac. Cet organe peut souffrir d’une gastro-entérite, d’une gastrite, d’un ulcère gastrique, ou d’un cancer de l’estomac. La gastro-entérite est une infection de l’intestin qui se manifeste par des diarrhées, des nausées, de crampes ou de la fièvre. Cette affection transmissible par contact avec la personne affectée se guérit sous quelques semaines. La gastrite est une inflammation de la paroi de l’estomac qui disparaît aussi quelques semaines. L’ulcère gastrique, quant à lui est une lésion se développant sur les parois de l’estomac, de l’œsophage ou de l’intestin grêle. Cette affection peut être causée par une bactérie ou la prise des anti-inflammatoires. Quant au cancer de l’estomac, c’est une tumeur maligne se développant au niveau de l’estomac. La consommation de tabac et des aliments salés ou transformés peut favoriser le déclenchement de cette pathologie.
  • les douleurs de l’estomac peuvent être aussi causées par la dyspepsie ou le reflux gastro-œsophagien. Ces maladies sont causées par l’irritation de la muqueuse de l’œsophage par le suc gastrique. Ces troubles digestifs sont souvent dus à une mauvaise digestion.
  • les maux d’estomac peuvent être aussi d’origine bactérienne, virale ou causés par les maladies du sang, la dénutrition, l’avitaminose, la cirrhose…
  • enfin, les douleurs gastriques peuvent également être dues à une consommation abusive d’alcool ou une prise des médicaments comme les anti-inflammatoires, les anti-infectieux, les digitaliques etc.

Avant de poser le diagnostic, le médecin vérifie la présence d’autres maladies. Dans le cas grave de douleurs gastriques, il pourrait prescrire la fibroscopie et effectuer une biopsie en cas de gastrite. Parfois, il prescrit aussi une échographie en plus des analyses sanguines obligatoires. Les traitements des maux d’estomac peuvent être la protection de la muqueuse, la prise des médicaments comme les absorbants des gaz intestinaux, l’antibiotique ou les pansements gastriques en cas d’infection. Il peut aussi prescrire la prise des antispasmodiques et des anti-ulcéreux. Evidemment, le patient devra également faire une pratique régulière de sport, prendre ses repas à des heures régulières, éviter l’abus des farines et charcuteries ainsi que l’alcool, les sodas, le café et le thé.