Le TNS et les soins dentaires : problèmes et solutions

Un TNS ou un travailleur non salarié a réellement très peu de chances de bénéficier d’un remboursement des frais dentaires. Pour pouvoir faire la comparaison des bonnes mutuelles TNS dentaires, le mieux est de connaître en détail toutes les garanties disponibles chez les mutuelles. En général, le taux de remboursement des prothèses dentaires est fixe en fonction du tarif de convention ou de la base de remboursement de l’assurance maladie.

Contrairement aux consultations et aux soins dentaires qui sont remboursés intégralement, le montant du tarif conventionné des mutuelles et le tarif pour les prothèses dentaires sont très variables. Plus précisément, un TNS ne bénéficie que d’un taux de remboursement de 70% pour ces prothèses dentaires par l’assurance maladie. Et ceci n’est encore possible que si les prothèses dentaires sont parmi les prestations remboursables. Le patient doit savoir aussi que le remboursement est en fonction des tarifications fixes qui sont apparemment inférieures au forfait des prestations dentaires (exemple pour la pose de la prothèse dentaire). Pour cela, selon les spécialistes en assurance maladie, les TNS sont conseillés de se renseigner sur les différentes tarifications auprès de quelques dentistes. En effet, le tarif de chaque chirurgien-dentiste est aussi variable. Malgré l’effort de la mutuelle santé en prenant en charge de la pose de prothèse dentaire ou autres soins buccaux, il est tout de même nécessaire de compter un taux de 600% du TC sans limite en quantité ou tarifaire. Mais vu que c’est rarement le cas pour les TNS, accompagné des cotisations conséquentes, les mutuelles proposent désormais un produit intermédiaire de taux qui s’élève de 100 à 300% du BR. Également, les nombreux contrats d’assurance maladie sont aussi à l’origine de la limite de dents soignées par an, en excédant le montant remboursé chaque année. En effet, le taux de remboursement des soins dentaires effectués par la complémentaire santé constitue principalement la valeur de la cotisation du contrat. C’est pourquoi il est impossible de dire qu’il y a certaine mutuelle qui n’est pas chère et qui offre en même temps une bonne garantie pour les soins dentaires.

La souscription à une mutuelle santé permet de bénéficier de la prise en charge de reste de 14 % des frais de consommation de soins et des biens médicaux. Mais pour la poste optique, l’Assurance-maladie ne rembourse que 4 % en moyenne des dépenses optiques, les mutuelles santé prend en charge 74 % et le reste à charge 22 % sort de la poche de l’assureur.
Face à cette situation, la décision gouvernementale impose à la Sécurité sociale et à la mutuelle la prise en charge en intégralité des soins essentiels en dentaire, optique et audioprothèses. Cela inclut :

  • les prothèses dentaires céramiques sur le devant et en métal sur les molaires
  • les audioprothèses tous les 4 ans et une paire de lunettes tous les 2 ans

Les tarifs du reste à charge zéro ou 100 % santé auront un plafond pour le dentaire à partir de 2019. Mais l’entrée en vigueur complète de RAC zéro pour le dentaire et les audioprothèses commencera en 2021. D’ici là, plusieurs mutuelles proposent déjà des contrats conformes à ce réforme santé.

La mutuelle grossiste filiale de Swisslife figure aussi parmi les mutuelles santé proposant une couverture dédiée aux travailleurs non-salariés avec une prise en charge satisfaisante pour les soins dentaires dans le cadre de la réforme 100 % santé.
Voici quelques extraits de cette garantie éligible à la loi Madelin et à l’ACS et accessible sans obligation de remplissage de questionnaire de santé ni de limite d’âge :

  • les honoraires généralistes en médecin courante des professionnels de santé DPTAM sont remboursés à hauteur de 350 % de la BR contre 200 % pour les non DPTAM.
  • les honoraires en hospitalisation des médecins DPTAM sont pris en charge à hauteur de 400 % de la BR contre 200 % pour les non DPTAM. Les dépassements d’honoraires des chirurgiens sont quant à eux, remboursés à hauteur de 300 % de la BR.
  • les prothèses dentaires prises en charge par le régime obligatoire sont remboursées à hauteur de 400 % de la BR. Les implants dentaires sont quant à eux remboursés à hauteur de 300 euros.
  • en ce qui concerne la prise en charge des lunettes, l’assureur prévoit 450 euros tous les 2 ans dans ce niveau de remboursement le plus performant. Les prothèses auditives sont quant à elles prises en charge à hauteur de 100 % avec un forfait de 300 euros. Le zéro reste à charge s’applique pour les postes auditifs à partir de 2021.
  • Le contrat prévoit aussi une réduction de 10 % pour les travailleurs indépendants ainsi qu’un tiers payant étendu et une prestation d’assistance complète. Si le TNS souscrit également à une garantie accidents de la vie de CEGEMA ou une garantie obsèques, il peut obtenir une remise de 5 %.

Les intéressés à ce contrat peuvent réaliser une demande de devis gratuit sur le site de l’assureur. Ils peuvent également recourir à l’outil de comparateur de mutuelles en bas de ce site s’ils souhaitent accéder à la mutuelle offrant le meilleur rapport entre les prises en charge et la cotisation.