Remboursement Mutuelle et couverture des dépenses en radiologie

Pour effectuer une radiologie ou une imagerie, il faut faire un investissement assez important. Malgré cela, le taux de recouvrement de la Sécurité sociale n’est que 70% du coût. C’est pourquoi, il est plus avantageux d’adhérer à une complémentaire santé pour que les frais soient recouverts intégralement. Ci-après les détails.

Les tarifs des actes en radiologie

Les tarifs en radiologie varient de 24 € pour les bras, coude, avant-bras, poignet, main, cuisse, cheville, pied. La radiographie mammaire et le panoramique dentaire sont légèrement plus élevés (25€). L’ostéodensitométrie tourne autour de 40€. Quant à la radiologie de la colonne cervicale et la télémétrie du rachis, le prix atteint les 40€. Pour ce qui est  de la colonne lombaire et de la mammographie, les frais de radiologie avoisinent les 60€. Il est à savoir que la mammographie est remboursée à 100% si réalisée dans le cadre du dépistage ADEMAS.

La sécurité sociale définit les tarifs des actes médicaux pour les professionnels du secteur 1. Les dépassements d’honoraires sont acceptés par les professionnels du secteur 2 à partir de ces tarifs de base.

Recouvrement des frais en radiologie

Les offres de recouvrement proposées par les mutuelles santés sont diverses concernant les dépenses liées à la radiologie. Le remboursement peut être l’intégralité du coût des consultations lors d’une radiologie, muni des pièces justificatives, mais il se peut aussi que la mutuelle se base sur le système du tiers payant.

Dans le cas où la mutuelle adopte pour la deuxième option, l’adhérent doit verser une somme forfaitaire à la mutuelle, puis celle-ci doit payer à son tour les frais de consultation en radiologie. C’est ce qu’on appelle le système du « tiers payant ».

Ce système est très intéressant quand les frais de radiologie sont correctement recouverts par la Sécurité sociale ainsi que par la mutuelle santé. En effet, l’adhérent n’a plus besoin de payer quoi que ce soit, tout en respectant la limite imposée préalablement sur les honoraires des radiologues.

L’intérêt du système du tiers payant

Le principal avantage du tiers payant est de ne pas devoir payer tout de suite les frais liés aux soins médicaux, aux médicaments, à l’hospitalisation, la radiologie…

En principe, c’est l’assuré qui doit avancer ces frais, qui sont désormais payés par l’assurance maladie ou par la complémentaire santé.

Dans le cas où la prescription de radiologie est effectuée par le médecin traitant de l’assuré, il est nécessaire de se munir de la carte d’assurance pour pouvoir ne rien payer. L’assuré ne verse aucune somme après avoir effectué ses examens en radiologie, il n’a plus besoin non plus d’attendre le remboursement.