C’est quoi une mutuelle santé senior

Avec l’avancée de l’âge, une personne nécessite en général un traitement personnalisé ou un suivi régulier de généralistes ou spécialistes. Le pouvoir d’achat diminue ainsi pour les seniors. En effet, à partir de 60 ans, les employés dans les entreprises sont souvent déjà à la retraite et ne perçoivent plus qu’une partie de leurs anciens salaires. Le remboursement d’une mutuelle du groupe n’étant plus envisageable, ils doivent alors prendre en charge à leurs frais le coût des dépenses médicales. C’est pour cette raison qu’il importe de souscrire une mutuelle senior. En cas de pépin ou d’accident, le renoncement à une couverture santé pourrait devenir plus coûteux que le montant des cotisations en lui-même. Zoom sur ce sujet important.

Quand une personne doit accommoder ses habitudes de consommation à sa pension retraite, elle pourrait être tentée de réduire son budget santé. En effet, elle peut trouver le montant de cotisation mutuelle assez significatif.

Si on reprend l’enquête réalisée par UFC Que choisir, un senior débourse en moyenne 94 euros par mois pour sa mutuelle. Pour un couple, ce serait donc 188 euros. Ce chiffre est encore revu à la hausse chez certaines complémentaires santés. Cela représente environ 6% des pensions retraite, mais d’ici quelques années, cela peut frôler 9 % de leurs revenus. Pour couronner le tout, certaines mutuelles n’acceptent pas l’adhésion d’un senior de plus de 65 ans. Ce n’est pas très avantageux pour les seniors. Notez aussi que s’il ne se souscrit pas à une mutuelle, ses dépenses de santé peuvent devenir encore plus insupportables en cas d’accident ou soins médicaux importants.

En fait, à l’âge de la retraite, à cause de la baisse du système immunitaire et de divers troubles, des signes d’alerte d’AVC peuvent survenir. Les seniors peuvent aussi être amenés à faire le dépistage d’éventuelles mutations génétiques ou des examens biologiques. Entre 40 à 50 ans, ces soucis de santé ne sont peut-être pas nombreux, mais après cet âge, les médecins peuvent déceler des anomalies métaboliques naissantes.

En France, les consultations d’un spécialiste et les dépassements honoraires sont de plus en plus chères. Les actes médicaux, le traitement thérapeutique, le bilan ne sont pas aussi moins coûteux. Le budget et même le panier du senior pourraient en subir la répercussion. Ainsi, pour prévenir l’inflation de la fréquence de visites médicales et celle des coûts des soins, la souscription à une mutuelle senior est la meilleure solution. Pour qu’une maladie ne devienne pas lourde à la finance d’un senior, il doit se doter d’une bonne mutuelle. Et cela même si l’adhésion est assortie de cotisation assez élevée.

Ce qu’on appelle une bonne mutuelle senior est souvent celle qui rembourse à hauteur de 250% voire plus les garanties les plus adaptées à ses besoins. Afin de bien gérer ses dépenses de santé sur le long terme, déterminer les prestations en fonction de son budget et de son profil santé est à recommander. Des remboursements de maternité, de pédiatrie sont évidemment inutiles. En revanche, les garanties concernant les soins optiques, l’hospitalisation, les soins auditifs, l’appareillage, les cures thermales, les médecines douces sont à scruter à la loupe. La couverture doit être optimale pour toutes les couvertures dont on a besoin.

D’autre part, on ne doit pas oublier l’importance des services gratuits tels que le tiers payant, l’assistance santé en toutes circonstances ou la garantie viagère, l’alerte remboursement sur son téléphone etc. Cela faciliterait la vie du senior.

En optant pour une mutuelle acceptant, par exemple, le service de tiers payant, il n’aurait pas à sortir de sa poche l’avance des frais lors des consultations médicales. Quant à l’accompagnement lors de l’accident, l’hospitalisation ou la convalescence, ce service allégerait son quotidien. Il en est de même pour le suivi de remboursement en ligne. Par ailleurs, il est important de noter que la plupart des mutuelles senior n’appliquent pas le délai de carence. Le souscripteur bénéficie ainsi de la prise en charge sitôt sa souscription. Concernant la garantie à vie, cela signifie que la compagnie n’est pas dans le droit de résilier le contrat quelle que soit la gravité de santé de l’adhérent ou son âge.

