Prise en charge de la sexologie par la mutuelle santé

De nos jours, les prestations d’un sexologue sont encore largement méconnues. Et pourtant, ce peut être une bonne chose pour la durabilité de votre relation de couple. Le sexologue est un médecin spécialiste en matière de sexualité et ils sont aptes à soigner ces troubles. Ce qui reste à savoir c’est la prise en charge de la sexologie ? Est-il nécessaire d’avoir une bonne mutuelle santé pour une prise en charge ? Suivre l’article pour la réponse.

Un sexologue est un psychothérapeute spécialisé dans les pratiques sexuelles. Il propose un accompagnement personnalisé pour les couples ou ceux qui ont quelques difficultés à ce niveau afin de leur permettre de mieux appréhender et gérer les moments d’intimités à deux.

Pour se targuer être un sexologue, il faut en amont une base de médecine et une spécialisation en psychothérapie et en sexologie. Les causes sont diverses, entre autres, les troubles sexuels, la baisse de libido, les pannes sexuelles, etc. Effectivement, il n’y a que les sexologues qui peuvent diagnostiquer et résoudre les problèmes des patients, en leur proposant les examens et les soins médicamenteux adéquats ou même des prescriptions chirurgicales dans certains cas particuliers.

Les services d’un sexologue s’adressent davantage aux couples. Ce peut être ceux qui ont des années derrière eux et qui ont du mal avec leur intimité ou les jeunes couples qui ont des difficultés au lit, etc. Notez aussi que le sexologue pourra également accompagner les éternels célibataires qui ont des blocages face à l’intimité à deux. Ce genre de trouble peut avoir des origines bien plus complexes qu’il n’y parait. En effet, il peut être nécessaire dans certains cas de faire un suivi professionnel.

Vous devez faire appel à un sexologue pour sauver votre couple en premier lieu. Le manque d’intimité et l’ennui dans le couple peuvent être un des facteurs qui entrainent les ruptures. Le sexologue peut notamment vous aider à innover au lit, à tenter de nouvelles expériences, à mieux appréhender votre nouvelle intimité de couple.

Le sexologue propose également une thérapie qui vous permettra d’avoir davantage confiance en vous. La thérapie, à l’instar de celle qui soigne les troubles du comportement, peut être prise en charge en partie par les assurances complémentaires santé.

Les sexologues sont nombreux, ils comptent environs 600 médecins qui sont diplômés de l’université. En médecine sexologie, il y a un diplôme national, le DIU est délivré après un parcours d’étude de 3 ans en supplément de la période d’étude à l’université pour être nommé médecin sexologue et de pouvoir le titrer sur sa plaque, ses ordonnances et les pages jaunes. Il y en a toutefois ceux qui sont diplômés mais pas reconnus internationalement. Ils sont pourtant compétents et parrainés par des grandes institutions.

Le sexologue se divise en deux parties, les médecins sexologues exclusifs et les médecins polyvalents. Mis à part les sexologues exclusifs, il y a aussi d’autres médecins qui marient ce domaine avec leurs activités principales. Citons entre autres les généralistes, les gynécologues, les urologues ou également les psychiatres. Comme le cas dans toutes les disciplines de la santé, c’est la pratique permanente qui assurera l’expérience.

Il se peut que le médecin ordonne à un patient des médicaments, comme souvent le cas des dysfonctions érectiles. Le médecin peut juste donner des informations et des conseils à propose de la sexualité et il peut aussi recommander des exercices à effectuer seul ou en couple. Il n’y a que les médecins qui peuvent consulter les patients.

Il y a des sexologues dans quelques hôpitaux. La liste des ces médecins sexologues sont est disponible sur internet. Par contre, des cas de demandes en attente sont fréquents car leurs consultations ne sont pas nombreuses. Dans certains services d’urologie, de gynécologie ou d’endocrinologie, des consultations de sexologie y sont affiliées.

Il existe évidemment des sexologues qui exercent dans le secteur privée. Se renseigner dans les pages jaunes, dans la rubrique « médecin sexologue » est nécessaire dans ce cas. Cependant, les coûts sont plus élevés. En effet, les consultations sont moins limitées, la durée varie de 30 à 45 minutes.

Effectivement, la discipline en sexologie est validée par l’Ordre National des Médecins, mais elle n’est pas une spécialité en médecine. Malgré le nombre important des consultations de sexologues constaté dernièrement, la Sécurité sociale ne soumet aucun remboursement que pour les consultations chez les sexologues titulaire du DIU. Le cas échéant, le taux de remboursement s’élève à 70% du tarif conventionné, pour ce qui est des 30% restant. Ceci est la part de l’assuré, qui s’avère une somme importante pour la plupart des cas, particulièrement dans le cas d’un dépassement d’honoraires.

Ainsi, le mieux et le plus avantageux serait donc de bénéficier d’un remboursement d’une mutuelle santé afin de compléter la part de la Sécurité sociale, mais sous quelques conditions.

Ce n’est qu’après que la Sécurité sociale valide le remboursement des consultations en sexologie d’un patient que la mutuelle peut à son tour effectuer un remboursement complémentaire. Cependant, les frais de consultations varient selon la durée de la sexothérapie. Plus le nombre de séances augmente, plus les frais s’élèvent. Dans le cas où le patient nécessite une thérapie complémentaire, les frais seront plus onéreux. Pour ce cas, la prise en charge sera évaluée à partir du niveau de garantie proposé. Afin d’être bien assuré, il vaut mieux recourir à un comparateur de mutuelle pour trouver la meilleure complémentaire santé, proposant des garanties intéressantes adapté aux besoins du futur adhérent.

Les sexologues n’ont pas le droit d’exciter leurs patientes et les relations sexuelles avec une patiente sont aussi interdites.

Les ébats sexuels seul ou en groupe sont également interdits.  La prescription des examens physique ne peut être effectuée que par des médecins reconnus par le conseil d’ordre