Mutuelle pour profession libérale : huissier de justice

Choisir le régime de profession libérale permet d’exercer son activité en toute indépendance. Certaines mutuelles proposent aussi des contrats éligibles au dispositif Madelin, adaptés aux besoins de ce travailleur. Ce qui permet aux assurés de bénéficier d’une déduction de leur revenu imposable des cotisations versées dans le cadre de ce contrat. L’huissier de justice figure parmi cette catégorie de travailleurs. Le point sur les fonctions de ce professionnel, les risques du métier et la mutuelle adaptée à ses besoins.

Cet officier ministériel est un juriste qui assure divers services comme les conseils aux particuliers et aux entreprises, la solution des problèmes entre les propriétaires et les locataires, les problèmes de garde d’enfants lors d’une procédure de divorce, Il intervient également pour les clients qui n’honorent pas leurs obligations légales et recherche aussi les solutions pour les litiges entre les créanciers et les débiteurs. Dans ce cas, il met en place un plan de remboursement entre les deux parties concernées. Par effet, cet homme de la loi détient aussi le monopole de certains actes et il est le seul habilité à signifier et à exécuter certains actes et décisions rendus par les tribunaux. A titre d’exemple, il effectue la mise en demeure, le commandement de payer, la signification d’un acte de divorce, l’exécution forcée d’un acte de saisie-vente, ou la saisie sur le bien ainsi que l’expulsion à un domicile… Cet officier ministériel se charge également de l’inscription de l’hypothèque sur un immeuble. A noter que cette profession va fusionner avec la profession de commissaire-priseur à partir de 2019. La nouvelle profession sera appelée commissaire de justice. Concernant la formation de cette profession libérale, le fait de détenir un master 1 en droit (bac +4) suivi d’un stage de 2 ans rémunéré ouvre la voie à ce métier d’huissier de justice. Après le stage, le postulant se présentera ensuite à un examen qui lui permettra d’exerce ce métier. A souligner au passage que le taux de réussite à cet examen est assez faible. Les salariés disposant d’une expérience de 10 ans en tant que clerc peuvent également se présenter à cet examen. Le métier exige le respect professionnel, une extrême rigueur ainsi que la capacité d’adaptation.

Les huissiers de justice qui exercent ce métier peuvent encourir divers risques professionnels. En premier lieu, il peut comme tout travailleur être sujet au stress et au surmenage en cas de surcharge de travail. Il aurait aussi à faire des déplacements fréquents et des horaires décalés qui peuvent lui causer des troubles de métabolisme. Dans certains cas, il peut également être obligé à faire une visite de reconnaissance dans des endroits hostiles comme les maisons insalubres, les chantiers pollués. Ce qui pourrait lui causer des affections respiratoires ou autres maladies. Les contraintes posturales et les gestes au travail peuvent également impacter sur sa santé. Il faut souligner d’ailleurs que ce professionnel n’est pas soumis à une surveillance médicale réglementaire comme les salariés.

Ce deuxième courtier grossiste français commercialise un contrat adapté aux besoins de l’huissier de justice et des professions libérales. Il s’agit du contrat Alptis Divinéa qui propose une couverture santé sans délai d’attente. Celui-ci de décline en 4 formules avec une prise en charge de dépassements d’honoraire et de frais de séjour jusqu’à 400 % du BRSS, une prise en charge de chambre particulière à hauteur de 100 euros par jour. Deux packs optionnels permettent de bénéficier d’un meilleur remboursement de soins optiques et dentaires ou de soins bien-être. Les intéressés peuvent réaliser une demande de devis gratuit sur le site de l’assureur. S’ils souhaitent souscrire à une mutuelle pour profession libérale pas chère, ils peuvent également se servir de l’outil en bas de ce site.