Mutuelle pour profession libérale : l’ostéopathe

Les personnes exerçant une profession intellectuelle, sanitaire sont classées dans cette catégorie de travailleurs. Ces professionnels peuvent exercer leur activité dans un cadre réglementé ou non. Dans le cas de l’ostéopathe par exemple, ce professionnel libéral réglementé doit détenir un diplôme universitaire pour pouvoir exercer ce métier. A titre d’info, ces travailleurs sont affiliés au régime général. Ce qui signifie que leur couverture santé n’est pas très optimale. La souscription à une mutuelle pour profession libérale leur est donc nécessaire pour bénéficier d’un meilleur remboursement. Le point sur les fonctions de l’ostéopathe, les risques liés à ce métier et la mutuelle santé profession libérale adéquate pour ces travailleurs.

L’ostéopathie est une pratique visant à remédier à des troubles fonctionnels du corps en manipulant les muscles avec ses mains. Les interventions de l’ostéopathe ne concernent pas les pathologies organiques qui nécessitent une opération chirurgicale, ou des traitements médicamenteux. Un ostéopathe peut être un médecin, un infirmier, une aide-soignante, une sage-femme qui a suivi une formation.
En principe, le domaine d’intervention de ce professionnel de santé concerne les troubles digestifs, l’asthme, les troubles de circulation sanguine mais aussi l’arthrose, les entorses, la névralgie, les tendinites, les vertiges, les insomnies, le stress, les migraines etc. Ses manipulations permettent de soulager les troubles de la rate, de l’intestin, du foie. Elles permettent aussi de libérer les points de blocage et d’améliorer la respiration tout en provoquant de détente au client.
La formation d’ostéopathe d’une durée de 6 ans est accessible aux médecins, aux professionnels de santé notamment les kinésithérapeutes et aux bacheliers après entretien.

Comme tout travailleur en libéral, ce professionnel peut être exposé à du stress, à la fatigue physique ou intellectuelle, aux troubles de sommeil et aux problèmes musculosquelettiques en cas de surcharge de travail. Du fait que ce professionnel utilise essentiellement ses mains, il doit donc avoir une bonne hygiène de vie avec un régime alimentaire équilibré, une activité physique, un arrêt de consommation de tabac et d’alcool etc. Ces précautions lui permettent d’éviter les pathologies causées par les troubles du métabolisme et la fatigue de travail. Pour bénéficier d’un remboursement plus intéressant de ses traitements de santé, il doit aussi souscrire une complémentaire santé qui propose une prise en charge renforcée des soins de santé en fonction de ses besoins. Afin de trouver cette mutuelle, il peut recourir à l’outil de comparateur de mutuelles en bas de ce site. Cette démarche gratuite et sans engagement lui permet de mettre en concurrence en quelques clics les cotisations appliquées par les compagnies d’assurances et mutuelles actives dans ce segment de marché.

Ce grand groupe d’assurance siégeant à Munich propose un contrat dédié aux professions libérales. Ce dernier propose un remboursement des honoraires de généralistes de médecine courante à hauteur de 400 % de la BRSS pour les médecins DPTAM et non DPTAM contre 225 % pour les honoraires de spécialistes. Pour les soins dentaires, le régime obligatoire rembourse à hauteur de 500 % de la BR les prothèses dentaires avec un plafond de remboursement de 2 450 euros. Concernant l’optique, Swisslife propose un forfait de 850 euros tous les 2 ans une paire de lunettes. Quant à la chambre particulière, elle est couverte à hauteur de 135 euros par jour.
Les intéressés par cette assurance santé complémentaire peuvent réaliser une demande de devis gratuit sur le site de l’assureur.