Mutuelle santé senior : le lupus

Certaines pathologies surviennent souvent chez la jeune femme mais elles peuvent aussi affecter les sujets plus âgés. Le lupus fait partie de ces affections. Cette maladie auto-immune chronique est assez grave si le patient ne suit pas un traitement adapté car elle peut conduire à des signes de faiblesses du rein, du cœur et du cerveau. La Sécurité sociale rembourse le traitement de cette pathologie, mais la prise en charge complémentaire d’une mutuelle santé senior est à préconiser en cas d’une forme rebelle et sévère. Le point sur les symptômes, causes et traitements du lupus.

Cette maladie non contagieuse qui provoque le mauvais fonctionnement du système immunitaire touche davantage les femmes que les hommes. Selon les statistiques, 9 cas sur 10 des patients sont des femmes. L’apparition des symptômes de cette affection survient souvent entre 15 à 30 ans. Le lupus n’est pas mortel mais sans une prise en charge précoce, il peut entraîner le dysfonctionnement d’autres organes comme le rein, le cerveau ou le cœur. On distingue le lupus érythémateux systémique, le lupus cutané isolé, le lupus induit et le lupus néotal. L’expression de cette affection varie d’une personne à une autre. Mais généralement, on peut remarquer les signes suivants au début de la maladie :

  • des rougeurs, aphtes et squames sur le visage, le cou. Les plaques rouges sont quelquefois disposées en aile de papillon. Dans le cas de lupus érythémateux systémique, les lésions peuvent atteindre les oreilles, les sourcils et le cuir chevelu. Elles peuvent aussi se manifester sur les coudes et le tronc.
  • des douleurs des articulations qui ressemblent à des douleurs causées par l’arthrite.
  • des poussées de fièvres, de l’épuisement ou une fatigue intense peuvent également accompagner ces signes. Le patient peut aussi perdre du poids, afficher une perte de mémoire dans le cas d’un lupus cérébral ou avoir des terribles maux de tête et des troubles de vision.
  • si l’affection n’est pas prise en charge, la maladie peut causer une atteinte rénale et une détérioration progressive du cœur, du cerveau.

A noter que cette maladie se caractérise par des périodes d’apparition et d’aggravation des symptômes et de rémission. Après la phase d’apparition des symptômes, les problèmes cutanés et douleurs articulaires disparaissent en partie ou dans la totalité après quelques mois ou des années.

Nombreuses sont les causes favorisant l’apparition de cette maladie cutanée :

  • premièrement, on retrouve le facteur génétique et l’exposition au soleil dans le cadre du lupus cutané.
  • le facteur hormonal joue également un rôle dans cette maladie car l’organisme de la personne atteinte fabrique des anticorps qui ont des réactions auto-immunes en agressant les tissus sains. Ce qui entraîne les inflammations. Les vrais jumeaux font partie des sujets à risque de développer cette affection.
  • le stress et le surmenage sont aussi évoqués comme éléments déclenchant les symptômes car les défenses immunitaires des personnes stressées sont plus faibles que celles les personnes normales
  • le traitement prolongé avec certains antibiotiques, antituberculeux et antiépileptiques peut également causer l’apparition des lésions.
  • chez certaines femmes, le fait de tomber enceinte peut également favoriser l’apparition des rougeurs sur le visage pour des raisons qu’on ignore encore.
  • enfin, le virus Epstein-Barr pourrait également déclencher les symptômes chez les personnes prédisposées.

La guérison définitive n’est pas possible mais il est possible de maîtriser les symptômes. Après le diagnostic, le médecin peut prescrire un traitement à base corticoïdes, les anti-inflammatoires, les immuno-modulateurs ou les immunosuppresseurs. Il peut aussi prescrire la prise d’un dérivé de chloroquine pour prévenir les rechutes. A noter que le traitement est chronique.