Mutuelle pour profession libérale : avocat

Ce professionnel intervient dans l’information, le conseil, la rédaction et la transaction pour le compte du client qu’il défend. Il préconise ainsi les mesures à prendre pour défendre, pour conserver l’intérêt de son client ou à titre conservatoire. La profession libérale peut être exercée sans ou avec diplôme mais pour le métier d’avocat, il est nécessaire d’avoir des diplômes. Décryptage de cette profession, ses risques professionnels et l’assurance santé proposant un contrat dédié pour ce travailleur

Ce professionnel accompagne un client dans les diverses affaires juridiques de succession, patrimoine, assurance, banque, travail, régime matrimonial etc. Il peut rédiger les contrats d’acte de vie civil, de vie sociale d’entreprise. Dans l’exercice de son métier, il conseille aussi les justiciables et identifie les intérêts et les objectifs de son client tout en les défendant dans le respect de la loi et des règles de déontologie de son métier. Il doit aussi éviter de porter atteinte à la réputation des personnes sauf en cas de nécessité. Outre le rôle de conciliateur et de plaideur devant la justice, il joue également le rôle de négociateur en assistant son client dans la conclusion des contrats commerciaux, de transaction, de bail d’habitation, dans l’obtention d’un permis, dans la mise en place du plan d’échelonnement de dettes ou dans la résolution d’un litige etc. Son assistance concerne également la création de statuts de société, les procès-verbaux de l’assemblée générale etc. Il peut aussi être amené à travailler avec les huissiers de justice, les notaires, les experts-comptable etc. Pour pouvoir mener à bien ces différentes missions, un avocat doit ainsi connaître le droit social, le droit des affaires, le droit pénal, le droit immobilier etc. A noter que l’intervention de cet homme de la loi n’est pas une obligation devant les tribunaux mais elle pourrait faciliter l’issue de la procédure.

Ce métier qui offre une carrière prometteuse n’est pas dépourvu de risques liés à la responsabilité civile professionnelle, la responsabilité juridique, les contraintes organisationnelles et les risques psychologiques. A titre d’exemple, un avocat souscrit souvent à une police d’assurance de responsabilité civile pour couvrir le préjudice occasionné par leur faute. Du fait de son emploi du temps chargé et de son rythme de travail, il peut aussi être victime de stress ou de déficience physique qui nuisent à leur santé ainsi que les menaces verbales, et les pressions dans leur métier. Concernant la couverture sociale de ce type de travailleur, il relève du statut du TNS. A ce titre, ses remboursements de frais de santé sont les mêmes que ceux des assurés de la Sécurité sociale. Ce qui signifie que le remboursement de ses dépenses est partiel. C’est pourquoi la personne exerçant la profession libérale d’avocat devrait souscrire à une mutuelle santé qui répond aux avantages de la loi Madelin tout en répondant à leurs besoins spécifiques comme le remboursement des soins courants, l’hospitalisation, l’optique, le dentaire, la médecine douce etc.

Cet acteur majeur du secteur d’assurance-vie et d’assurance santé prévoyance fondé en 1857 propose aussi une assurance santé complémentaire dédiée aux professions libérales. Ce contrat responsable modulable se décline en 7 niveaux de garantie sans délai de carence avec un remboursement en 24 h et un tiers payant national. Son espace client affiche aussi 100 000 professionnels de santé, plus de 15 000 opticiens et chirurgiens-dentistes et plus de 1 300 audioprothésistes. Par ailleurs, les dépenses de prévention sont remboursées dans ce contrat et la souscription n’impose pas de limite d’âge. Les avocats intéressés peuvent demander un devis personnalisé pour savoir le montant de leur cotisation. Ils peuvent aussi passer par le comparateur des mutuelles en bas de ce site pour dénicher la complémentaire santé la moins chère répondant à leur budget.