Mutuelle pour professions libérales masseur-kinésithérapeute

Les professions libérales dépendaient auparavant du RSI mais depuis 2018, ils relèvent de la sécurité sociale des indépendants qui est une branche du régime général. A ce titre, leur remboursement de soins santé est incomplet. La souscription à une mutuelle santé profession libérale s’avère nécessaire pour compléter la prise en charge insatisfaisante du régime obligatoire. Le masseur-kinésithérapeute fait partie des personnes exerçant leur activité sous ce régime. Tour d’horizon sur les fonctions, les risques professionnels de ce métier et la mutuelle adaptée à ses besoins.

Ce professionnel masse, applique les mains sur le patient afin de l’aide à retrouver ou à maintenir ses capacités fonctionnelles. Celles-ci peuvent se dégrader à la suite d’un accident ou d’une pathologie grave. La dégradation peut arriver jusqu’à la perte fonctionnelle. Pour aider le patient à améliorer ses capacités fonctionnelles, ce professionnel peut recourir à des techniques manuelles comme le massage ou avec des instruments comme les vibrations, les courants électriques, la chaleur, le froid, les appareils de thermothérapie… La profession est accessible avec un diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute. L’obtention de ce diplôme est obligatoire. Le kiné peut exercer en libéral mais il peut aussi travailler dans un cabinet professionnel, un centre de rééducation, une école, une entreprise, un hôpital etc.
Le métier exige en outre des qualités comme l’esprit méthodique, la bonne organisation, le respect de protocole de soins et du patient, l’autonomie.

Du fait qu’il utilise divers appareils comme l’appareil permettant l’électrostimulation, le métier n’est pas à l’abri des risques d’accidents. En effet, il peut encourir le risque électrique lors de la manipulation de certains appareils. Il pourrait également avoir des problèmes sensoriels avec l’odeur des désinfectants et des produits utilisés comme les antiseptiques, les désinfectants… Les contraintes posturales comme l’obligation de se tenir debout ou l’obligation de maintenir certaines postures à cause des mouvements du patient. Comme tout travail manuel, les gestes répétitifs pourraient également causer de fatigue ou de stress. Par ailleurs, en tant que professionnel libéral, il peut également être amené à faire des fréquents déplacements au domicile du client. Cela implique ainsi les contraintes organisationnelles au niveau de son emploi du temps.
Sinon, ce métier peut aussi causer des contraintes relationnelles comme le contact avec un patient mourant, le contact avec un handicapé. Enfin, concernant les risques pour la santé, le masseur-kinésithérapeute peuvent contracter diverses maladies comme tout un chacun.
Afin d’éviter les dépenses santé coûteuses à cause d’une pathologie lourde ou un traitement sur une longue durée, cette profession libérale a ainsi intérêt à souscrire une mutuelle pour professions libérales adaptée à ses besoins et son budget.

En tant que rattaché au régime général de l’assurance maladie, la couverture santé de ce professionnel est loin d’être complète à 100 %. D’où l’intérêt de souscrire une mutuelle adaptée à ses besoins et à son budget. Cette mutuelle doit être éligible à la loi Madelin et proposer une garantie performante pour les postes santé comme l’hospitalisation, les soins courants, les médecines douces etc. Cela lui permet de déduire de ses revenus imposables les cotisations des mutuelles. Le montant de la cotisation est aussi un élément important à considérer. Pour avoir une idée des cotisations appliquées dans ce secteur afin de dénicher la meilleure mutuelle pour masseur-kinésithérapeute, il est recommandé de recourir à l’outil de comparateur de mutuelles en bas de ce site. Cet outil gratuit et sans engagement aide à dénicher rapidement la mutuelle proposant le moindre coût. Il suffit par la suite de vérifier les détails comme le tiers payant, l’étendue de la garantie assistance…