Santé senior après 50 ans : préserver sa dentition

Le respect d’une bonne hygiène bucco-dentaire commence dès le plus jeune âge. Cela permet d’éviter les infections buccales et la détérioration de dents. Malgré cela, des problèmes de santé comme le manque de calcium ou l’usure naturelle des dents et l’abaissement des os des maxillaires peuvent rendre plus sensibles les dents et les faire tomber. Il importe ainsi d’entretenir sa dentition dès le jeune âge et surtout après 50 ans partir duquel ces problèmes deviennent plus fréquents.

Avant de parler de la préservation de ses dents, faisons d’abord le point sur l’intérêt d’avoir une bonne denture après 50 ans. Le fait d’avoir des belles dents, même des couronnes ou des implants dentaires, permet de booster le moral et impacte sur son état de santé. En effet, les dents servent à mastiquer et à broyer les aliments. Lorsqu’elles sont en bon état, elles allègent la fonction de l’estomac et de l’appareil digestif. Du point de vue esthétique, si elles sont bien alignées, une personne peut sourire sans complexe. Toutefois, avoir une dent cassée, abimée ou manquante, surtout si elle est bien visible V pourrait causer un(une)gêne dans la vie sociale, sans oublier la difficulté à s’exprimer, les douleurs, les migraines ou la mauvaise haleine. Or, les dents ont tendance à se détériorer avec l’âge. Plusieurs facteurs peuvent déclencher cette érosion dentaire et il est essentiel de connaître ces causes afin de limiter la perte de dents.

Les troubles digestifs, la baisse de l’acuité visuelle, la perte d’élasticité de la peau sont parmi le lot des problèmes santé des seniors dus à l’âge. Notez toutefois que l’âge pourrait aussi causer la perte de dents menant au recours aux prothèses et implants dentaires pour les quinquas. Les causes de cette mauvaise santé dentaire sont variées. En premier lieu, il y a les caries. Due à la baisse de production de salive liée au vieillissement, à l’habitude de consommer des aliments sucrés, à une mauvaise hydratation et à la prise de certaines médicaments, les seniors sont plus sujets aux caries. Il y a aussi les personnes qui ont des dents sensibles et qui n’aiment pas se brosser les dents 3 fois par jour.

Deuxièmement, l’usure dentaire peut également être causée par la consommation d’aliments contenant de l’acide. Les dents peuvent alors montrer des petites fissures, elles sont jaunies et perdent l’éclat de leur émail. Il n’est pas rare aussi de voir des dents se déformer ou très sensibles au froid et à la chaleur. L’ostéoporose a également un effet nuisible sur les dents. Cette maladie se traduit par la perte osseuse de tout le squelette chez la femme ménopausée, y compris les os de la mâchoire. Ce qui engendre le déchaussement.

Enfin, la diminution de salive, le diabète et les changements hormonaux entraînent également la gingivite et la parodontite. La gingivite ou l’inflammation des gencives s’accompagne en général de saignements de la gencive. Celle-ci devient alors très sensible et si l’infection n’est pas soignée, la dent pourrait finir par tomber.

Si les infections bucco-dentaires pourraient apparaître avec l’âge, la bonne nouvelle c’est qu’il est possible de conserver des dents saines au fil des années. Pour ce faire, il faut suivre certaines règles, à savoir :

  • le brossage de dents avec une dentifrice contenant du fluor, au moins pendant 2 minutes après (chaque)le repas. Le senior peut aussi se servir d’un fil dentaire.
  • la brosse ne doit pas être utilisée plus de 2 à 3 mois. Si la personne porte une prothèse dentaire amovible, celle-ci requiert un nettoyage après le repas.
  • la visite chez le dentiste lorsqu’il y a un problème dentaire n’est pas à négliger. Cela aide à freiner le développement des infections dentaires.
  • le suivi d’un régime alimentaire équilibré et varié aide énormément à garder des dents saines. Cela inclut une consommation suffisante d’aliments riches en calcium et vitamines. Il importe également de consommer des céréales, fruits et légumes, amidon, etc. Évidemment, le sucre est à limiter et le tabac et l’alcool sont à proscrire. A titre d’information, la consommation d’alcool ajoutée aux problèmes dentaires favorisent l’augmentation de risque de cancer.

