Mutuelle auto entrepreneur frigoriste

Les démarches simplifiées lors de la déclaration d’activité et la flexibilité horaire attirent les nombreux travailleurs non- salariés à choisir le régime d’auto-entrepreneur. Cependant ce statut a quelques inconvénients car ce professionnel ne peut pas bénéficier de la déductibilité du contrat Madelin. Il ne bénéficie pas aussi de couverture sociale en cas de perte d’emploi. C’est la raison pour laquelle de nombreux professionnels souscrivent à une mutuelle auto-entrepreneur afin de couvrir le remboursement insatisfaisant du régime social des indépendants. Le frigoriste fait partie des auto-entrepreneurs. Tour d’horizon sur les fonctions, les risques professionnels liés à ce métier et la mutuelle adéquate pour ce professionnel.

Ce technicien effectue l’installation, la réparation et le dépannage des appareils réfrigérés ou de climatisation. Son intervention s’avère ainsi utile dans la vie au quotidien surtout avec l’apparition de nouvelles normes de l’environnement. Il peut réparer des pompes à chaleur, des chambres frigorifiques ou encore des appareils de climatisation. En général, son taux horaire commence à partir de 40 euros et il aurait à s’acquitter de cotisations sociales de 22 % de son chiffre d’affaires. Au cours de son intervention, il peut intervenir sur les équipements de froid dans les restaurants, les commerces, les collectivités ou l’agroalimentaire, l’industrie et dans les domiciles de particuliers. En dehors du dépannage et du remplacement des pièces défaillantes des équipements frigorifiques, ce professionnel est aussi en mesure d’interpréter les schémas d’installation, d’installer des appareils réfrigérés tout en vérifiant leur conformité aux normes et de les raccorder. Il peut aussi installer un système de surveillance. A la fin de son intervention, ce technicien aurait aussi à rédiger un rapport d’intervention et à conseiller à son client sur les moyens de réduire la consommation. Généralement, ce professionnel est submergé par ses activités pendant l’été car les équipements ont du mal à supporter la chaleur élevée.
Sinon pour pouvoir exercer ce métier réglementé, il faut évidemment disposer un diplôme comme le CAP, BEP technicien frigoriste, bac pro technicien de maintenance des systèmes climatiques, DUT génie thermique et énergie etc. Mais les personnes qui ont une expérience professionnelle de plus de 3 ans dans ce secteur peuvent aussi exercer cette profession de frigoriste. Avant d’exercer ce métier, il existe également d’autres formalités obligatoires comme l’immatriculation au répertoire des métiers, l’attestation de capacité…

En tant que technicien de froid, ce professionnel est exposé à plusieurs risques professionnels. En effet, il doit maintenir des charges lourdes, prendre des postures peu confortables. Sans oublier qu’il doit aussi qu’il doit aussi être en contact avec des fluides frigorigènes, des bactéries présentes dans les appareils de climatisation etc. La forte sollicitation de bras lors de l’installation des appareils frigorifiques ou des appareils de climatisation de douleurs lombaires, de tendinites de coude, de petits traumatismes divers, ou même de chute de plain-pied. Le risque d’électrocution par contact avec un conducteur sous tension pourrait aussi arriver à ce professionnel sans oublier le risque de maladies contactées par inhalation avec des eaux contaminées.

Afin de couvrir les dépenses santé non remboursées par le régime général, la mutuelle Alptis propose une formule dédiée à ces travailleurs-non-salariés. Celle-ci est accessible sans délai de carence. La formule Divinéa propose un remboursement des visites des spécialistes, médecins et des actes d’imagerie et échographies à hauteur de 300 % de la BR, une prise en charge des soins dentaires, des prothèses et orthodonties jusqu’à 300 % de la BR et une prise en charge de la chambre particulière de 60 à 100 euros par jour. Les intéressés peuvent demander un devis gratuit sur le site de l’assureur.
Ils peuvent également utiliser le comparateur de mutuelles en bas de ce site pour trouver la complémentaire santé ayant le meilleur rapport qualité/prix.