Dépense dentaire : la couverture prévue par l’assurance maladie

Avoir de belles dents permet d’éviter les troubles de santé tout en soignant son apparence. Or, nombreux sont les Français qui renoncent aux soins dentaires à cause de leur budget santé. Rappelons que la sécurité sociale ne rembourse qu’une partie des consultations et des soins dentaires chez un chirurgien-dentiste. Cette prise en charge n’est pas suffisante et le ticket modérateur de 30 % est énorme pour ceux qui ont besoin des soins spécifiques comme la pose d’une couronne, d’un inlay-core etc. car ces soins sont plus onéreux. De plus certains soins comme les implants ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. Pour avoir une couverture renforcée et adaptée à ses besoins, il est conseillé de recourir à une complémentaire santé.

Pour les soins dentaires courants comme le détartrage, le traitement de carie, l’extraction d’une dent de lait ou d’une dent permanente ainsi que les soins d’endodontie (dévitalisation d’une incisive, d’une canine ou d’une prémolaire) et les consultations, l’assurance sociale rembourse à hauteur de 70 % du taux de remboursement.
Voici des exemples de la prise en charge :

  • pour un traitement de carie trois faces et plus avec un tarif conventionnel de 40,97 euros, le montant remboursé de l’assurance maladie est fixé à 28,67 euros.
  • pour une extraction de dent permanente, elle rembourse 23, 40 euros, soit 70 % du tarif conventionnel de 33,40 euros
  • s’il s’agit d’une consultation chez un chirurgien-dentiste avec le tarif BR du 23 euros, la prise en charge de la sécurité sociale est 16,10 euros. Le même remboursement pour la consultation d’un chirurgien-dentiste spécialisé en traitement ODF.
  • si le salarié consulte un médecin stomatologiste exerçant en secteur 1, le montant de la prise en charge de la sécu est fixé à 18,16 euros, le 70 % du tarif du BR de 28 euros. Et pour un médecin stomatologiste exerçant en secteur 2 honoraire libre, le remboursement de la sécu est 15,10 euros, 70 % de 23 euros.
  • les soins orthodonties ne sont remboursés que pour les enfants de moins de 16 ans.
  • seuls les actes comme le détartrage, la ligature métallique, l’attelle métallique et la prothèse attelle pour contenir la dent sont remboursés par la sécu.

La prise en charge est toujours fixée à 70 % de la base du tarif conventionnel. Mais les praticiens facturent un montant largement supérieur à cette BR car il n’y a pas de tarifs fixes pour les prothèses dentaires.
Voici quelques détails du remboursement :

  • l’assurance-maladie rembourse 75,25 euros du BR 107, 50 euros de couronne libre, or le coût moyen de cette prestation est de 540 euros. Le patient sans complémentaire santé devrait ainsi payer ce reste.
  • le soin inlay-core honoraires libres est remboursé à hauteur de 85,78 euros, avec un tarif de BR de 122, 55 euros.
  • pour un appareil dentaire de 1 à 3 dents, la sécu prend en charge 70 % du tarif de BR 64,50 euros, soit 45,15 euros.
  • pour un appareil dentaire complet honoraires libres, le montant remboursé de la sécu est 195, 65 euros, du 279,50 euros de la BR.

Bon à savoir : pour des soins spécifiques avec plusieurs séances et des soins non remboursés par la sécu, la souscription à une assurance santé permet de compléter la prise en charge incomplète ou inexistante de la sécurité sociale. Afin de choisir une mutuelle santé répondant à ses besoins, il convient de passer par un comparateur mutuelle. Cet outil que nous avons développé sur notre site permet de dénicher en quelques clics l’assurance santé proposant les tarifs les plus compétitifs. Il suffit par la suite de s’informer sur les détails comme le délai de carence, le forfait alloué de la complémentaire santé sur l’acte dont on requiert un remboursement plus intéressant, le tiers payant etc.