Bon à savoir : les mutuelles santé seniors permettent de bénéficier d’une prise en charge plus satisfaisante de ses dépenses santé en complément de celle de l’Assurance-maladie. Ce remboursement est surtout intéressant en cas de traitement dentaire car, les soins dentaires sont généralement onéreux. A titre d’exemple, un implant dentaire coûte entre 1250 euros à 2350 euros et une mutuelle senior peut rembourser jusqu’à 70 %. Elle prend aussi en charge le remboursement de couronne métallique, couronne céramique, inlay core, appareil dentaire complet, etc. A rappeler qu’une mutuelle santé senior rembourse également d’autres postes de soins comme les frais de séjour hospitalier, les appareils auditifs et les lunettes, le traitement des maladies de longue durée, les médecines douces comme l’ostéopathie, l’acupuncture, les rééducations et les aides à domicile ainsi que le sevrage tabagique. C’est pour cette raison qu’il est important de chercher une mutuelle qui permet d’obtenir des plafonds de remboursement intéressants pour les dépenses santé qui répondent à ses exigences. Les outils de comparateurs de mutuelles aident dans cette recherche. Le senior doit toutefois bien s’informer sur le délai de carence lors de la signature du contrat santé.

Les spécialistes disent que les dents se déforment davantage à partir de 50 ans et sont susceptibles de se déchausser. Le dentiste pourrait orienter le senior, qui a des dents mal positionnées ou une mâchoire mal formée, vers l’orthodontie. Ce traitement est également remboursé par la mutuelle santé. Dans ce cas de figure, le dentiste peut opter pour des bagues externes ou des gouttières transparents pour réaligner les dents.

Par ailleurs, la mauvaise alimentation, le saignement de gencives et les caries non traités peuvent conduire au déchaussement de dents suivi de l’extraction dentaire. Concernant les dents manquantes, le médecin dentiste peut opter entre plusieurs options :

  • les prothèses dentaires amovibles lorsque plusieurs dents sont manquantes,
  • la couronne qui permet de recouvrir la dent d’origine abîmée ,
  • l’implant dentaire qui consiste à ajouter une dent artificielle sur une racine encore en bon état. Cette solution s’avère efficace lorsque la dent est tombée suite à un accident par exemple.
  • l’onlay ou l’inlay permettent de conserver la dent d’origine en se servant de la résine pour la réparer.
  • le bridge permet le remplacement d’une ou plusieurs dents en s’appuyant sur les autres dents proches. Toutes ces traitements sont plus ou moins couteux et le tarif appliqué peut varier sensiblement d’un dentiste à l’autre.

La conservation de son capital dentaire est d’autant plus important qu’une personne avance en âge. Pour le senior de plus de 50 ans, il devrait consulter au moins 2 fois par an son dentiste et chaque fois qu’il a des problèmes dentaires. Le suivi d’une bonne hygiène dentaire et d’une alimentation adaptée aide également à conserver des dents saines.

Au même titre que les autres mutuelles santé, la mutuelle dentaire propose des garanties qui se complètent aux prises en charge du régime obligatoire et des garanties qui sont spécifiques et de grande utilité pour les seniors. Il existe pourtant des cas de soins, dits complexes, qui ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. S’il y a remboursement, le taux est très bas. Pourtant, ce sont les soins dentaires dont les frais sont les plus élevés. A cet effet, plusieurs sont les seniors qui renoncent à ces soins dentaires particuliers. Pour résoudre ce problème de renoncement, le gouvernement met en exécution la promesse du Président de la République, lors de sa campagne, à savoir la réforme Santé.

La réforme santé a pour objectif d’améliorer la prise en charge de 3 postes de soins les plus onéreux dont les soins dentaires. Il s’agit du dispositif reste à charge zéro. Toujours est-il, certains types de prothèses dentaires ne sont pas concernés par le RAC 0, par exemple, les prothèses en céramiques pour les dents du fond.

De surcroît, pour bénéficier du reste à charge zéro, le senior doit souscrire une mutuelle dentaire qui accepte le dispositif. Étant donné que les seniors sont les plus exposés aux risques de contraction d’une infection bucco-dentaire pouvant entraîner la perte de dents, ils sont obligés de chercher la meilleure mutuelle dentaire. Une bonne mutuelle dentaire pour senior est une mutuelle qui propose des garanties immédiates, sans délai d’attente. Certainement, la cotisation est plus élevée si le senior exige un plafond de remboursement plus élevé. La mutuelle est plus intéressante pour le senior si elle propose un remboursement supérieur à 300% ou 400% du tarif conventionné. APICIL fait partie des compagnies proposant des offres intéressantes avec un taux de 570% de la BRSS.