Certaines prestations qui peuvent être intéressantes pour d’autres mais superflues pour certains sont également à prévoir. Il s’agit de la garantie dépendance causée par la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson etc. Le souscripteur perçoit une allocation mensuelle le jour où la perte d’autonomie est reconnue. Il en est de même pour l’assurance obsèques, garantie présentée chez certaines mutuelles senior qui collaborent avec les compagnies d’assurance.

Sur internet, le marché de l’assurance regorge d’offres. En tapant « mutuelle senior» sur la barre de navigation, le senior aurait de nombreuses pages d’assureurs correspondant à sa requête. Il reste alors à faire une étude comparative, car chaque complémentaire santé pratique son propre tarif. Le coût de la cotisation de deux assurances santé présentant les mêmes garanties peut différer de quelques euros. A ne pas oublier qu’il peut y avoir aussi de limite d’âge et de questionnaire médical lors d’une souscription. Pensez ainsi à vous méfier de ce dernier point, car certaines assurances se servent de ce questionnaire pour proposer un tarif avec prime «majorée » en classant le profil « à risque ».

Le recours à un comparateur fait également ressortir l’organisme qui présente le meilleur rapport qualité-prix en fonction de son budget et de ses besoins de remboursement. Le senior aurait seulement à saisir ou à choisir ses critères de couverture et le résultat apparaît au bout de quelques clics. Sinon, le site peut également envoyer à sa boite e-mail une liste des devis répondant à ses critères. Il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence et ne pas choisir une compagnie d’assurance tout simplement parce qu’on en parle dans les forums etc.

Notons qu’en faisant une recherche pertinente, il est possible de faire une économie sur le contrat allant jusqu’à 40%.

Avant le départ à la retraite, un employé devrait penser à rechercher la mutuelle senior la plus appropriée à ses besoins. Car la couverture d’une mutuelle collective est toujours généralisée. Ce faisant, il devrait déterminer les garanties indispensables qui lui seront difficiles à payer tout seul. Le bon compromis doit se situer entre un contrat offrant un niveau de remboursement intéressant de ses besoins ciblés et un tarif juste accompagné d’un remboursement rapide. Pour ce, la comparaison des offres sur internet est indispensable. Mais il est aussi possible de recourir à un courtier d’assurances qui dénichera le contrat le mieux adapté à son profil.

D’abord, un petit rappel de définition du reste à charge 0 : ce dispositif désigne les cas où les adhérents d’une mutuelle Santé, et évidemment assuré auprès de la Sécurité Sociale, ne sortent plus de leur poche de l’argent pour certains soins de santé. En effet, pour que le reste à charge soit nul pour l’adhérent, la Sécurité Sociale et la Mutuelle Santé couvrent la totalité des dépenses.

En ce qui concerne le fonctionnement du reste à charge Zéro, dans le cadre de la Réforme 100% Santé, la mise en place est progressive : c’est-à-dire que les tarifs sont plafonnés et réduits progressivement. Parallèlement, l’Assurance Maladie de la Sécurité Sociale augmente sa base de remboursement, tandis que les mutuelles améliorent à la hausse leur prise en charge.

Réaliser des économies avec le reste à charge Zéro
Effectivement, les seniors réalisent des économies, car le reste à charge représente la somme qu’ils devaient sortir de leur poche en cas de certaines maladies, soins et équipement médicaux liés à l’âge.

Ce dispositif est ainsi lancé par le gouvernement pour que les seniors ne renoncent plus à certains soins plus ou moins onéreux et mal remboursés par la Sécurité Sociale. Il permet de rembourser à 100% certaines lunettes, certaines prothèses ou des appareils auditifs. Selon les réglementations dans la Réforme Santé, les mutuelles doivent proposer le reste à charge zéro, notamment pour les soins et équipements déterminés par la loi.

Quelques mots concernant les soins dentaires et les soins optiques
Si auparavant, les seniors doivent débourser pour les soins dentaires, ils peuvent, depuis le 1er janvier 2020 se permettre certaines couronnes ou des bridges sans payer un euro de leur poche. Aussi, des prothèses amovibles en 2021 vont être remboursées de telle manière.

Pour les soins optiques, les seniors peuvent choisir entre 17 modèles en 2 coloris différents, en sus du respect des normes européennes et de qualité haut de gamme. Toujours en vertu du reste à charge zéro, l’ensemble des appareils auditifs sont concernés, et le senior peut bénéficier d’un choix entre au moins 12 canaux de réglable avec 3 options au minimum.